Próximo Partido
Domingo 30 de Julio 2017
VS.

Partido Anterior
5 - 0

Les Tigres ne trouvent pas la faille et s’inclinent 1-0 à domicile

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 1 avril 2017.- Les Tigres ont fait tout leur possible pour trouver le chemin des filets de León mais, incapables de concrétiser les occasions, ont dû concéder sur leur terrain une douloureuse défaite sur un score de 1-0 qui complique leur qualification aux Play-Offs, même si rien n’est encore joué.

POSITIONNEMENT TACTIQUE INITIAL

Ricardo Ferretti alignait une équipe présentant plusieurs changements, laissant sur le banc le Chilien Eduardo Vargas et le remplaçant à l’avant par Lucas Zelarayán, élément mobile et bon dribbleur, afin de donner une plus grande mobilité aux Félins de Monterrey.

Javier Aquino faisait aussi son retour en équipe titulaire sur l’aile gauche, tandis qu’Ismael Sosa cherchait à soutenir les attaques de l’équipe de Monterrey sur l’aile droite. En défense, Luis « Chaka » Rodríguez conservait sa place sur le flanc droit, conférant une certaine continuité à ce secteur de jeu.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Marquant le tempo de leurs intentions, les Tigres se lançaient d’entrée à l’attaque. Dès la 2e minute, André-Pierre Gignac récupérait le ballon dans la surface de réparation, dribblait un adversaire et menaçait de son premier tir de la partie les buts gardés par William Yarbrough.

Les Universitaires attaquaient depuis tous les secteurs, y compris les ailes mises sous la responsabilité d’Aquino et de Sosa, mais ne parvenaient pas à concrétiser, ni à menacer sérieusement les cages adverses.

À la 14e minute, Gignac parvenait à réaliser un centre élevé au bord de la ligne de fond à destination de la tête de Zelarayán qui arrivait seul, mais celui-ci était dévié au dernier moment par la défense de León.

Le public du Stade Universitaire s’enthousiasmait devant le dévouement d’éléments comme Guido Pizarro, qui vient de faire ses débuts au sein de l’équipe nationale d’Argentine et dont le travail faisait honneur à sa récente sélection et était encensé par les spectateurs.

À la 31e, Sosa bénéficiait de l’occasion de la plus claire du match pour les Tigres : il recevait dans la surface un ballon millimétré de Jesús Dueñas, mais son tir passait au-dessus de la barre transversale.

La première occasion des visiteurs intervenait cinq minutes plus tard, mais Nahuel Guzmán, resté seul, réussissait une superbe parade.

À la 44e minute Gignac tentait encore sa chance sur coup franc et manquait d’envoyer le ballon au fond, mais celui-ci passait légèrement à gauche du but rival. Une minute plus tard, la tentative de retourné du Français n’était malheureusement pas cadrée.

Les Tigres s’étaient montrés indiscutablement supérieurs en cette première période mais, faute de concrétiser leur domination, devaient rentrer aux vestiaires sur un score nul et vierge.

SECONDE PÉRIODE

Ferretti réalisait d’entrée un changement en faisant sortir Rodríguez, remplacé par Rodríguez. Dueñas se positionnait sur le flanc droit, Zelarayán en récupération et le nouvel entrant en attaque.

Le style de la première mi-temps se maintenait, avec des Tigres de nouveau à l’attaque, mais incapables de faire fructifier leurs opportunités.

Pendant cinq bonnes minutes, les Universitaires monopolisaient la moitié de terrain de León, malheureusement sans la profondeur requise. C’est précisément à ce moment que León profitait d’une échappée rapide d’Andrés Andrade qui affrontait seul Guzmán et ouvrait le score pour les visiteurs.

Les Tigres procédaient alors à leurs deux autres changements de la rencontre : Zelarayán et Jorge Torres Nilo cédaient leur place à Alberto Acosta et Damián Álvarez, renvoyant Dueñas en récupération et Aquino en défense gauche.

Monterrey jetait ses dernières forces dans la bataille et Aquino bénéficiait d’une occasion claire à la 81e minute, mais le gardien de León avait le bon réflexe et éloignait le péril malgré des Tigres arc-boutés en avant et qui, à ce moment du match, n’avaient laissé que deux de leurs éléments en défense.

La fin de la rencontre s’avérait très problématique pour des Tigres qui, malgré leurs efforts et leurs sacrifices, ne parvenaient à enchainer ni les actions ni les centres, et devaient accepter le verdict final de cette « soirée sans ».

TIGRINFO

La défaite enregistrée ce soir est la première des Tigres contre León sur la pelouse du Stade Universitaire de Monterey depuis le début de l’ère des tournois courts, dans les années 1990.

BUTS

Tigres : Aucun

León : 0-1 (66e minute) Andrés Andrade profite d’une échappée rapide pour tromper Nahuel Guzmán d’un tir croisé et marquer le seul but du match.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

Tigres : Nahuel Guzmán ; Luis Rodríguez (Eduardo Vargas à la 46e minute), Hugo Ayala, Juninho, Jorge Torres Nilo (Damián Álvarez à la 77e) ; Guido. Pizarro, Jesús Dueñas, Ismael Sosa et Javier Aquino ;  Lucas Zelarayán (Alberto Acosta à la 75e) et André-Pierre Gignac

León : William Yarbrough ; Juan González, Guillermo Burdisso, Osvaldo Rodríguez et Juan Cornejo ; Carlos Guzmán, Luis Montes (Fernando Navarro à la 88e minute), Carlos Peña (Alexander Mejía à la 68e) et Christian Valdez ; Elías Hernández (Darío Burbano à la 92e) et Andrés Andrade

ARBITRE

Jorge Ríos Jácome

JOUEURS AVERTIS

Tigres : Juninho à la 53e minute, Eduardo Vargas à la 74e

León : Andrés Andrade à la 37e minute, Juan González à la 59e, Osvaldo Rodríguez à la 83e

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun