Jouer au mérite. - Jair Díaz

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), mercredi 7 août 2019.- Jouer et conquérir sa place pour des motifs de mérite sportif et non de règlement, telle est la motivation de l’arrière des Tigres Jair Díaz, qui a aussi signalé qu’il s’attendait à affronter la meilleure version possible de l’équipe de Necaxa ce week-end.

Jair a participé aux trois matches disputés par les Félins depuis le début de ce Tournoi d’Ouverture 2019, ce qui permet à l’équipe de respecter les règles de présence sur le terrain des plus jeunes, obligatoires dans le football professionnel mexicain.

« Moi, je travaille pour mériter mon poste, par pour respecter une règle. Je me suis senti bien, je continue à donner le meilleur de moi-même pour mériter ma place », a indiqué le défenseur en conférence de presse ce mercredi au Stade Universitaire.

En ce qui concerne les prochains adversaires des Universitaires en Liga MX, les Éclairs du Necaxa, qui viennent de corriger Veracruz sur le score de 7-0, Díaz considère que, forte de ce succès, l’équipe adverse sera gonflée à bloc :

« On donne tout ce qu’on a, mais on anticipe aussi la meilleure version possible de Necaxa, on va imposer nos conditions à domicile, mais sans pour autant sous-estimer personne, parce que le rival compte », a exprimé le jeune joueur.

Une sensation d’aise…

« L’équipe travaille bien, je me suis senti à l’aise et je crois qu’on va faire un bon match contre Necaxa ».

Comment affronter le Necaxa…

« La chose la plus importante, c’est comment on joue nous, eux sont en confiance parce qu’ils viennent de faire un gros résultat mais, nous, on est concentrés sur notre manière de jouer.

Une équipe dynamique…

« Necaxa, c’est une équipe dynamique qui va de l’avant autant qu’elle le peut et nous, on doit être capables de contrôler le match pour qu’il ne nous arrive pas ce qui s’est passé lors du dernier match, où on a été pas mal maltraités, il faut qu’on contrôle mieux les matches ».

Le jeu défensif…

« On en a parlé, mais ça n’a pas eu de conséquences graves le week-end dernier. On s’est mis d’accord et on s’est entrainés en fonction de ça ».

Conserver son style…

« On a joué à l’extérieur le match de la semaine dernière et on a essayé de conserver notre style, mais le rival compte aussi, et on aurait dû se rendre compte bien avant de ce qu’on devait faire sans trop prendre de risques ».

Une responsabilité collective…

« Ce qui s’est passé contre les Pumas, c’est la responsabilité de tous, pas celle d’un seul joueur. On ne s’est pas mis d’accord, c’est tout ce qui s’est passé, je ne crois pas que ça aille plus loin que ça ».

Jouer à Mexico…

« D’abord, le terrain de la Cité Universitaire de Mexico est un terrain difficile. C’est dur de jouer là-bas. Nous, on a fait ce qu’on a pu étant donné les conditions du terrain et du temps. Ici, les choses sont différentes, et c’est nous qui allons imposer les conditions ».