Il n’y a pas de prétexte qui vaille.- Luis Quiñones

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Jeudi 3 janvier 2018.- Il n’y a aucun prétexte qui justifie que les Tigres ne se battent pas pour la victoire finale, a indiqué ce jeudi 3 janvier Luis Quiñones, de retour au sein de l’effectif Universitaire après une période de prêt aux équipes des Loups de Puebla et de Toluca :

« Les joueurs de cette équipe lui ont permis de remporter de nombreux titres. La base de l’équipe est toujours aussi bonne. Il n’y a pas de prétexte qui vaille pour justifier que l’on ne continue pas à se battre pour le titre », a exprimé l’attaquant colombien.

L’avant, qui s’adressait pour la première fois aux médias locaux depuis son retour au sein de l’effectif de Monterrey, s’est dit heureux d’être revenu et déterminé à tout donner dès le premier match auquel il participera :

« Je suis content, ravi d’être revenu, et j’ai envie de faire les choses bien et on espère tous partir du bon pied samedi [première Journée du Championnat mexicain Liga MX].

« Tout au long de l’année dernière, des choses très importantes ont eu lieu. Maintenant, c’est un nouveau chapitre qui commence, je reviens ici avec beaucoup de responsabilité, d’envie de faire les choses de la meilleure manière possible, je suis très confiant, parce que je bénéficie de bonnes conditions et de personnes qui me soutiennent, comme mes coéquipiers et l’encadrement technique », a aussi indiqué Quiñones.

En ce qui concerne le poste qui serait le sien au sein des Tigres, sur l’aile droite, Quiñones a expliqué qu’il y avait déjà joué pour le compte de plusieurs équipes et que cela ne lui pose pas de problème particulier.

Comment te sens-tu de retour ici ?

« Plus mûr, au cours de l’année dernière et des tournois à Toluca, j’ai beaucoup appris, et c’est quelque chose qui m’a rempli de confiance pour ce nouveau défi ».

Tu as la certitude de bénéficier d’un temps de jeu important ce semestre ?

« C’est dur pour un footballeur (de ne pas bénéficier de temps de jeu), j’ai toujours envie de jouer, je me prépare systématiquement pour ça, mais il faut que je travaille et que je fasse les choses bien et le jour où j’aurai l’occasion de jouer, que je prête main forte à mes coéquipiers »

Que t’inspire l’impression que l’équipe ne s’est pas renforcée pour ce nouveau Tournoi ?

« Nous sommes dans un club qui a habitué (les gens et les médias) à recruter des joueurs de renom, et ce n’est pas le cas maintenant. Nous qui connaissons déjà cette équipe, nous savons qu’il faut qu’on soit aux toutes premières places et qu’on doit travailler pour faire les choses bien ».

Tous les joueurs ont le niveau pour prétendre à la titularité…

« Les matches de préparation servent à ça, à déterminer qui sera titulaire ; le ‘prof’ [Ricardo Ferretti, entraîneur des Tigres] a un effectif très grand, tous les joueurs ont le niveau pour prétendre à la titularité. Il ne reste qu’à attendre qu’ils prennent la décision, selon le système qu’ils utilisent ; on est tous à leur disposition, tous à niveau pour jouer ».

La rivalité interne est importante…

« La concurrence est toujours une chose importante, ce sont les coéquipiers qui font toujours la différence, qui aident à élever le niveau pour que, le jour où tu joues, tu sois prêt à le faire de la meilleure manière possible ».

Un objectif pour cette nouvelle année…

« Faire les choses bien, lever la coupe de champions, faire parler de moi, être constant, j’ai confiance en moi et j’espère que tout se passera bien ».