Festival de Gignac, les Tigres triomphent 6-1

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 10 novembre 2018.- À l’issue d’un match de rêve, où le Français André-Pierre Gignac a marqué quatre buts et été décisif dans la réalisation des deux autres, les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont écrasé Puebla 6-1 et filent tout droit vers la Phase Finale du Tournoi d’Ouverture 2018.

Les quatre réalisations de Gignac français le catapultent en tête du classement des buteurs de l’actuel Tournoi avec 14 réussites à une journée du terme de la saison régulière.

 PREMIÈRE MI-TEMPS

Tout portait à croire que la pluie qui tombait depuis plusieurs heures sur le Stade Universitaire compliquerait le jeu des deux formations, notamment celle des Tigres, qui avaient du mal à s’emparer du ballon.

Et les difficultés Félines initiales se confirmaient à la 17e minute : alors que Puebla se montrait dangereux pour la première fois depuis le coup d’envoi, Nahuel Guzmán déviait le ballon d’une main et Luis Rodríguez tentait de le dégager loin de la surface de réparation de Monterrey, mais c’est le poblano Lucas Cavallini qui récupérait et n’avait plus qu’à pousser au fonds des filets pour ouvrir la marque en faveur des visiteurs.

Ce 0-1 avait autant d’une douche froide pour le public que la pluie qui continuait à tomber sur le stade. Mais les spectateurs retrouvaient toute leur vigueur dès la 24e minute, quand l’arbitrage vidéo confirmait la validité du but de l’égalisation, signé André-Pierre Gignac.

Rafael de Souza « Carioca » décochait un tir puissant que le gardien Nicolás Vikonis repoussait mal et le Français reprenait et marquait en plongeant, une action au cours de laquelle le portier adverse était d’ailleurs victime d’une fracture du péroné. Initialement annulé par le juge de ligne, le but était finalement accordé aux Félins.

Ce moment marquait le début d’une domination sans partage des ors et bleus sur leurs rivaux du jour. À la 37e minute, Gignac cédait le ballon à Eduardo Vargas, qui se ménageait l’espace nécessaire et, d’un tir croisé, donnait aux siens un avantage de 2 à 1 que les « Incomparables » supporters ne se privaient pas de célébrer.

Six minutes plus tard, Gignac était victime d’une faute aux abords de la surface de réparation de Puebla et se faisait justice lui-même en propulsant son coup franc dans la lucarne droite du but rival. Les Tigres menaient 3-1 et la victoire semblait de plus en plus à leur portée.

Et alors que la première mi-temps tirait à sa fin, Gignac surgissait de nouveau du côté gauche, où Julián Quiñones lui avait placé la balle. Le Français centrait alors dans la surface à l’intention de Vargas, venu de derrière, qui marquait son second but personnel de la soirée et permettait aux Félins de mener 4-1 au retour aux vestiaires.

SECONDE PÉRIODE

Les Tigres revenaient du repos sans Javier Aquino, que Ricardo « Tuca » Ferretti avait décidé de remplacer par Jair Díaz afin de donner plus de temps de jeu à ses jeunes éléments. Peu après, alors que l’on disputait la 48e minute, Gignac trouvait dans la surface de Puebla l’espace suffisant pour marquer d’un tir croisé à mi-hauteur son troisième but de la soirée et le cinquième des siens.

Les Universitaires continuaient à monopoliser le ballon, les actions offensives et l’avantage au tableau d’affichage. À la 66e minute, Vargas cédait à destination de Gignac à proximité de la surface de Puebla. Le tir du Français, pourtant médiocre, terminait cependant au fond des filets des visiteurs et les Tigres menaient 6-1.

La joie mesurée du Français contrastait avec la jubilation des Incomparables, malgré le fait que son total de buts marqués atteigne 14 et qu’il ait marqué quatre buts en un seul match pour la première fois depuis son arrivé au sein du football mexicain professionnel.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Luis Rodríguez, Juninho (Francisco Meza à la 68e minute), Hugo Ayala, Jesús Dueñas, Rafael de Souza, Guido Pizarro, Javier Aquino (Jair Díaz à la 46e), Julián Quiñones (Enner Valencia à la 65e), Eduardo Vargas et André-Pierre Gignac.

Entraîneur : Ricardo Ferretti

PUEBLA : Nicolás Vikonis (Jesús Rodríguez à la 25e minute) ; Alejandro Chumacero, Daniel Arreola, Lucas Cavallini, Christian Tabó (Félix Micolta à la 55e), Diego Cruz (Hugo Rodríguez à la 75e), Alonso Zamora, Luis Robles, Omar Fernández, José Pallas et Vladimir Loroña.

Entraîneur : Enrique Meza

BUTS INSCRITS

0-1 (17e minute) Lucas Cavallini pousse au fond un ballon que Luis Rodríguez ne parvient pas à dégager.

1-1 (24e) Rafael de Souza décoche un tir repoussé par le gardien de Puebla. André-Pierre Gignac, qui avait suivi, reprend et marque.

2-1 (37e) André-Pierre Gignac passe à Eduardo Vargas, qui s’ouvre l’espace nécessaire et marque.

3-1 (40e) André-Pierre Gignac marque un nouveau but sur un tir superbe qui finit son vol dans la lucarne droite de Puebla.

4-1 (43e) André-Pierre Gignac s’échappe sur l’aile gauche et passe dans la surface de Puebla à Eduardo Vargas, qui inscrit le quatrième but des Tigres.

5-1 (48e) André-Pierre Gignac conquiert le ballon, se défait d’un rival et marque d’un tir croisé à mi-hauteur.

6-1 (64e) Malgré sa position peu avantageuse, André-Pierre Gignac tire depuis l’extérieur de la surface de Puebla et lobe le gardien adverse.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Luis Rodríguez (83e minute) et André-Pierre Gignac (88e)

PUEBLA : Alejandro Chumacero (32e minute), Luis Robles (40e) et Daniel Arreola (84e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Oscar Mejía

Juge de touche nº1 : Marcos Quintero

Juge de touche nº2 : Jorge Dávila

Quatrième arbitre : Aldo Cano