Próximo Partido
Martes 26 de Septiembre
VS.

Partido
Anterior
3 - 3

On ne pense qu’à la Ligue des Champions.- ‘Tuca’ Ferretti

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (Mexique), Lundi 17 avril 2017.- Pour l’entraîneur des Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) Ricardo « Tuca » Ferretti, rien n’est plus important que le match de mardi contre Pachuca, dont dépend une invitation à participer au Mondial des Clubs.

Le directeur technique des Félins n’a pas caché qu’il aurait aimé disposer de plus de temps pour se préparer à cette finale aller, mais que cela ne signifiait en rien que son effectif était limité :

« Après le match contre les Pumas, on s’est consacrés à récupérer autant que possible pour le match contre Pachuca, qui est tout ce qui compte pour le moment ; il faut qu’on avance pas à pas et je crois qu’aussi bien qu’eux que nous arrivons dans une bonne situation à cette rencontre. Peut-être qu’on a été un peu plus occupés qu’eux, mais je crois que, mentalement, on vit un bon moment ».

Pas d’excès de confiance

« Nous, on ne pêche jamais par excès de confiance. Pachuca a un excellent entraîneur, qui est en plus un ami, et ils ont gagné le championnat mexicain il y a peu. Ils ont un excellent effectif, on connaît leur capacité et on ne va pêcher par excès de confiance contre personne.

« Ça fait trois ou quatre semaines que vous parliez beaucoup de certaines de nos carences offensives et chaque match est différent, alors on ne peut pas être trop sûrs de nous, contre personne ».

Aucune pensée pour le Derby de Monterrey

« En ce moment, on ne pense pas à ce qui suit, on ne pense qu’à Pachuca. C’est comme ça que ça se passe depuis des années avec les joueurs. Moi, ça ne me sert à rien de penser à samedi si je ne sais même pas si je vais vivre jusqu’à samedi. C’est ma philosophie, ce qui m’intéresse c’est Pachuca et il faut qu’on fasse un bon match ».

Le meilleur effectif possible

« Mardi, je vais faire jouer ceux dont je sens qu’ils sont le plus en forme. Je n’ai aucune raison de modifier ce qu’on a fait jusqu’à maintenant. On est en finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF, mardi c’est le premier match et je vais aligner ceux que je sens le plus en forme pour l’équipe, indépendamment de toutes les autres considérations ».

Aucun truc de magie

« Je ne crois pas que le fait de jouer un certain nombre de matches en avril ait permis comme par magie à l’équipe de développer un football que vous considérez d’une certaine manière. Moi, je pense qu’on a encore des choses à améliorer pour atteindre réellement les objectifs auxquels on aspire ».

Encore s’améliorer

« Il me semble qu’on n’est pas encore au niveau qu’on pourrait atteindre du fait de la qualité individuelle de chacun des joueurs, parce que ces qualités existent et qu’il faut les mettre en commun.

« Les choses se sont bien passées pendant ces matches, mais on cherche constamment à travailler pour être meilleurs chaque fois qu’on a l’occasion de jouer ».