Je suis en concurrence avec moi-même.- Juan José Purata

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 6 février 2019.- La concurrence interne aux Tigres oppose tout le monde. Et elle oppose surtout chaque joueur à lui-même, à en croire Juan José Purata, joueur issu du centre de formation des Félins, qui s’est aussi déclaré fin prêt pour le moment où l’entraîneur  Universitaire Ricardo « Tuca » Ferretti lui demanderait d’entrer sur le terrain :

« Je suis content de ce que je fais, je n’ai pas cessé de travailler en prévision du moment où j’aurais l’occasion de jouer, que ce soit en Concachampions [Ligue des équipes championnes de la zone Concacaf], soit en Ligue MX, où que ce soit, pour faire les choses de la meilleure manière qui soit ,et c’est pour cela que je continue à me préparer.

« La lutte pour jouer se fait entre tout le monde et surtout avec moi-même, je sens que je suis en concurrence avec moi-même, j’essaie d’être meilleur qu’hier, demain je vais essayer d’être meilleur qu’aujourd’hui et, la vérité, c’est que le fait que Paco [Francisco] Venegas fasse bien les choses est une fierté pour nous tous, pour les jeunes, et j’espère qu’il continuera comme ça », a exprimé le joueur de 21 ans interrogé par les médias.

Adopter des variantes de jeu est une chose positive…

« Je considère ça comme quelque chose de positif ; de cette manière, l’encadrement technique décide qu’il y aura plus de variantes et ça signifie qu’il y a aura plus de possibilités pour nous d’être sur le terrain »

Tu dis qu’avant de faire de grandes choses, il faut y croire. Qu’est-ce que ça signifie ?

« Moi, je veux faire de grandes choses, et avant tout consolider ma présence dans cette équipe si c’est possible, et le faire de la meilleur des manières ».

Pas inquiété par les critiques…

« La vérité, c’est que je n’ai jamais eu de problème particulier vis-à-vis des commentaires externes, j’ai confiance en moi, en mon travail et en l’occasion que ‘Tuca’ nous offre entrainement après entraînement, la confiance dont il fait preuve, et j’espère faire les choses bien et ne pas le décevoir quand j’aurai l’occasion de jouer ».

Venegas et Salcedo sont là pour enrichir l’équipe…

« Je suis tranquille, ils sont venus enrichir l’équipe, je connaissais déjà Venegas au sein de la sélection des moins  de 17 ans. En ce qui concerne Salcedo, la vérité c’est qu’il m’a beaucoup aidé depuis qu’il est arrivé et j’ai aussi beaucoup appris, il ne me reste plus qu’à me nourrir de ce qu’il apporte, de son expérience, de ce qu’il a vécu. Il ne me reste plus qu’à apprendre de lui ».

C’est difficile d’être titulaire aux Tigres ?

« Bien sûr, ça va toujours être difficile, mais il y aura toujours une occasion d’y arriver. Faire partie de ce groupe te donne une occasion de jouer, mais ça va toujours être une chose difficile, que ce soit ici ou dans n’importe quelle autre équipe.

« C’est peut-être encore plus difficile ici, du fait de l’effectif qui est le nôtre, mais ce n’est certainement pas impossible ; prends l’exemple de nos propres coéquipiers qui ont fait une grande carrière ici. L’important, c’est d’être patients, de travailler sans arrêt avec la même humilité ; ce n’est pas impossible de briller au sein de cette équipe ».

Que t’a apporté Salcedo ?

« Bon, il m’a apporté beaucoup de choses sur le terrain, comme des conseils sur telle ou telle action, quand partir à l’attaque et quand ne pas le faire, beaucoup de choses, mais la vérité c’est que ça m’a été très utile ».