Les Tigres font match nul contre Cruz Azul à Monterrey et restent invaincus

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 24 septembre 2016.- Les Tigres ne sont pas parvenus à prolonger leur série de triomphes mais terminent la semaine invaincus, avec sept points marqués sur neuf possibles en faisant match nul 0-0 contre Cruz Azul.

Les Félins comptent à présent 23 points et sont à l’attente du résultat du match des Xolos de Tijuana ce dimanche pour savoir s’ils conserveront la tête du Classement Général de la Liga MX.

Les Universitaires ont connu samedi soir un match très difficile contre un rival bien planté sur le terrain, mais qui n’est pas parvenu à profiter de sa supériorité numérique grâce à une excellente réaction des hommes de Ricardo Ferretti après avoir perdu un de leurs éléments.

POSITIONNEMENT TACTIQUE INITIAL

Les Tigres entraient sur le terrain avec le même effectif que lors de leurs derniers matches, notamment les deux premières rencontres, qui s’étaient soldées par deux victoires et six points gagnés au classement sur les six en jeu.

Pour sa part, Cruz Azul enregistrait de nombreux changements par rapport à ses matches précédents, avec entre autres la présence de l’ancien Tigre Joffre Guerrón, le tout résultant en un pressing nettement plus haut que celui en général exercé par les escouades visitant le Stade Universitaire, qui préfèrent se poster derrière la ligne médiane.

PREMIÈRE MI-TEMPS

La première période débutait avec un jeu résolument fermé. Les 25 premières minutes étaient marquées par une absence totale d’occasions d’un côté comme de l’autre. Seules quelques tentatives terminaient dans les gants des gardiens de but ou largement au-dessus de leur barre transversale.

Les deux équipes commettaient des erreurs sur leurs dernières actions et souffraient des effets d’une intense pression au milieu du terrain, laquelle empêchait l’une des deux formations d’assurer une claire possession du ballon. Malgré cette situation, les Tigres bénéficiaient de deux actions sur contre mais ne parvenaient pas à concrétiser leurs occasions de but.

Le match se caractérisait en outre par la dureté physique, au point qu’à la 44e minute, Javier Aquino, victime d’évidents problème physiques, se voyait contraint de quitter le terrain et devait être remplacé par Damián Álvarez sur l’aile droite.

SECONDE PÉRIODE

Ferretti préférait ne pas laisser plus de temps et remplaçait un récupérateur, en la personne de José Francisco Torres, par l’attaquant Andy Delort, soit une ligne formée de deux avant-centres et de deux ailiers, Álvarez et Ismael Sosa.

L’équipe de Monterrey présentait alors une facette nettement plus agressive et se ménageait rapidement des options de but grâce à André-Pierre Gignac et à Delort qui, en changeant constamment d’aile, devenait un authentique poison pour l’équipe adverse.

Les Félins exerçaient une claire pression et se mettaient en quête d’occasions offensives, mais leur précipitation dans les derniers mouvements les amenaient à céder trop facilement le ballon dans la surface de l’équipe de Mexico. Peu à peu, le positionnement des escouades créait au milieu du terrain un ample espace continuellement exploité par les deux équipes.

L’occasion la plus claire du match était à mettre à l’actif du joueur de Cruz Azul Jorge Benítez, qui recevait seul un ballon dans la surface, mais dont la reprise passait au-dessus de la transversale de Nahuel Guzmán. La mauvaise nouvelle de la soirée pour les Tigres était l’expulsion de Pizarro, à la 85e minute, pour avoir écopé d’un second carton jaune.

Malgré leur insistance, les Tigres ne parvenaient pas à faire fructifier leurs occasions, mais le coup de sifflet final était marqué par les applaudissements du public de Monterrey en hommage à l’intensité du match de son équipe.

#TIGRINFO

Le match de ce samedi marque le 28e match nul enregistré dans l’histoire des duels entre Tigres et Cruz Azul.

BUTS :

Aucun

COMPOSITION DES ÉQUIPES :

Tigres : Nahuel Guzmán; Jesús Dueñas, Hugo Ayala, Juninho et Jorge Torres Nilo; Guido Pizarro, José Torres (Andy Delort à la 46e), Javier Aquino (Damián Álvarez à la 44e) et Lucas Zelarayán (Manuel Viniegra à la 80e) ; Ismael Sosa et André-Pierre Gignac

Cruz Azul : Jesús Corona; Julio Domínguez, Enzo Roco, Julián Velázquez et Omar Mendoza; Francisco Silva (Rosario Cota à la 35e), Aldo Ramírez et Christian Giménez; Joao Rojas (Jesús García à la 88e), Rafael Bacca et Joffre Guerrón (Jorge Benítez à la 65e)

Arbitre : Jorge Antonio Pérez Durán

JOUEURS AVERTIS :

Tigres : Guido Pizarro à la 64e et à la 85e, Ismael Sosa à la 66e, Jorge Torres Nilo à la 78e

Cruz Azul : Rafael Bacca à la 58e, Joffre Guerrón à la 63e

JOUEURS EXPULSÉS :

Guido Pizarro à la 85e pour un double carton jaune et Hugo Ayala à la fin du match pour une altercation sur le terrain.