Próximo Partido
Sábado 21 de Octubre
VS.

Partido
Anterior
1 - 0

Les Tigres sont très capables et très talentueux.- Jorge Torres Nilo

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 19 octobre 2016.- La démonstration de football offerte par les Tigres mardi en Ligue des Champions de la CONCACAF, où l’équipe a obtenu son billet pour les Quarts de Finale de la compétition continentale, démontre l’excellente qualité de l’effectif et le niveau de la concurrence qui règne en son sein, selon Jorge Torres Nilo, défenseur des Félins:

« Les Tigres sont une équipe très fournie, très capable et dont tous les éléments cherchent une opportunité (….), qui entrent sur le terrain et ne contrastent pas avec l’ensemble, au contraire, on remarque leur présence, et ça s’explique par une concurrence interne qui fait que, tant au niveau individuel que collectif, le niveau soit plus exigeant et, que, bien entendu, l’équipe entière progresse », a indiqué le joueur ce mercredi.

Les Quarts de finale de la CONCACAF, le premier objectif, sont atteints

« On est contents d’avoir atteint le premier objectif et de pouvoir maintenant tourner la page rapidement, parce qu’en Ligue on a un autre objectif, celui de se qualifier, et qu’il est très possible de l’atteindre avec une victoire ce week-end, alors on est concentrés sur la qualité des choses qu’on a à faire, aussi bien individuellement que collectivement, pour ramener un bon résultat de Mexico (contre les Pumas de l’Université Nationale Autonome de Mexico) ».

Un bon espoir de résultat positif contre les Pumas

« C’est difficile, mais pas impossible de gagner sur leur pelouse de la Cité Universitaire (de Mexico), sans aucun doute, mais on a déjà joué là-bas et on a déjà gagné là-bas, alors on prend les choses calmement. On sait que c’est une très bonne équipe, bien dirigée, qui joue encore mieux sur son terrain, mais on a confiance dans le travail qu’on a fourni cette semaine et on a bon espoir de vivre un dimanche positif pour nous ».

Le labeur de Zelarayán et de l’équipe, digne d’éloges

« Zelarayán a fait un grand match, il a donné beaucoup de profondeur à l’équipe, s’est montré attentif, déstabilisant mentalement et, évidemment, il a beaucoup apporté, mais je crois qu’en soi l’équipe s’est montrée concentrée, précise. On savait qu’on devait gagner le match et chacun a fait ce qu’il avait à faire, on a fait les choses simplement, parce que, parfois, quand tu veux en faire trop, aussi bien individuellement que collectivement, tu finis pas ne pas en faire assez et, hier, on a fait exactement ce qu’on devait et, à la fin, tout le monde a droit à sa part de gloire, et je crois que le match d’hier a été rondement mené ».

Nahuel, un ‘super gardien’ qui a tant donné aux Tigres

« Nahuel est un super gardien. Tout le monde fait des erreurs, sur le terrain et dans la vie, mais cela n’indique en rien que tu sois pire ou meilleur que les autres. Il a droit à tout mon respect. C’est un grand coéquipier, un grand professionnel et on a toute confiance en lui. Les critiques arrivent toujours quand des erreurs sont commises, mais c’est clair pour moi que lui n’a rien à prouver et que c’est un excellent gardien. Il a beaucoup fait pour le club et, crois-moi, quand on est sur le terrain, on a complètement confiance en lui ».

Aux Tigres, tout le monde attaque et tout le monde défend

« Dans cette équipe, parfois, les gens disent ‘untel est en forme, untel est moyen’. La vérité, c’est que tout le monde apporte, parfois l’un d’entre nous ou certains d’entre nous sont critiqués pour s’être trompés, mais la vérité, c’est que, quand quelqu’un marque, c’est parce que tout le monde attaque bien depuis l’arrière et que Nahuel offre une bonne projection, et quand on défend, ça commence avec Gignac.

« La réalité, c’est que, dans cette équipe, tout le monde attaque et que tout le monde défend. Ce n’est pas juste d’accuser Nahuel ou Gignac. Générer depuis la défense les occasions de but pour Gignac, c’est le travail de tous, et c’est sur quoi on travaille, et on va s’améliorer. Ça fait quelques matches qu’on parle de lui négativement, mais nous, on travaille depuis l’arrière pour lui donner plus d’options ».