Grâce à un triplé de Valencia, les Tigres écrasent Puebla 5-0

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 23 juillet 2017.- Grâce à trois buts de leur nouvelle recrue Enner Valencia, les Tigres de l’Université Autonome du Nuevo Léon (UANL) ont débuté avec force le Tournoi d’Ouverture 2017 du football mexicain en battant Puebla sur le score sans appel de 5-0.

Le nouveau joueur des Tigres d’origine équatorienne n’aurait pu espérer de meilleurs débuts mexicains et a même été sur le point de marquer son quatrième but de la soirée peu avant d’être remplacé.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les premières minutes du match étaient marquées par un jeu très fermé. Les Tigres tentaient d’aller de l’avant tandis que Puebla cherchait autant que possible à conserver la balle et à échapper ainsi à toute situation offensive dangereuse.

À partir de ce moment, les Félins monopoliseraient l’initiative et les actions. À la 7e minute de jeu, un tir d’André-Pierre Gignac passait à gauche des buts de Puebla, gardés par Fabian Villaseñor. Quatre minutes plus tard, Jürgen Damm avait une possibilité mais le ballon, trop long, lui échappait.

Les Tigres récupéraient et relançaient bien, et c’est ainsi qu’à la 15e minute, Eduardo Vargas résistait à une faute et passait à Lucas Zelarayán, qui contrôlait et dont le tir terminait son vol dans la lucarne gauche de Puebla.

Ce but d’avance permettait aux pupilles de Ricardo Ferretti d’offrir un football plus commode et précis.

C’est à la 23e minute qu’apparaissait le nouveau Tigre, Enner Valencia. Sur une remise instantanée de Vargas, l’Equatorien se retrouvait seul face au but adverse et décochait un tir au ras du sol qui donnait une avance de 2-0 aux Universitaires sous les acclamations du Stade Universitaire.

Et à peine trois minutes plus tard, Juninho reprenait un corner de la tête et alourdissait le score, garantissant un après midi paisible aux Félins.

SECONDE MI-TEMPS

Les Tigres débutaient la seconde période avec plus encore d’initiative et de force qu’au début du match. Vargas tentait une action individuelle, mais était dépourvu du ballon dans la surface et voyait son occasion s’évanouir.

Deux minutes plus tard, Gignac passait pour Damm du côté droit. L’international mexicain pénétrait dans la surface et trouvait Valencia démarqué, mais la défense de Puebla intervenait à temps et lui subtilisait le ballon.

Il n’en était pas de même à la 55e minute de jeu : Valencia profitait alors d’un ballon mal repoussé par Villaseñor pour fusiller le goal de Puebla et offrir leur quatrième but de l’après-midi aux Tigres.

Et à peine trois minutes plus tard, l’Equatorien réussissait le « coup du chapeau » après avoir reçu une passe de Gignac du côté droit, provoquant la jubilation de « l’Incomparable » public de Monterrey.

À la 70e minute, « Tuca » Ferretti décidait d’envoyer se reposer Israel Jiménez, auteur d’une bonne partie, qu’il remplaçait par Damián Torres, issu du centre de formation des Tigres.

Valencia était même sur le point de marquer son quatrième but de la soirée à la 76e minute : après avoir reçu un long ballon, il contrôlait et croisait son tir, mais Villaseñor intervenait et la balle passait à gauche de ses cages.

Un peu plus tard, « Tuca » procédait à ses derniers changements de la soirée : Damm et Valencia sortaient aux 76e et 80e minutes et étaient remplacés par Alberto Acosta et  Damián Álvarez afin de rafraîchir quelque peu les initiatives offensives des Universitaires.

Pendant les dernières minutes de jeu, les Tigres cherchaient plus à conserver la balle que partir à l’attaque, apparemment satisfaits par le score de 5-0 en cette journée d’ouverture du nouveau semestre de football mexicain.

Dans les dernières minutes de jeu, Pablo Miguez de Puebla commettait une faute indiscutable sur Álvarez et écopait d’un carton rouge, scellant la victoire des Tigres.

Et dans les arrêts de jeu, un coup franc très dangereux de Gignac était superbement détourné par le gardien de Puebla.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Israel Jiménez (Raúl Torres à la  70e), Juninho, Jorge Torres, Francisco Meza, Lucas Zelarayan, Javier Aquino, Jürgen Damm (Alberto Acosta à la 77e), Eduardo Vargas, Enner Valencia (Damián Álvarez à la 80e) et André-Pierre Gignac.

PUEBLA : Fabián Villaseñor ; Brayan Angulo, Luis Venegas, Patricio Araujo (Oscar Rojas à la 46e), Pablo Miguez, Francisco Acuña, Félix Micolta, David Toledo, Álvaro Navarro (Cristian Esparza à la 53e), José Guerrero et Leonel Aguirre (Pablo Cáceres à la 60e).

BUTS INSCRITS

1-0 (15e minute) Lucas Zelarayán reçoit le ballon d’Eduardo Vargas aux abords de la surface de réparation et l’expédie dans la lucarne gauche.

2-0 (23e) Sur un une-deux avec Vargas, Enner Valencia placé dans la surface envoie un tir croisé au fond des filets de Puebla.

3-0 (28e) Sur corner, Juninho reprend de la tête un ballon aérien et marque le troisième but du jour.

4-0 (55e) Valencia profite d’un mauvais renvoi du gardien de Puebla pour le fusiller.

5-0 (58e) Sur une passe de Gignac du côté droit, Valencia marque le cinquième et dernier but des Tigres.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Aucun

PUEBLA : Luis Venegas (18e minute), Patricio Araujo (42e), José Guerrero (44e).
JOUEURS EXPULSÉS

Pablo Miguez, de Puebla (89e minute)

ARBITRE : Jorge Antonio Pérez Durán

Premier juge de touche : José Santana Martínez