J’ai une confiance absolue en mes coéquipiers.- Nahuel Guzmán

APODACA (MEXIQUE), Mardi 26 avril 2016.- Le gardien des Tigres n’a pas hésité avant de répondre à la question des journalistes : « qu’attendez vous de l’équipe lors de ce déplacement ? » Esquissant un sourire, il a immédiatement répliqué : « tout ».

Dans le cadre de la finale retour de la Ligue des Champions de la Concacaf, les félins se mesurent mercredi soir à 20:45 h. sur la pelouse su Stade Aztèque de Mexico aux Aigles de l’América contre lesquels ils espèrent compenser leur défaite 2-0 au match aller.

« J’ai une confiance absolue en mes coéquipiers, dans le travail que nous pouvons réaliser lors de ce second match. Je crois que le résultat du match a dépendu avant tout de nous, des bonnes choses et des mauvaises choses que nous avons faites. Je crois que nous avons mis le match à notre disposition et il serait bon d’y parvenir de nouveau. Je ne doute pas le moins du monde que l’équipe fasse tout ce qui est nécessaire pour inverser cette situation et tenter d’atteindre l’objectif fixé », a expliqué le goal argentin des félins.

Guzmán pense aussi que l’América pourrait fort bien recourir à la tactique qu’il avait appliquée lors du match aller et céder le ballon aux Tigres pour repousser la position des attaquants adverses et les transformer en défenseurs.

« Souvent, avoir l’avantage à certains moments est quelque peu trompeur, parce que peut-être que l’América cèdera un peu la possession du ballon et je ne crois pas que ce soit dans leur intérêt de jouer comme ça, surtout sur leur terrain, mais parfois le résultat te pousse à jouer comme nous l’avons fait ; depuis le début, nous cherchons à jouer dans leur moitié de terrain, le plus loin possible de notre but, en essayant de réduire le score le plus rapidement possible.

« Ceci dit, nous verrons quelle est la physionomie du match dans les premières minutes, nous chercherons l’intensité, la profondeur, nous tenterons de jouer dans leur milieu du terrain, même si nous sommes évidemment conscients du potentiel de l’América, mais nous sommes obligés de chercher le résultat depuis le début, alors nous nous efforcerons d’y parvenir, que le match dure 90, 95 ou 120 minutes », a averti le gardien.

Finalement, Guzmán a déclaré que non seulement il n’avait pas perçu de pessimisme des supporters des Tigres à la veille de cette finale retour, mais qu’il avait au contraire écouté nombre de commentaires positifs et d’expressions d’encouragement à inverser le résultat actuel en Coupe de la Concacaf.

« Je n’ai pas vu de gens pessimistes ; tout le monde a confiance en l’équipe pour inverser le résultat. Si tel n’était pas le cas, ils ne se seraient pas déplacés jusqu’à Mexico pour nous soutenir ou ils auraient cessé d’assister aux entraînements ces derniers jours. Toutes les personnes que nous avons croisées ont partagé avec nous leur envie que l’équipe puisse inverser le résultat, aille de l’avant et obtienne sa qualification pour les Play-offs du championnat », a-t-il conclu.