Les yeux fixés sur le rival suivant

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Lundi 7 janvier 2019.- En vue de leur affrontement avec les Xolos de Tijuana le week-end prochain, les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont travaillé ce lundi matin sur la pelouse synthétique du centre d’entraînement Félin de La Cueva, à Zuazua, dans la banlieue de Monterrey.

Dès la fin du match d’ouverture du Championnat, samedi dernier à León (centre du Mexique), l’équipe a reçu la consigne de se présenter en début de semaine à La Cueva afin de préparer le prochain match, qui se déroulera sur la pelouse synthétique du Stade Caliente de Tijuana (nord-ouest du Mexique).

Le travail de conditionnement physique a d’ailleurs débuté sur cette surface à travers plusieurs exercices de préparation de la deuxième Journée, après quoi l’équipe a été divisée en quatre groupes de six joueurs qui ont pratiqué le jeu en espace réduit, toujours sur terrain synthétique.

Du fait du dynamisme et de l’intensité de ce type d’espace et de pelouse, les buts ne se sont pas fait attendre.

Hugo Hernández et Juninho, qu’il a rejoint au sein de l’équipe d’encadrement Universitaire afin se familiariser avec ce type de travail, se sont chargés de diriger l’exercice, tandis que, depuis l’extérieur du terrain, l’entraîneur Ricardo « Tuca » Ferretti observait le déroulement de l’entraînement.

Dix jours d’absence pour Aquino

Javier Aquino, qui a dû quitter prématurément le match de samedi soir pour une blessure à la jambe droite, a passé ce matin divers examens, lesquels ont conclu à une élongation du biceps fémoral qui le maintiendra éloigné une dizaine de jours des terrains.

Aquino ne sera donc pas du voyage le week-end prochain à Tijuana. Il se consacrera à récupérer suffisamment vite pour faire partie de l’effectif Félin qui affrontera Cruz Azul pour le compte de la troisième Journée de la Liga MX.

Quant à Jorge Torres Nilo, victime de trois lésions différentes en deux mois, il a repris le travail collectif, son entorse du ligament latéral de la jambe droite n’étant plus qu’un mauvais souvenir. Antérieurement, il avait été victime d’une contusion au genou gauche et, en octobre, de fatigue musculaire au mollet droit.

Pour sa part, Lucas Zelarayán est toujours en récupération d’une élongation du quadriceps droit. Celle-ci, d’après les pronostics, devrait d’ailleurs le maintenir éloigné des pelouses encore une quinzaine de jours.