Des Tigres plus vivants que jamais

MORELIA (MEXIQUE), Vendredi 2 novembre 2018.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo Léon) ont démontré ce 2 novembre, jour de la Fête des Morts au Mexique, qu’ils étaient plus vivants et dans la course aux play-offs du Tournoi d’Ouverture 2018 de la Liga MX que jamais en allant triompher 2-0 des Monarques de Morelia sur leur terrain du Stade Morelos.

Un expulsion de leur joueur Gabriel Achilier indiquée par l’arbitrage électronique dès la 22e minute a obligé les Monarques à disputer la majeure partie du match dans leur moitié de terrain, et les Félins ont fini par marquer, d’abord sur penalty par Juninho puis par Enner Valencia, tous deux au cours de la seconde mi-temps.

 

PREMIÈRE PÉRIODE

La première mi-temps présentait deux visages bien distincts : au coup de sifflet initial, l’équipe locale partait à l’assaut du but des Félins, tant et si bien que, dès la 47e seconde, Nahuel Guzmán devait intervenir d’une main pour éviter aux siens d’encaisser un premier but.

Un peu plus, à la 3e minute, un tir de Sebastián Ferreira passait à côté des cages du gardien argentin de Monterrey, nouvelle illustration des velléités offensives des Monarques, tout comme la reprise de la tête de Rodolfo Vilchis qu’Hugo Ayala parvenait à dévier à la 7e minute de jeu.

Guzmán intervenait une nouvelle fois à la 12e minute, quand il sauvait les siens, encore d’une main, d’un duel avec un rival, avant que Guido Pizarro ne dégage loin de la zone de danger pour les Tigres.

Le match semblait s’annoncer difficile pour les Félins mais les pupilles de Ricardo « Tuca » Ferretti amélioraient peu à peu leur possession de balle et la rotation de celle-ci dans tous les secteurs du terrain.

 

Les choses changeaient lorsque l’arbitrage vidéo faisait parler de lui, à la 18e minute : Gabriel Achilier « séchait » brutalement Rafael de Souza à l’insu de l’arbitre de la rencontre. Mais une vérification sur le moniteur permettait à celui-ci de prendre le mesure de la faute et il expulsait directement le joueur local à la 22e minute.

Comptant un homme de plus sur la pelouse, les Tigres se positionnaient alors mieux et Morelia se voyait contraint de reculer, leur cédant toutes les initiatives et occasions de buts.

Ainsi, à la 24e minute, un tir puissant d’André-Pierre Gignac était repoussé par le gardien local Sebastián Sosa et la reprise de Guido Pizarro passait au-dessus de la barre transversale de Morelia.

Un peu plus tard, à la 32e minute, Rafael de Souza « Carioca » armait une frappe que Sosa captait sans mal et, une minute plus tard, une tête dans la surface de Rafael Durán, joueur issu du Centre de Formation Universitaire, passait juste à gauche des cages des Monarques.

Après deux nouvelles tentatives, la première de Javier Aquino déviée et la seconde de Gignac bien captée par Sosa, le Tigre originaire de Oaxaca pénétrait par le côté gauche dans la défense locale et frappait. Mais le gardien Monarque repoussait une fois de plus.

Pendant les deux minutes d’arrêts de jeu accordées par l’arbitre, Gignac avait le but au bout du pied mais temporisait trop et perdait le ballon face au portier local.

Et une minute plus tard, c’est Morelia qui faisait se lever le stade comme un seul homme quand Vilchis reprenait le ballon dans la surface des Tigres, face à Guzmán. Mais la balle passait au-dessus de la transversale et les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score nul et vierge.

SECONDE MI-TEMPS

« Tuca » Ferretti réalisait deux changements à sa formation dès le retour du repos : Eduardo Vargas et Durán sortaient, substitués par Enner Valencia et Julián Quiñones qui étaient chargés de marquer le plus vite possible.

Vers la 50e minute de jeu, Valencia pénétrait seul dans la surface du côté gauche, mais était privé du ballon au moment de conclure l’action.

Deux minutes plus tard, Quiñones lui aussi pénétrait sans marquage afin de reprendre le ballon de la tête, mais son geste mal réalisé n’aboutissait pas. À la 53e, une nouvelle frappe, cette fois de « Carioca » et à mi-distance, ne faisait que survoler le but de Sosa.

À la 58e minute, Quiñones était victime d’une faute dans la surface adverse et l’arbitre indiquait le point de penalty, où Juninho se chargeait de donner l’avantage à Monterrey.

Menant au score, les Tigres commençaient à monopoliser le ballon, mais Morelia n’était pas décidé à se rendre si facilement.

Et alors que les Monarques étaient arc-boutés sur les cages de Guzmán, Quiñones récupérait la balle et faisait une longue passe en avant, que Valencia contrôlait avant de fusiller Sosa pour accroître encore l’avance des Tigres au tableau d’affichage.

À la 80e minute de jeu, Carioca passait à Valencia, qui entrait dans la surface locale sans marquage, mais perdait le duel qui l’opposait alors au gardien de Morelia.

Deux minutes plus tard, Morelia semblait en mesure de réduire le score sur un tir puissant à mi-distance que Guzmán déviait de justesse en corner. Sur l’action suivante, les Monarques menaçaient de nouveau le but Universitaire, mais la défense de Monterrey finissait par s’imposer.

Le coup de sifflet final entérinait une victoire des Tigres d’importance capitale pour leurs aspirations à faire partie de la phase de Play-offs.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES

MORELIA : Sebastián Sosa ; Carlos Guzmán, Sebastián Vegas, Carlos Fierro, Rodolfo Vilchis, Emanuel Loeschbor, Rodrigo Millar (Edison Flores à la 74e minute), Sebastián Ferreira (Efraín Velarde à la 34e), Gabriel Achilier, Aldo Rocha et Miguel Sansores (Diego Valdés à la 46e).

Entraîneur : Roberto Hernández

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Luis Rodríguez, Juninho, Hugo Ayala, Jesús Dueñas, Rafael de Souza (Eduardo Tercero à la 85e minute), Guido Pizarro, Javier Aquino, Rafael Durán (Julián Quiñones à la 46e), Eduardo Vargas (Enner Valencia à la 46e) et André-Pierre Gignac.

Entraîneur : Ricardo Ferretti

 

BUTS INSCRITS

0-1 (58e minute) Penalty tiré par Juninho, qui marque.

0-2 (68e) Julián Quiñones envoie un long ballon à destination d’Enner Valencia, qui contrôle, se défait d’un adversaire et marque le second but des Félins.

 

JOUEURS AVERTIS

MORELIA : Rodrigo Millar (66e minute) et Diego Valdés (92e)

TIGRES : Hugo Ayala (16e minute), Jesús Dueñas (27e) et Guido Pizarro (86e)

 

JOUEURS EXPULSÉS

Morelia : Gabriel Achilier (22e minute)

Tigres : Aucun

                 

ARBITRE : Jorge A. Pérez

Juge de touche nº1 : Alberto Morín

Juge de touche nº2 : César Cerritos

Quatrième arbitre :  Alejandro Funk