Il n’y a aucune marge d’erreur.- Aquino

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 31 octobre 2018.- Il n’y a aucune marge d’erreur, la moindre d’entre elles pouvant coûter aux Tigres leur qualification à la Phase Finale du Tournoi actuel, quelque chose qui serait un échec pour l’équipe de Monterrey, selon les propos de Javier Aquino en conférence de presse :

« On travaille tous dur pour pouvoir inverser la situation et ne plus commettre ce type d’erreur, parce qu’avec les journées qui restent à jouer et les points qu’on a actuellement, la moindre erreur serait synonyme d’élimination de la Phase Finale », a indiqué le joueur originaire de l’état de Oaxaca, au sud du Mexique.

Aquino n’a pas hésité à désigner l’ensemble des joueurs formant partie de l’équipe comme responsables de son manque de performance tout au long du Tournoi d’Ouverture 2018 :

« Je crois que les coupables d’une certaine manière, c’est nous tous qui sommes sur le terrain. La semaine on travaille sur la tactique fixe, en blocs séparés la défense et l’attaque. On essaie, chacun à son poste d’être les meilleurs possibles tant en termes collectifs qu’individuels.

« Ce semestre-ci, on a eu du mal en défense, mais ce n’est pas le moment de chercher des responsables ou de blâmer les défenseurs. Ce sont des actions sur coup de pied arrêté et c’est quelque chose qui nous est arrivé contre l’América, contre les Loups de Puebla, et encore une fois, sur deux coups de pied arrêtés, contre les Pumas de Mexico, qui nous ont mis trois buts, alors c’est définitivement un travail collectif, on est tous responsables ».

Des matches compliqués…

« La vérité, c’est que ça a été des matches compliqués du point de vue défensif, mais ça ne signifie pas pour autant que toute la responsabilité soit sur les épaules des défenseurs. C’est la faute de l’équipe dans son intégralité, on a été négligents, on a fait des erreurs ponctuelles sur coup de pied arrêté et je crois qu’il faut qu’on continue à travailler pour améliorer tout ça.

« Il me semble que, devant, le groupe a plutôt bien fonctionné, on a généré des actions dangereuses et marqué à tous les matches. Il faut continuer à travailler collectivement pour solutionner ces détails de marquage, être tous sur la même page et résoudre ces détails qui nous auraient évité de perdre des points et de nous retrouver dans cette situation à ce moment-là de la saison ».

Prêt à rejouer après s’être entraîné seul…

« J’ai reçu un coup sur la cheville droite lors du match contre les Loups et le lundi, j’ai eu pas mal d’inflammation, et c’est pour cela qu’ils ont pris des précautions et la décision de ne pas m’entrainer avec le reste de l’équipe. Mais aujourd’hui je vais bien, j’ai bien évolué au niveau médical et je suis prêt à jouer si ainsi en décide ‘Tuca’ [Ferretti], évidemment ».

Plus occupés que préoccupés…

« Plus que préoccupés, on s’occupe, on sait que les dernières années, on a bien terminé les phases régulières de championnat. Mais on ne peut pas pout autant pêcher par excès de confiance. Chaque tournoi est différent des autres, et le fait d’être parvenus en finale les années antérieures et d’avoir terminé champions du Mexique à deux ou trois reprises ne nous garantit pas que ce sera encore une fois le cas.

« En ce moment, on se retrouve dans une situation compliquée à cause des points, parce qu’on doit s’améliorer clairement en défense et parce qu’on sait qu’on n’a plus aucune marge d’erreur, alors on passe beaucoup de temps à travailler, à essayer d’obtenir trois points de plus du prochain match, des points qui seront très importants pour pouvoir continuer à aspirer à la phase finale ».

Ne pas être en play-offs, un fiasco pour Aquino…

« Pour moi, personnellement, bien sûr que ce serait un fiasco de ne pas être en Phase Finale, parce qu’on a une grande équipe, une équipe qui travaille ensemble depuis des années et du fait de la qualité de cet effectif, du club et du niveau d’exigence qui a toujours été celui de ses dirigeants…

« Depuis que je suis arrivé au club, cette exigence a toujours existé, alors être éliminés serait un échec. Il faut le dire et en assumer la responsabilité. La critique aussi, est importante, il faut être autocritiques, travailler pour améliorer bien des choses, mais pour le moment, rien ne sert de penser à ça, il faut être complètement positifs et surtout montrer sur le terrain, au cours du prochain match, qu’on a toutes les envies du monde d’arriver à la Phase Finale ».

À propos de la prolongation de son contrat…

« Je suis très content de faire partie de cette équipe. Depuis mon arrivée, on m’a très bien traité et je suis heureux de pouvoir passer encore plusieurs années ici. On est parvenus à un accord avec les dirigeants et tout le monde est satisfait, moi d’être ici et eux que je continue à faire partie de l’effectif. Je suis très heureux depuis que je suis arrivé, et vous serez obligés de me supporter encore quelques années ».