Próximo Partido
Por definir

Partido
Anterior
1 - 2

Les Tigres terminent le 109e Derby à égalité et sont proches de la qualification

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 29 octobre 2016.- Le 109e « Clásico » de Monterrey s’est soldé ce samedi soir par un match nul 1-1, avec des Tigres qui ne sont pas parvenus à porter l’estocade finale après 90 minutes de jeu. Ce résultat leur permet d’atteindre 27 points au Classement Général, mais ils devront patienter jusqu’à la fin de la Journée afin de savoir s’ils sont d’ores et déjà qualifiés pour le Phase Finale du Tournoi d’Ouverture 2016.

Le Stade Universitaire a été le théâtre d’une rencontre pleine d’intensité et de passion de part et d’autre. Bien que les Rayados aient donné des sueurs froides aux Tigres pendant la première période de jeu, ceux-ci sont parvenus à imposer leur domination en prenant le contrôle du milieu de terrain, sans toutefois parvenir à s’imposer au coup de sifflet final.

POSITIONNEMENT TACTIQUE INITIAL

Les Tigres alignaient la même formation titulaire que lors de leur dernière victoire, la semaine dernière contre les Pumas de Mexico, à l’exception du retour d’André-Pierre Gignac, absent du dernier match pour cause de blessure, et qui reprenait samedi sa place au détriment d’Andy Delort.

La ligne d’attaque féline était donc constituée de quatre éléments : Gignac, Ismael Sosa, Javier Aquino et Luis Quiñones, ces deux derniers faisant « l’ascenseur » sur leurs ailes respectives.

Les Rayados présentaient eux aussi des lignes légèrement avancées, ainsi que deux joueurs en soutien, ce qui laissait présager d’un affrontement très rapide.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le match débutait en effet à une vitesse folle de part et d’autre, avec une volonté constante de tromper les défenseurs, mais les gardiens de but n’étaient pas inquiétés dans les toutes première minutes.

Par manque de précision dans leurs dégagements, et victimes de fébrilité, les Tigres ne parvenaient pas à contrôler la balle dans des zones dont ils sont normalement maîtres. Les Rayados, sur un tir de Yimmy Chará qui s’écrasait sur le poteau droit de Nahuel Guzmán, étaient d’ailleurs sur le point d’ouvrir le score.

Les Félins bénéficiaient de leur première occasion dangereuse à la 23e minute : sur une accélération, Gignac pénétrait le ballon au pied dans la surface de réparation des Rayados et armait un tir qui était légèrement dévié par le gardien adverse, Alexander Domínguez. Pour sa part, la reprise de Lucas Zelarayán passait au-dessus du cadre.

Trois minutes après, Aquino tentait sa chance de loin, mais son ballon ne piquait pas à temps et terminait sa course au-dessus de la transversale. Les Tigres insistaient alors par le biais de Sosa et de Quiñones. Ce dernier était d’ailleurs bousculé para César Montes à l’extérieur de la surface à la 34e.

Les Tigres retrouvaient peu à peu leur calme, amélioraient leurs touchers de balle et se montraient plus solidaires, tant et si bien qu’à la 38e minute, Aquino envoyait dans la surface un centre que Sosa reprenait superbement et qui terminait son vol dans la lucarne adverse.

SECONDE PÉRIODE

Les débats reprenaient avec une intensité comparable. D’entrée, Quiñones prenait la poudre d’escampette sur l’aile gauche après s’être défait de trois de ses adversaires et centrait au point de penalty, où un rebond du ballon empêchait Gignac de le reprendre.

Graduellement, les Tigres prenaient le match à leur compte grâce à un Guido Pizarro en pleine forme, qui chipait ballon après ballon aux joueurs adverses, un Quiñones qui régnait en maître sur l’aile gauche, ainsi qu’un Jorge Torres Nilo récupérant tous les ballons qui parvenaient sur le côté gauche du terrain qu’il avait à sa charge.

Alors que l’on jouait la 59e minute, Quiñones se défaisait de plusieurs adversaires sur l’aile et centrait pour Sosa. Mais celui-ci, poussé dans le dos par un défenseur rival, ne parvenait pas à reprendre le ballon comme il l’aurait souhaité, une faute qui échappait d’ailleurs à la vigilance de l’arbitre du jour.

Les Rayados menaient quelques tentatives offensives par l’intermédiaire de Rogelio Funes Mori, mais étaient maintenus à bonne distance du but des Tigres, lesquels cherchaient à anticiper le plus d’actions possibles. À la 66e minute, les Rayados étaient sur le point de voir l’un de leurs éléments expulsé, mais Montes, qui avait bousculé Gignac alors que celui-ci s’élançait seul vers le but, s’en tirait avec un simple carton jaune.

C’est à la 70e minute que Ricardo Ferretti réalisait son premier changement, remplaçant Zelarayán par Manuel Viniegra. Malheureusement pour les Universitaires, Montes réussissait peu après l’égalisation, sur un ballon qui heurtait la poitrine de Guido Pizarro. Á partir de ce moment, l’engagement physique s’intensifiait nettement.

Ferretti décidait alors de remplacer Sosa et Aquino par Jürgen Damm et Delort, afin de redonner une certaine fraicheur à la charnière centrale. Immédiatement, Damm cherchait à apporter le danger par l’aile droite, mais sans grand succès. Pour sa part, Delort réussissait un petit pont sur un adversaire et soignait ses dribbles et ses ballons pour en faire profiter ses coéquipiers.

Finalement, dans les arrêts de jeu, Damm centrait dans la surface à destination de Gignac, mais la tête du Français n’était pas cadrée. Ainsi s’achevait ce 109e Derby local, dont les deux participants avaient donné tout ce qu’ils avaient en eux.

#TIGRINFO

La rencontre de samedi représente le 33e match nul de l’histoire des Classiques de Monterrey. Á ce jour, les Tigres ont gagné 38 d’entre eux, les Rayados 37.

BUTS INSCRITS :

Tigres

1-0 (38e) Ismael Sosa reprend de la tête un centre venu de la gauche de Javier Aquino qui termine son vol dans la lucarne gauche d’Alexander Domínguez.

Rayados

1-1 (71e) But de César Montes après que le ballon ait rebondi sur le torse de Guido Pizarro.

COMPOSITION DES ÉQUIPES :

Tigres : Nahuel Guzmán; Jesús Dueñas, Hugo Ayala, Juninho et Jorge Torres Nilo; Guido Pizarro, Lucas Zelarayán (Manuel Viniegra à la 70e), Luis Quiñones et Javier Aquino (Andy Delort à la 80e); Ismael Sosa (Jürgen Damm à la 77e) et André-Pierre Gignac

Rayados : Alexander Domínguez; Walter Ayovi, Iván Piris, José Basanta et César Montes; Walter Gargano (Arturo González Viniegra à la 61e), Celso Ortiz et Carlos Sánchez (Hiram Mier a Viniegra à la 88e); Yimmi Chará (Santiago Rivera Viniegra à la 80e), Dorlan Pabón et Rogelio Funes Mori

Arbitre : Fernando Guerrero Ramírez

JOUEURS AVERTIS :

Tigres : Guido Pizarro (69e), Jürgen Damm (93e)

Rayados : José Basanta (45e), Walter Gargano (60e), César Montes (66e), Rogelio Funes Mori (85e)

JOUEURS EXPULSÉS :

Aucun