André-Pierre Gignac signe demain mercredi

C’est demain, mercredi 21 novembre, que le joueur français André-Pierre Gignac signera la prolongation de son contrat avec les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León), selon le président du club de Monterrey Miguel Ángel Garza.

L’attaquant européen a fait ses débuts avec les Félins en 2015, quelques jours avant le match des Universitaires contre l’Internacional de Porto Alegre, Brésil, pour le compte de la Copa Libertadores. Depuis lors, Gignac a marqué à 94 reprises pour le compte des ors et bleus.

Les négociations entre le club et Gignac se sont conclues il y a plusieurs jours et il ne reste plus à l’avant français qu’à apposer sa signature au bas du contrat :

« On s’est donnés rendez-vous demain mercredi pour la signature (du contrat) », a indiqué Garza. « Les détails ont déjà été réglés, il ne manquait plus que la signature et on a décidé avec André qu’on pouvait faire ça demain ».

Jarlan Barrera, un pari sur l’avenir

« Il s’agit d’un joueur qu’on suit depuis un certain temps et on est sur le point de l’engager ; il fait partie de ceux sur lesquels les Tigres parient pour le futur ».

Un effectif qui restera identique à 90%

« On ne s’est pas encore mis à planifier la structure, mais on croit que l’équipe restera la même à 90%, indépendamment du résultat qu’on obtiendra le week-end prochain [lors de la dernière Journée de la phase régulière du Tournoi d’Ouverture 2018 de la Liga MX]. Je crois qu’on a une équipe compétitive et que c’est important d’assurer la stabilité au sein de l’équipe ».

Désireux que Juninho reste au club

« On a prévu une réunion avec lui à la fin du Tournoi pour savoir quelles sont ses attentes et on a déjà parlé du fait qu’on avait l’intention de le conserver dans l’effectif d’une manière ou d’une autre, parce que je crois qu’il s’agit d’un élément de grande valeur, aussi bien sur le terrain que dans les vestiaires ».

Heureux de l’afflux de spectateurs à l’entraînement lundi

« L’idée d’ouvrir les portes du stade [lundi 19 novembre, jour férié au Mexique] obéit à la volonté de permettre au public d’être au plus proche des joueurs, et c’est une bonne chose que ça ait pu avoir lieu un jour férié. Je crois les joueurs sont repartis contents, que les supporters sont repartis contents, et on espère tous être contents samedi ».

Une équipe solide

« La solidité de l’équipe n’est pas une nouveauté, c’est comme ça qu’on l’a constituée et ce qu’on a appliqué au moment de la renforcer, que ce soit par l’entremise de Guido Pizarro, de Julián Quiñones, d’Eduardo Tercero ou de Beto da Silva ; c’était l’idée de rendre encore plus solide une équipe qui l’était déjà ».