Faire preuve de patience pour aller de l’avant.- Jürgen Damm

ZUAZUA (MEXIQUE), Lundi 14 mars 2016.- Selon Jürgen Damm, milieu de terrain des Tigres, rester calme est déterminant en ce moment pour des félins qui ne peuvent pas se permettre de désespérer de ne pas avoir marqué au cours des deux derniers matches, mais, puisque les occasions existent, qui doivent insister pour renouer avec la victoire.

« (L’important pour retrouver la victoire est de) continuer à avoir la possession de la balle, à être patients. Lors des deux derniers matches, nous n’avons pas réussi à marquer, mais nous nous sommes créés des occasions ; l’important est d’envoyer un ballon au fond des filets pour que les autres suivent et, pour l’instant, il faut que nous essayions de rester tranquilles », a ajouté le jeune joueur mexicain.

Damm veut tourner la page et confirme que ses coéquipiers, qui ont en tête la qualification pour le Mondial des Clubs, aborderont motivés le match de ce mardi contre Querétaro, dans le cadre de la demi-finale de la Ligue des Champions de la Concacaf.

« Il faut prendre ce match très au sérieux. Nous savons que toutes les équipes restant en lice veulent aller au Mondial des Clubs, alors il sera important de faire un match solide, d’essayer de marquer un but qui nous permettra de rentrer tranquilles à Monterrey et de parachever le travail. C’est un tournoi important pour nous et nous le traitons comme tel », a-t-il dit.

Considéré le deuxième joueur le plus véloce du monde, après le Gallois Gareth Bale, Damm est conscient de l’importance de ne pas sous-estimer les Coqs Blancs de Querétaro, un rival compliqué et déterminé à accéder à la finale de ce tournoi international.

« les Tigres sont toujours considérés favoris, mais nous faisons preuve de beaucoup de respect pour les rivaux ; nous savons que Querétaro est une équipe très difficile, qui joue chez elle, nous ne pouvons pas nous sentir sûrs de nous, nous devons disputer le meilleur match possible et espérer que nous parvenions à prendre l’avantage », a-t-il conclu.