Próximo Partido
Martes 26 de Septiembre
VS.

Partido
Anterior
3 - 3

Les Tigres séduisent et gagnent triomphalement sur le score de 4-0

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (Mexique), Samedi 15 avril.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) sont plus déterminés que jamais à accéder aux Play-Offs du Tournoi de Clôture 2017 et se sont montrés séduisants et efficaces, écrasant les Pumas de l’UNAM (Université Nationale Autonome de Mexico) sur le score de 4-0 pour totaliser 19 points au classement général.

Ce sont des buts d’Ismael Sosa, de Jürgen Damm, qui est entré en seconde mi-temps et a fait vivre un enfer aux rivaux du jour en marquant à deux reprises, ainsi que d’André-Pierre Gignac qui ont permis à Monterrey d’empocher les trois points de la victoire sur sa pelouse.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les Tigres cherchaient à reproduire leur style de jeu des deux derniers matches et, après 5 minutes de jeu, Luis Rodríguez, à la hauteur dans son rôle de défenseur droit, atteignait la ligne de but adverse avant de centrer pour Javier Aquino, dont la reprise terminait dans les gants du gardien de Mexico, Alfredo Saldívar.

Pour leur part, les Pumas cherchaient à faire pression depuis leur ligne arrière, mais les Tigres restaient solidement campés sur leurs positions.

Alors que j’on jouait depuis 15 minutes, Aquino envoyait un ballon dans la surface de réparation, que Gignac laissait passer et qui était repris par Sosa. Celui-ci pénétrait dans la surface et trompait le gardien adverse avancé pour marquer le premier but des Tigres et déclencher l’allégresse des « Incomparables » supporters locaux.

Une minute plus tard, Gignac se montrait lui aussi menaçant : Sosa lui cédait un ballon dans la surface, mais le Français ratait son tir, qui sortait du terrain.

À la 25e, les Pumas tentaient de réagir, mais la frappe de Matías Brito sortait déviée, loin du but gardé par Nahuel Guzmán.

Une minute plus tard, les Félins de Mexico bénéficiaient de leur occasion la plus claire de la rencontre : le ballon venait s’écraser sur la poitrine de Juninho, posté à l’entrée du but, et terminait dans les mains de Guzmán.

À la 32e , c’est Jésus Dueñas qui manquait une opportunité : alors que le ballon était au niveau du point de penalty et que le joueur était resté seul, celui-ci voyait son tir passer à gauche des cages de Saldívar.

Puis c’était au tour d’Eduardo Vargas qui, à la 41e minute, recevait un ballon de Gignac, mais la frappe du Chilien terminait dans les gants du gardien. Les Tigres ne baissaient pas les bras et démontraient que leur soif de but n’était en rien étanchée.

SECONDE PÉRIODE

Ricardo Ferretti procédait à son premier changement dès le retour des vestiaires : Dueñas se ressentant d’une gêne, celui-ci laissait sa place à Jürgen Damm qui, à peine huit minutes après son entrée sur le terrain, marquait le second but des Tigres.

Le joueur de l´équipe nationale du Mexique recevait sur l’aile droite, entrait dans la surface et croisait son tir pour dominer le gardien. Les joueurs de l’UANL menaient 2-0.

Leurs adversaires de Mexico perdaient un peu leurs moyens, particulièrement au moment de partir en attaque et, à la 62e, Vargas avait le troisième but de la soirée au bout du pied, alors qu’il arrivait seul dans l’axe. Malheureusement son tir s’écrasait dans la poitrine du gardien.

Damm jaillissait de nouveau à la 54e minute : s’échappant à toute vitesse dans l’axe, il obligeait le gardien à s’avancer et le tromper par un tir croisé qui faisait exploser de joie le Stade Universitaire.

Et c’est l’inévitable Gignac qui venait parachever le triomphe des Tigres. À la 74e minute de jeu, le Français recevait un ballon sur l’aile gauche et s’ouvrait l’espace nécessaire pour décocher à l’entrée de la surface un tir qui terminait au fond des filets. Avec ce 4-0, la folie s’emparait des gradins.

Quelques minutes après, Ferretti faisait sortir Damm, qui avait fait vivre 32 minutes infernales à la défense des Pumas, et le remplaçait par Damián Álvarez.

Les Pumas tentaient leur chance à la 84e : Brito subtilisait le ballon à Hugo Ayala et tirait, mais Guzmán parvenait à dévier en corner.

Et, à deux minutes, Vargas semait une dernière fois la panique parmi les Pumas : sur une apparente remise de la main de Zelarayán, le Chilien entrait dans la surface, mais la défense intervenait à temps pour contrôler son tir.

Grâce à ce résultat, les Tigres sont de nouveau clairement candidats à la qualification pour la phase finale de la Liga MX, mais doivent d’ores et déjà se concentrer sur la finale aller de la Ligue des Champions de la CONCACAF, disputée mardi sur le terrain du Stade Universitaire contre l’équipe mexicaine de Pachuca.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Jorge Torres Nilo, Juninho, Hugo Ayala, Luis Rodríguez, Guido Pizarro, Jesús Dueñas (Jürgen Damm a la 46e minute) (Damián Álvarez a la 78e), Javier Aquino, Ismael Sosa (Lucas Zelarayán à la 69e), Eduardo Vargas et André-Pierre Gignac.

UNAM :  Alfredo Saldívar ; José Carlos Van Rankin, Darío Verón, Alan Mendoza (Alejandro Castro à la 79e minute), Kevin Escamilla (Alejandro Zamudio à la 64e), Javier Cortés, Abraham González, Bryan Rabello, Jesús Gallardo, Matías Britos et Pablo Jaquez.

BUTS

1-0        (15e minute) Javier Aquino envoie le ballon dans la surface de réparation, André-Pierre Gignac le laisse passer et c’est Ismael Sosa qui trompe le gardien des Pumas trop avancé.

2-0        (53e) Jürgen Damm pénètre dans la surface du côté droit et croise son tir pour dominer le goal adverse.

3-0        (64e) Jürgen Damm ‘s’échappe dans l’axe, entraîne un défenseur et oblige le gardien adverse à sortir avant d’envoyer un tir croisé au fond des filets.

4-0        (74e) André-Pierre Gignac reçoit le ballon du côté gauche, se ménage l’espace nécessaire et décoche un tir qui rase le poteau gauche du but des Pumas.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Jürgen Damm (65e minute).

UNAM : Kevin Escamilla (2e minute), José Carlos Van Ranking (28e) et Pablo Jaquez (60e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Luis Enrique Santander

No. 1 : Juan Joel Rangel

No. 2 : Lixy Enriquez Guerrero

Quatrième arbitre : Oscar Mejía García