De bons et de mauvais moments.- Rafael de Souza « Carioca »

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 20 mars 2019.- Bien que l’équipe Féline totalise 26 points sur 33 possibles et occupe la tête du classement du football mexicain en compagnie de León, Rafael de Souza, surnommé « Carioca », considère qu’elle continue à faire preuve d’irrégularités en match:

« Je crois qu’il nous faut faire preuve de plus d’efficacité, jouer de la même manière pendant 90 minutes. Pendant un match, on a beaucoup de bons et de mauvais moments. ‘Tuca’ Ferretti nous en avait déjà parlé, comme au cours du match contre les Rayados, où on n’a pas été très bons en première mi-temps, mais qu’on a très bien joué en seconde période. »

« Alors il faut qu’on soit comme cette équipe qui a joué contre les Rayados en seconde mi-temps, une équipe agressive, qui aime conserver le ballon, où tout le monde attaque et où tout le monde défend, et je crois que cet ajustement, on doit le faire en entraînement », a indiqué le joueur brésilien.

En ce qui concerne le repos imposé par la date FIFA de cette semaine, « Carioca » a indiqué que les Tigres ne devaient pas pour autant gâcher ce moment et devaient faire leur possible pour récupérer les joueurs blessés et travailler sur les lacunes restant à combler :

« La vérité c’est qu’on est en train de vivre un très bon moment et qu’on ne peut pas gâcher le temps que nous donne cette date FIFA, je crois qu’il faut qu’on en profite pour récupérer les joueurs blessés et pour mettre au point certaines choses qui nous manquent encore. La vérité, c’est qu’on ne va jamais être à 100%.

« Je crois que Tuca va nous donner un peu de temps libre pour pouvoir nous reposer et reprendre la routine normale, pour affronter l’América et faire un grand match. »

Vous avez la tête du classement général en tête?

« Absolument, on va se battre pour la première place, parce que c’est difficile de nous rattraper au nombre de points. On est à la moitié du Tournoi et je crois qu’on va continuer à marquer des points, et je crois qu’on va se battre contre León, contre les Rayados, contre l’América, qui est en train de se rapprocher. Notre objectif, c’est de terminer premiers, avant que le Tournoi ne commence, l’idée c’était de finir parmi les quatre premiers, mais les choses ont changé et maintenant l’idée, c’est de finir premiers ».

La pression est une chose normale…

« Avec l’effectif qui est le nôtre, je crois qu’il existe beaucoup de pression et c’est tout à fait normal. Le Real Madrid est sous pression parce qu’il n’a rien gagné d’important et que, l’année dernière, il avait tout gagné. Le public, les supporters, la presse ont oublié tout ce qu’on a fait nous, parce que le football, c’est comme ça, il faut qu’on gagne de plus en plus de choses pour que les gens soient convaincus ».

Le souvenir des éliminations passées…

« On a beaucoup souffert parce qu’on venait de deux Tournois perdus contre Santos et contre les Pumas où on avait très mal joué, et on savait qu’on devait beaucoup s’améliorer pour aspirer à gagner, et je crois qu’on est sur le bon chemin, mais il n’y a rien à fêter parce qu’on a encore rien gagné. »

Plus de modestie…

« On est plus modestes maintenant, je crois que c’est quelque chose qui nous a fait un peu défaut par le passé, du respect. On respecte tous les rivaux, on joue bien, on gagne. Je crois que, le Tournoi passé, il nous manqué des victoires à l’extérieur, et ça se passe mieux cette année, on joue bien à l’extérieur, bien à domicile, on est sur le bon chemin. »