Próximo Partido
Miércoles 23 de Agosto 2017
VS.

Partido Anterior
2 - 0

Nous ne pouvons être sûrs de rien ni de personne.- « Tuca Ferretti »

ZUAZUA (MEXIQUE), Lundi 19 septembre 2016.- Les Tigres occupent la première place du Tournoi d’Ouverture 2016, mais leur entraîneur Ricardo Ferretti préfère garder la tête froide et appelle à rester modestes et à ne pècher par excès de confiance.

« Ce match contre Puebla s’est soldé par une victoire, mais on doit continuer à penser à s’améliorer en travaillant. Cette semaine, à cause de la double journée de championnat, on n’aura pas beaucoup l’occasion de le faire, même si je demande aux joueurs de suivre les bases qu’on a depuis longtemps et de rester modestes dans tous les sens du terme, et de penser qu’on peut et qu’on doit s’améliorer. C’est notre mentalité et on ne peut être sûrs de rien ni de personne », a expliqué « Tuca » quelques minutes avant de partir pour Guadalajara, où les Tigres jouent mardi.

Essayer d’être efficaces contre les Chivas

« Ça va être un match aussi difficile que contre Puebla, Morelia ou Veracruz. Tous les matches ont leur degré de difficulté et on va essayer de contrer les dommages qu’ils essaieront de nous infliger et de chercher à leur faire autant de dégâts que possible.

« L’équilibre dont on fait preuve pendant nos matches est un bon début pour chercher à marquer trois points, en plus de maintenir notre but invaincu et de tenter d’être efficaces face aux cages adverses. C’est à cela qu’on doit faire attention.

Pas de rival plus important que les autres

« Pour moi, tous les rivaux se valent, tous sont dignes de mon respect, je ne peux pas en mettre un sur un piédestal et déprécier les autres. Naturellement, on tient compte de la trajectoire et de l’histoire de chaque équipe mais, pour moi, elles se valent toutes. Le fait que mon parcours professionnel m’ait mené à la tête des Chivas rend peut-être les choses un peu différentes, mais je ne vois pas de distinction entre ce que nous avons vécu contre Puebla et ce que nous allons vivre contre les Chivas. Je ne peux pas penser comme ça, parce que ça signifierait sous-estimer quelqu’un et que c’est quelque chose que je ne fais jamais. Quant tu commences à mettre des étiquettes sur une équipe, tu cours le risque de pècher par excès de confiance ».

Heureux d’une éventuelle victoire au Stade Omnilife

« Espérons (que les Tigres puissent gagner), cette statistique, on peut la démentir. Demain, on va jouer contre eux et on va voir ce qui va se passer au bout des 90 minutes de jeu et quelques ».

Important de contrer l’impulsion offensive des Chivas

« C’est une situation dont on doit tenir compte, qu’eux, à un moment donné, puissent sentir l’obligation d’être offensifs. On doit être attentifs à bien se défendre quand ils veulent nous causer des dégâts, mais, nous aussi, on doit leur faire du mal ».