Je suis satisfait de mon équipe.- Ricardo Ferretti

ZUAZUA (MEXIQUE), Lundi 4 juillet 2016.- Le Tournoi d’Ouverture 2016 est sur le point de débuter et Ricardo Ferretti se sent satisfait de son équipe et de la concurrence qui se gère en son sein, certain que les joueurs qu’il choisira pour être titulaires donneront les résultats escomptés.

L’entraîneur brésilien s’est entretenu avec les médias présents à Zuazua, dans la banlieue de Monterrey, et leur a assuré que les Tigres ont la ferme intention de gagner toutes les compétitions qu’ils seront amenés à disputer durant ce second semestre 2016, en commençant par le titre de Champion des Champions, enjeu du match qui les opposera à Pachuca dimanche prochain.

« Cette équipe a une base (de joueurs) depuis six ans, mais ces joueurs de référence savent qu’ils doivent être à 100% et il y a d’autres joueurs qui cherchent à faire partie de cette base. C’est à moi de choisir ceux qui me semblent les meilleurs pour l’équipe, tous travaillent très bien, et je suis sûr que, quel que soit le joueur que je choisisse, il va aider l’équipe du mieux possible.

« Si un nouveau joueur arrive, tant mieux, sinon je me sens satisfait, aucun problème. Je trouve que j’ai une bonne équipe », a ajouté « Tuca » à propos de l’éventuelle arrivée d’un nouveau renfort.

Il a aussi commenté que, pour le match de ce dimanche à Los Angeles, il devrait se passer de Jürgen Damm, qui termine sa récupération, mais que Nahuel Guzmán, qui a réintégré les rangs des Tigres après avoir disputé la Copa América avec l’équipe nationale argentine, reprendrait sa place dans les buts félins.

En ce qui concerne le remplaçant possible de Rafael Sobis, qui a signé avec le club brésilien Cruzeiro, Ferretti a signalé que certains éléments, tels que Lucas Zelarayán, Fernando Fernández ou Ismael Sosa, pourraient parfaitement occuper la place laissée vacante.

L’entraîneur a de même exprimé sa satisfaction vis à vis de ses joueurs provenant du Vieux Continent et a reconnu que le mérite que les Européens s’intéressent au football mexicain revenait à André-Pierre Gignac :

« Une équipe veut toujours compter les meilleurs éléments et je crois qu’André a représenté une excellente opportunité et que les dirigeants cherchent ce type de renforts. On peut se rendre compte que le football mexicain est bien vu. Avant, c’était en Amérique du Sud et en Amérique Centrale, maintenant c’est aussi le cas en Europe, où plusieurs joueurs envisagent sérieusement de venir. On doit être conscients que c’est dû en bonne partie à la présence d’André dans nos rangs, qui suscite des opportunités tant pour nous que pour ces footballeurs », a conclu Ferretti.