Auteurs de superbes buts, les Tigres gagnent au Stade Aztèque

MEXICO (MEXIQUE), Samedi 30 juillet 2016.- Le Tigre s’est réveillé pour dominer les Aigles de l’América sur son propre territoire, enregistrer sa première victoire du tournoi et retrouver le chemin des buts adverses, grâce à de splendides concrétisations de Javier Aquino, André-Pierre Gignac et Ismael Sosa.

Les Félins ont maintenant trois triomphes à leur actif en autant de duels de Liga MX disputés contre l’équipe de Mexico, mais la victoire de samedi soir permet surtout aux pupilles de Ricardo Ferretti de totaliser 5 points et de n’avoir toujours pas perdu après trois journées de Tournoi d’Ouverture 2016.

FORMATION TACTIQUE INITIALE

Les absences de Jorge Torres Nilo et de Jesús Dueñas lors de ce match permettaient à José Francisco « Gringo » Torres d’évoluer en récupération et de faire équipe avec Guido Pizarro.

Ajoutons à cela l’absence pour blessure de Damián Álvarez, substitué au Stade Aztèque par Lucas « le Chinois » Zelarayán au milieu, chargé en compagnie de Javier Aquino d’alimenter Gignac et Sosa en ballons.

Les Tigres se montraient dominants d’entrée et s’arcboutaient sur le but adverse en utilisant principalement l’arme des tirs à mi-distance, sans toutefois voir leurs tentatives couronnées de succès.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Nullement intimidés par la pelouse du gigantesque Stade Aztèque, les Universitaires faisaient pression d’entrée et cherchaient à atteindre au moyen de tirs à mi-distance le but des Aigles défendu par Hugo González.

Dans leurs moments de pression maximale, les Tigres bénéficiaient de deux coups francs placés juste à l’extérieur de la surface de réparation de l’América. L’un d’entre eux, signé Juninho, terminait dans les mains du gardien de Mexico, qui devait s’employer à capter la frappe très travaillée de l’Universitaire.

Peu après, à la 37e minute, Aquino ouvrait superbement le score : tentant un tir depuis l’aile gauche, le joueur de Monterrey voyait son ballon heurter le poteau gauche de Mexico avant de terminer sa course au fond des filets adverses.

Dans les dernières secondes de jeu, l’América perdait un homme, Renato Ibarra, expulsé pour une charge dangereuse sur Juninho.

SECONDE MI-TEMPS

La sortie d’Ibarra à la fin de la première période permettait aux Tigres de prendre encore plus clairement le match à leur compte et de récupérer le ballon de plus en plus bas pour chercher a alourdir le score.

Aquino continuait à dominer largement ses adversaires sur l’aile gauche, mais c’est Gignac qui apparaissait sur un ballon filtré du côté droit qui lui permettait de lober González et de marquer ainsi son premier but du Tournoi d’Ouverture 2016, et le quatrième en cinq matches contre l’América.

La pression féline ne se relâchait pas malgré les sorties d’Aquino, d’un Acosta un peu sonné et de Zelarayán. L’équipe continuait à se montrer dominante, à l’image du Colombien Luis Quiñones, rentré peu avant, qui trouvait Sosa. Celui-ci pénétrait dans la surface, dribblait les défenseurs, puis le gardien, pour envoyer un petit tir croisé synonyme de troisième but de la soirée.

Les Tigres remportaient de cette manière une victoire méritée qui leur permet de figurer aux avant-postes du classement avec 5 points et de demeurer invaincus après trois journées.

#TIGRINFO

Les trois dernières rencontres disputées au Stade Aztèque contre l’América ont permis aux Félins de marquer à huit reprises, pour un seul but encaissé. Trois de ces huit concrétisations sont à mettre à l’actif de Gignac.

LES BUTS :

Tigres :

0-1 (37e) Splendide but aérien de Javier Aquino, qui expédie depuis l’aile gauche un ballon qui rebondit sur le montant gauche et termine au fond des filets.

0-2 (59e) André-Pierre Gignac lobe superbement le gardien de Mexico pour obtenir le second but des Félins.

0-3 (93e) Ismael Sosa se défait de ses adversaires dans la surface et domine le goal adverse pour porter le score à 0-3.

COMPOSITION DES ÉQUIPES :

América : Hugo González; Paul Aguilar, Pablo Aguilar, Bruno Valdez et Osmar Mares; Renato Ibarra, José Guerrero (Jesús Moreno à la 84e), Osvaldo Martínez et Rubens Sambueza; Darwin Quintero (William da Silva à la 60e) et Silvio Romero

Tigres : Nahuel Guzmán; Israel Jiménez, Hugo Ayala, Juninho et Alberto Acosta (Manuel Viniegra à la 76e); Guido Pizarro, José Torres, Javier Aquino (Luis Quiñones à la 84e) et Lucas Zelarayán (Jürgen Damm à la 60e); Ismael Sosa et André-Pierre Gignac

Arbitre : Jorge Isaac Rojas

JOUEURS AVERTIS :

América : Aucun

Tigres : Ismael Sosa à la 55e et Alberto Acosta à la 69e

JOUEURS EXPULSÉS :

América : Renato Ibarra à la 46e