Próximo Partido
Sábado 21 de Octubre
VS.

Partido
Anterior
1 - 0

Un triomphe historique !

GUADALAJARA (MEXIQUE), Mardi 20 septembre 2016.- Non seulement les Tigres demeurent invaincus et conservent leur place de leader du Tournoi d’Ouverture 2016, mais ils ont en outre enregistré ce mardi leur première victoire sur la pelouse du Stade Omnilife de Guadalajara en battant les Chivas 1-0, grâce à un but d’Ismael Sosa.

POSITIONNEMENT TACTIQUE INITIAL

Le début du match voyait une équipe de Guadalajara pleine d’initiative et d’envie de monter à l’attaque, ce qui semait quelque peu le trouble dans les rangs des Tigres, particulièrement au moment de sortir de leur propre moitié de terrain.

Toutefois, la tourmente ne durait qu’une quinzaine de minutes, temps nécessaire aux Félins de prendre la mesure du rythme de jeu de leurs adversaires.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Après à peine trois minutes de jeu, une erreur de Nahuel Guzmán, qui tentait de passer le ballon à Jesús Dueñas, donnait une excellente occasion de but à Alan Pulido, mais Hugo Ayala intervenait avant que l’ex Tigre ne puisse prendre la moindre initiative.

Un peu plus tard, à la 6e minute, Ángel Zaldívar tentait une action dans l’axe mais sa passe un peu longue était interceptée sans problème par Guzmán.

Profitant de leur condition de locaux et d’une certaine fébrilité des Tigres, les Chivas poursuivaient leurs efforts offensifs.

Mais Monterrey répliquait finalement à la 10e minute. Sur un coup franc, Lucas Zelarayán envoyait le ballon dans la surface de réparation et trouvait la tête d’Ayala. Toutefois, le gardien de Guadalajara Rodolfo Cota refroidissait les ardeurs des Universitaires.

Les Chivas commençaient à baisser de rythme, mais demeuraient dangereuses : à la 17e minute, Orbelín Pineda décochait un tir que Guzmán stoppait de justesse sur sa ligne. Les leaders du Championnat continuaient à être dominés.

Une minute plus tard, le public clairsemé du Stade Omnilife étouffait un cri en voyant le ballon parcourir la surface des Tigres sans qu’aucun joueur de Guadalajara ne puisse conclure l’action.

À la 19e minute, sur une action individuelle, André-Pierre Gignac s’ouvrait l’espace suffisant à l’extérieur de la surface pour décocher un tir qui terminait son vol dans les gants de Cota. Les Tigres commençaient à sortir leurs griffes.

Les Félins optaient alors pour transmettre de longs ballons au joueur français, à Sosa ou à Zelarayán, voire à Francisco « Gringo » Torres qui, à la 21e minute, parvenait à reprendre la balle dans la surface mais manquait son contrôle.

À la 26e minute, Sosa, après s’être débarrassé de deux adversaires, parvenait du côté droit de la surface et centrait, mais ni Gignac ni Aquino ne réussissaient à conclure l’occasion.

Vers la fin de la première période, Aquino, en général bon tireur à mi-distance, expédiait aux abords de la surface une frappe qui passait non loin du poteau droit de Cota.

SECONDE MI-TEMPS

La deuxième mi-temps démarrait sur les chapeaux de roues pour les Tigres. Sosa s’échappait seul et centrait à destination de Gignac, mais c’est finalement Zelarayán qui reprenait la balle. Repoussé par le gardien, le ballon était redonné par Sosa au Français, mais celui-ci manquait de nouveau l’occasion.

Peu à peu, Guadalajara cherchait à reconquérir le ballon et à rependre la direction des cages de Guzmán. Mais, à la 57e minute, Zelarayán faisait une ouverture à Sosa sur la droite. Celui-ci entrait dans la surface talonnée par deux défenseurs, croisait son tir et marquait.

Menés 1-0, les Chivas n’avaient d’autre alternative que de se lancer à l’assaut de Monterrey, s’exposant au passage aux possibles contres des Tigres.

Guadalajara procédait à ce moment du match à un double changement afin de renforcer son offensive. Pour sa part, Ferretti répondait à Almeyda en faisant sortir Torres et en le remplaçant par Israel Jiménez, tandis que Dueñas assumait lui aussi un rôle de récupérateur.

Les Chivas faisaient ce que l’on attendait d’eux, à savoir attaquer et, à la 79e minute, Guzmán devait s’employer à fond pour dévier en corner un tir prenant le chemin de sa lucarne.

Face à l’insistance de Guadalajara, Ferretti faisait entrer un troisième récupérateur en la personne de Manuel Viniegra, qui remplaçait le Zelarayán afin d’assurer l’avantage acquis et la possession de la balle.

« Tuca » bougeait sa dernière pièce en remplaçant Gignac, qui évoluait pour la première fois sur la pelouse de l’Omnilife, par son compatriote Andy Delort, à la 86e minute.

Au cours des tous derniers instants de jeu, les Tigres défendaient leur invincibilité dans ce Tournoi d’Ouverture 2016 des assauts d’un Guadalajara qui jetait confusément ses dernières forces dans la bataille.

#TIGRINFO

C’est la première fois qu’André-Pierre Gignac jouait sur le terrain des Chivas. Lors du dernier affrontement des équipes à Guadalajara, l’attaquant français, victime d’un problème digestif, n’avait pu prendre part au match.

BUTS

GUADALAJARA :

Aucun

TIGRES :

1-0 (60e) Ismael Sosa pénètre dans la surface par l’aile droite, trompe un défenseur et envoie son tir croisé au fond des filets adverses.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

GUADALAJARA : Rodolfo Cota; Jesús Sánchez (Marco Bueno à la 83e minute), Hedgardo Marín, Carlos Salcido, Edwin Hernández (Eduardo López à la 60e), Michael Pérez, Orbelín Pineda (Néstor Calderón à la 60e), Carlos Cisneros, Isaac Brizuela, Ángel Zaldívar et Alan Pulido.

TIGRES : Nahuel Guzmán; Jesús Dueñas, Juninho, Hugo Ayala, Jorge Torres Nilo, Francisco Torres (Israel Jiménez à la 62e), Guido Pizarro, Lucas Zelarayán (Manuel Viniegra à la 81e), Javier Aquino, Ismael Sosa et André-Pierre Gignac (Andy Delort à la 86e).

Arbitre : Roberto García Orozco

JOUEURS AVERTIS :

Aucun

JOUEURS EXPULSÉS :

Aucun