Concacaf : Tout se décidera à Monterrey

QUERÉTARO (MEXIQUE), Mardi 15 mars 2016.- Les Tigres de l’Université Autonome du Nuevo León ont fait match nul 0-0 sur le terrain de la Corregidora, à Querétaro, ce mardi soir, et il faudra attendre le match Retour, au Stade Universitaire de Monterrey, pour connaître le vainqueur de la première demi-finale de la Ligue des Champions de la Concacaf.

L’équipe féline démarrait le match du pied gauche, présage d’une soirée difficile : à peine à la 11ème minute, Jürgen Damm se blessait et devait être évacué sur une civière et remplacé par Lucas Zelarayán.

Après sept minutes de jeu, des Coqs Blancs de Querétaro soucieux de se maintenir à l’offensive, mais peu précis dans la finition, profitaient de leur première occasion : Edgar Benítez pénétrait dans la surface des Tigres, mais c’est Nahuel Guzmán qui avait le dernier mot.

Tandis que les joueurs de Ricardo Ferretti prenaient leurs marques, José Rivas tentait sa chance sur une frappe à mi-distance, qui sortait très loin du but défendu par Tyago Volpi.

À la 30ème minute, Ángel Sepúlveda menaçait les Tigres grâce à un tir qui passait près du poteau gauche du but félin et, cinq minutes plus tard, Guzmán sortait victorieux de son face à face avec Benítez, qui tentait de tromper le gardien de Monterrey par un petit lob.

À peine 60 secondes plus tard, Querétaro renouvelait ses attaques avec le même Benítez, qui cette fois pénétrait dans la surface et, malgré l’intervention d’un défenseur de Monterrey, réalisait un tir plein de finesse sortant tout prés du montant gauche de Guzmán.

La situation semblait sombre pour les Tigres mais, à la 37ème minute, Guido Pizarro s’échappait dans l’axe central et trouvait Zelarayán, qui réussissait un dribble dans la surface, mais dont le tir passait finalement au-dessus de la barre transversale de Querétaro.

Les Universitaires commençaient à réagir et, à la 39ème minute, Rafael Sobis décochait une frappe que le gardien rival avait le plus grand mal à dévier en corner.

La deuxième mi-temps débutait sur un rythme comparable à la première période, avec deux formations qui tentaient leur chance, mais peinaient à construire de bonnes options, et une équipe locale en général plus prompte à prendre l’initiative.

À la 57ème minute, Guzmán captait un boulet de canon adverse et, un peu plus tard, voyait une frappe de Yerson Candelo passer près de son montant droit. André-Pierre Gignac répliquait pour les Tigres en s’échappant du côté gauche et en centrant à destination de Zelarayán, malheureusement sans succès.

C’est ce moment que choisissait Ferretti pour réaliser son second changement de la soirée : Sobis sortait et cédait sa place à José Francisco « Gringo » Torres, afin d’améliorer la possession de balle au milieu du terrain.

Mais les deux équipes commençaient à faire preuve d’imprécision et évitaient de prendre trop de risques, conscientes que la moindre erreur pourrait être synonyme de défaite en ce mardi soir.

Toutefois, à la 74ème minute de jeu, Aquino récupérait un ballon du côté gauche, déjouait la marque d’un rival pour se générer plus d’espace et armait un tir qui terminait dans les mains du gardien.

À trois minutes de la fin du temps réglementaire, le « Tuca » décidait de remplacer Manuel Viniegra par Fernando Fernández, sans doute pour maintenir les ballons adverses le plus loin possible du but de Guzmán.

Dans les arrêts de jeu, Gignac tentait une dernière action individuelle, mais voyait son tir filer à l’extérieur du poteau droit de Volpi. Le match Retour de la Ligue des Champions de la Concacaf aura lieu le 5 avril prochain, sur la pelouse du Stade Universitaire de Monterrey.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

QUERÉTARO : Tyago Volpi; George Corral, Miguel Martínez, Juan Forlín, Jonathan Bornstein, Antonio Naelson Sinha (Luis Noriega à la 84ème minute), Nery Domínguez, Marco Jiménez, Yerson Candelo (Jimmy Gómez à la 78ème minute), Edgar Benítez et Ángel Sepúlveda.

TIGRES : Nahuel Guzmán; Iván Estrada, Juninho, Hugo Ayala, José Rivas, Manuel Viniegra (Fernando Fernández à la 87ème minute), Guido Pizarro, Javier Aquino, Júrgen Damm (Lucas Zelarayan à la 12ème minute), Rafael Sobis (José Francisco Torres à la 61ème minute) et André-Pierre Gignac.