Il est bien trop tôt pour parler de perfection chez les Tigres.- ‘Tuca’ Ferretti

ZUAZUA (MEXIQUE), Lundi 12 septembre 2016.- Le parcours des Tigres depuis le début de ce Tournoi d’Ouverture 2016 n’est pas suffisant pour considérer que l’équipe a atteint la perfection, a assuré l’entraîneur Ricardo Ferretti, qui n’est pas totalement satisfait de ce que sa formation a montré tant en en attaque qu’en défense.

« Ca se passe bien, mais je veux une fois encore insister qu’on doit continuer à penser à s’améliorer. Je ne suis pas satisfait et personne ne l’est, parce qu’on travaille tous les jours pour s’améliorer. Je crois que ça se passe bien, mais rien d’extraordinaire. À chaque match se présentent des situations nouvelles et , après les matches, on fait une analyse avec les joueurs et on souligne les aspects à améliorer, et c’est encore très prématuré de parler de perfection, d’être à 100 pour cent.

« Je ne crois pas que l’équipe soit à 100 pour cent, parce que, si tel était le cas, on aurait tendance à ralentir le rythme. On est à un bon niveau, on continue à travailler pour l’augmenter et, à chaque match, on doit penser à s’améliorer. Jusqu’à maintenant, je crois que les choses se sont bien passées grâce à l’équipe et à la capacité individuelle de notre effectif, et il faut penser à être encore meilleurs au niveau collectif », a expliqué ‘Tuca’ ».

Le bon comportement défensif est le fruit du travail

« C’est la conséquence du travail effectué par les joueurs et de toute l’équipe pendant les matchs, alors il faut continuer à travailler dans ce sens-là, à faire preuve du même engagement, car si te ne prends pas de but, il existe la possibilité que, dans un match serré, compliqué, tu puisses triompher grâce à un seul but, même si on cherche systématiquement à travailler sur les deux tableaux ».

Important de ne pas pécher par excès de confiance

« Je trouve que les choses se passent bien, mais il faut encore s’améliorer, ça ne m’inquiète pas et je ne crois pas non plus que ça inquiète les joueurs d’être premiers ou de savoir qui occupe cette place. Ça ne nous intéresse pas, notre mentalité consiste a travailler dur pendant la semaine et à affronter n’importe quelle équipe avec respect et humilité, à ne pas pécher par excès de confiance et à continuer à faire preuve de modestie. Je crois que ça va nous donner la possibilité d’accumuler les points, mais on ne fait pas attention à certains commentaires et à certains éloges car ce championnat est loin d’être terminé.

Andy Delort manque encore d’adaptation

« Il lui manque encore un bon pourcentage d’adaptation à ses coéquipiers et au football mexicain »