Les Tigres dominent mais ne parviennent pas à s’imposer

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (Mexique), Samedi 4 février 2017.- Les Tigres ont dominé la rencontre de ce samedi soir, se sont montrés bien meilleurs pendant les 90 minutes de jeu et ont eu beaucoup plus d’occasions que leurs adversaires du jour, mais ont finalement dû s’incliner 1-0 à domicile contre les Diables Rouges de Toluca, et conservent 4 points au Classement Général.

Ils se rendront maintenant à Pachuca, au centre du Mexique, afin de tenter de renouer avec la victoire.

POSITIONNEMENT TACTIQUE INITIAL

Les Tigres alignaient la même équipe que contre les Jaguars de Chiapas il y a une semaine, avec deux milieux récupérateurs en la personne de Guido Pizarro et Lucas Zelarayán, accompagnés sur les ailes de Jürgen Damm et de Javier Aquino, et laissant André-Pierre Gignac et Ismael Sosa en pointe.

En zone défensive, Jesús Dueñas restait du côté droit et Enrique Palos gardait de nouveau les buts Félins, afin de tenter de faire la différence dans ce match dès les premières minutes.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les minutes de jeu initiales amorçaient une phase d’observation mutuelle. Après un quart d’heure, aucune action réellement dangereuse n’était à signaler, malgré quelques esquisses d’attaque des Universitaires qui tentaient de surprendre Toluca par de longues passes dans le dos.

À la 14e minute, Palos devait sortir sur blessure, permettant ainsi qu’Aaron Fernández fasse ses débuts en Première Division mexicaine en tant que gardien de but des Tigres.

C’est à la 30e minute de jeu qu’intervenait le premier tir cadré, par le biais de Gignac, qui cherchait à profiter d’une échappée d’Aquino. Toutefois, le juge de ligne levait son drapeau en signe de hors-jeu de l’action.

Les Tigres tentaient d’avoir la mainmise sur le ballon, de le faire circuler le plus possible et de dominer la défense de Toluca, mais ne parvenaient à conclure leurs actions. D’ailleurs, à la 34e minute, un tir de Jorge Torres Nilo était dévié.

Alors que la première période s’approchait de son terme, Monterrey paraissait contrôler plus aisément le ballon et, à la 41e minute de jeu, Zelarayán décochait depuis l’extérieur de la surface de réparation de Toluca un tir puissant après un une-deux avec Gignac. Ainsi concluaient les 45 premières minutes de jeu, avec des Tigres qui semblaient plus à même d’ouvrir le score que leurs rivaux du centre du pays.

SECONDE PÉRIODE

La seconde mi-temps démarrait sous le signe d’un Gignac clairement désireux d’ouvrir son compteur personnel de buts ce semestre et dont le tir puissant depuis l’extérieur de la surface passait au-dessus de la transversale d’Alfredo Talavera, le portier de Toluca.

Les Félins continuaient à prendre peu à peu la rencontre à leur compte et, à la 53e minute, un centre de Damm dans la surface repris de la tête par Sosa obligeait Talavera à s’employer à fond afin d’éviter par miracle que le ballon termine dans sa lucarne.

Les Tigres continuaient à mettre leur patte sur la rencontre, avec un Damm qui, comme de coutume, tentait de s’échapper à tous moments, et une plus grande participation d’Aquino, dont les ballons parvenaient en général à Sosa.

Mais une fois de plus, alors que les Tigres dominaient, c’est Rubens Sambueza qui marquait pour Toluca sur coup franc. Ricardo Ferretti, entraîneur des Félins, optait à ce moment du match pour remplacer Jesús Dueñas par la nouvelle recrue chilienne des Félins, Eduardo Vargas.

« Tuca » laissait ainsi trois joueurs en défense – Torres Nilo, Juninho et Hugo Ayala ­– et donnait à Vargas une position de 9 et demi, derrière Sosa et Gignac, tandis qu’Aquino et Damm prenaient les ailes à leur charge.

Peu après, le coach d’origine brésilienne décidait de remplacer Aquino par Damián Álvarez, pour que celui-ci se charge du côté gauche et cherche à provoquer un contre permettant d’obtenir l’égalisation.

À la 91e, un tir en demi-bicyclette de Gignac s’écrasait spectaculairement sur le poteau de Toluca et ne pouvait être repris par aucun des attaquants présents. Puis, trois minutes plus tard, une reprise de la tête du même Français passait juste au-dessus du but de Talavera.

Et c’est ainsi que la rencontre se terminait, sans changement ni évolution pour les Tigres qui conservent leurs 4 points au classement général.

#TIGRINFO

Le 150e triomphe de Ricardo Ferretti à la tête des Tigres devra patienter un peu et sera l’un des enjeux de la prochaine Journée, disputée à Pachuca.

BUTS :

Toluca

0-1 (72e minute) But sur coup franc de Rubens Sambueza

COMPOSITION DES ÉQUIPES :

Tigres : Enrique Palos (Aarón Fernández à la 14e minute) ; Jesús Dueñas (Eduardo Vargas à la 73e), Hugo Ayala, Juninho et Jorge Torres Nilo ; Guido Pizarro, Lucas Zelarayán, Jürgen Damm et Javier Aquino (Damián Álvarez à la 85e) ; Ismael Sosa et André-Pierre Gignac

Toluca : Alfredo Talavera; Paulo da Silva (Jordan Silva à la 87e minute), Osvaldo González, Rodrigo Salinas et Efraín Velarde ; Antonio Ríos, Pablo Barrientos, Rubens Sambueza et Jesús Méndez (Erbin Trejo à la 68e) ; Gabriel Hauche (Carlos Esquivel à la 76e) et Enrique Triverio

Arbitre : Jorge Antonio Pérez Durán

JOUEURS AVERTIS :

Tigres : Hugo Ayala (29e minute), Guido Pizarro (74e)

Toluca : Rubens Sambueza (26e minute), Efraín Velarde (48e), Enrique Triverio (79e), Alfredo Talavera (94e)

JOUEURS EXPULSÉS :

Enrique Triverio pour avoir donné un coup de pied par derrière à Lucas Zelarayán.