Et de cinq pour les Tigres !

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 16 février 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont enregistré ce samedi soir leur cinquième victoire du Tournoi de Clôture 2019, en dominant à domicile l’équipe Necaxa d’Aguascalientes sur le score de 3-2, et comptent à présent 16 points au classement général de la Liga MX, dont ils occupent la seconde place provisoire.

L’avant français des Félins André-Pierre Gignac a marqué à deux reprises pour se rapprocher à quatre buts du total enregistré par le légendaire Tomás Boy et Enner Valencia a parachevé le triomphe des Universitaires qui comptent cinq victoires en sept matches disputés.

PREMIÈRE MI-TEMPS

La première mi-temps était faite de contrastes, mais ce sont les Tigres qui débutaient le mieux : dès la 2e minute de jeu Enner Valencia passait sur la droite à André-Pierre Gignac, qui semblait contrôler le ballon, mais s’en voyait dépossédé juste avant de tirer du pied droit.

Un peu plus tard, c’était au tour de Carlos Salcedo, qui reprenait de la tête dans la surface de réparation de Necaxa, mais voyait son ballon sortir dévié.

Plus tard, à la 18e minute, sur corner, Rafael de Souza « Carioca » envoyait le ballon au second poteau d’Hugo González, où la gardien de but des visiteurs devançait Francisco Meza qui s’apprêtait à conclure.

À peine une minute plus tard, Valencia prolongeait le ballon à destination de Jesús Dueñas, qui arrivait dans l’axe et cédait pour Gignac à sa droite. Le Français frappait de première intention, mais son tir survolait la barre transversale des Éclairs de Necaxa.

L’équipe rivale commençait alors à réagir en se positionnant plus en avant et en faisant pression sur les Tigres dès leur surface de réparation.

À la 23e minute, Martín Barragán s’échappait avec le ballon et parvenait jusque dans la surface de Guzmán, mais Luis Rodríguez se jetait juste à temps pour le priver du ballon.

Trois minutes après, Guzmán ne devait de ne pas s’incliner qu’à sa barre transversale, sur laquelle un tir puissant d’Ángel Sepúlveda venait s’écraser.

Les Félins respiraient un peu mieux à la 32e minute, quand Gignac gagnait un duel contre un adversaire et passait à Valencia, dont le tir était finalement capté par González.

Lors de la minute de jeu suivante, le Français se montrait une nouvelle fois menaçant sur un tir à mi-distance que le gardien d’Aguascalientes déviait de justesse en corner.

Et c’est alors que Necaxa semblait le plus déterminé à réagir que Luis Quiñones jaillissait sur l’aile droite et centrait en retrait à destination de Gignac, qui se retrouvait dos au but adverse mais trompait le gardien adverse d’une pichenette du talon parfaitement exécutée qui donnait l’avantage aux Tigres et faisait exploser de joie le Stade Universitaire.

Mais le rival ne se rendait pas pour autant et, à la 42e minute, Guzmán déviait de très peu un tir de Luis Gallegos qui semblait prendre le chemin de sa lucarne.

SECONDE PÉRIODE

Les Félins semblaient dominateurs en termes de contrôle de jeu au retour du repos, mais Necaxa parvenait pourtant à égaliser à la 54e minute sur une reprise de la tête de Brian Fernández qui venait de recevoir une passe de Kevin Mercado au second poteau de Guzmán.

Il ne faudrait toutefois que trois minutes pour que Gignac ne redonne l’avantage à l’équipe locale : à la 57e minute, il marquait son second but personnel de la soirée, pour la plus grande joie des « Incomparables » supporters Félins.

Le stratège Universitaire Ricardo « Tuca » Ferretti procédait alors à ses premiers changements de la rencontre : Meza et Luis Quiñones sortaient, remplacés respectivement par Julián Quiñones et par Javier Aquino, afin de renforcer encore un peu plus la pression exercée sur le but adverse.

Un quart d’heure plus tard, Valencia arrivait seul dans l’axe, parvenait à se défaire d’un arrière et frappait superbement son ballon, qui rasait le poteau droit de González et terminait au fond des filets rivaux pour permettre aux Universitaires de mener 3-1 à une vingtaine de minutes du coup de sifflet final.

Mais Necaxa n’était toujours pas résigné et, à la 86e minute de jeu, Rodrigo Contreras décochait de loin une frappe qui frôlait le poteau gauche de Guzmán et permettait à Aguascalientes de refaire une partie de son retard.

Et dans les toutes dernières secondes de jeu, Fernández plongeait le stade des Tigres dans la stupeur en marquant le but égalisateur pour le compte de Necaxa. Mais l’arbitre de la rencontre Francisco Chacón l’invalidait quelques secondes plus tard pour une position de hors-jeu confirmée par l’assistance vidéo à l’arbitrage.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 10 André-Pierre Gignac, 13 Enner Valencia, 15 Francisco Venegas (6 Jorge Torres Nilo à la 74e minute), 21 Francisco Meza (33 Julián Quiñones à la 58e), 26 Luis Quiñones (20 Javier Aquino à la 55e), 28 Luis Rodríguez et 29 Jesús Dueñas

Entraîneur : Ricardo Ferretti

NECAXA : 1 Hugo González ; 4 Alexis Peña, 5 Fernando Meza, 9 Martín Barragán (27 Rodrigo Contreras à la 76e minute), 11 Brian Fernández, 12 Carlos Guzmán (2 Brayan Beckeles à la 72e), 18 Luis Gallegos, 23 Ángel Sepúlveda (8 Facundo Castro à la 72e), 24 Fernando González, 26 Cristián Calderón et 30 Kevin Mercado

Entraîneur : Guillermo Vázquez

 BUTS INSCRITS

1-0 (39e minute) Luis Quiñones s’échappe sur l’aile droite, centre en retrait à l’intention d’André-Pierre Gignac, qui marque du talon.

1-1 (54e) Kevin Mercado envoie le ballon au second poteau du but de Nahuel Guzmán, où Brian Fernández reprend de la tête et marque.

2-1 (57e) André-Pierre Gignac redonne l’avantage aux siens en reprenant de la tête.

3-1 (79e) Enner Valencia contrôle le ballon, se soustrait à un défenseur et d’un tir rasant le poteau droit de, marque le troisième but de Monterrey.

3-2 (86e) Rodrigo Contreras tire à mi-distance et son ballon rase le poteau gauche de Monterrey et finit au fond des filets.

JOUEURS AVERTIS

Aucun

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Francisco Chacón

Juge de touche nº1 : Mario López

Juge de touche nº2 : Eduardo Acosta

Quatrième arbitre : Aldo Cano