L’équipe féminine des Tigres remporte sa première victoire

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 5 août 2017.- Les joueuses de l’équipe féminine des Tigres, victorieuses 2-0 de leurs congénères des Chivas de Guadalajara, ont remporté samedi soir leur premier triomphe en Liga MX à l’issue d’un match historique disputé sur la pelouse du Stade Universitaire.

La rencontre, qui a eu lieu à l’issue du match de l’équipe première des Tigres face à Querétaro, restera dans les annales comme la première disputée sur le terrain du Stade Universitaire. Pour l’occasion, plus de 8.000 supporters, certains d’entre eux ayant déjà assisté au match antérieur et d’autres exclusivement présents pour soutenir les joueuses Félines, s’étaient massés dans les travées du stade de l’UANL.

Dès la 3e minute de la rencontre, Blanca Solís devenait la première joueuse de l’histoire des Tigres à marquer un but en Ligue Féminine Professionnelle en reprenant un ballon mal renvoyé par la gardienne de but de Guadalajara.

Quatre minutes après, Karen Luna tentait de doubler la mise pour les « Tigresses » sur un tir depuis l’extérieur de la surface, mais celui-ci passait à gauche des cages de Guadalajara.

Un peu plus tard, à la 12e minute, c’est Carolina Jaramillo qui marquait le deuxième but de la soirée pour Monterrey, un tir du pied gauche qui terminait son vol dans la lucarne gauche. Les « Incomparables » ne cachaient pas leur enthousiasme et des tribunes montait le cri de « Ehhhhhhhh, les Tigres » à chaque dégagement de la gardienne des Chivas.

À la 15e, puis à la 36e minute, Nayeli Rangel reprenait de la tête, mais son ballon passait près du but adverse. À la 41e minute, c’est Nancy Antonio qui voyait son tir s’écraser sur le poteau gauche, illustrant la domination claire des Tigres sur leurs rivales du soir.

Á son tour, Sully Mercado tirait à gauche du but adverse à la 43e minute et une autre de ses frappes était captée par la gardienne des Chivas à la 45e minute.

Au retour des vestiaires, les Tigres se montraient plus prudentes, privilégiant la conservation de la balle et d’éventuelles contres rapides afin d’alourdir encore un peu plus le score.

Un plus tard dans cette deuxième mi-temps, la gardienne Féline Ana Gaby Paz sauvait son camp sur une sortie spectaculaire qui privait l’équipe adverse du ballon, mais lui valait de recevoir un coup assez violent.

Les Chivas commençaient à bombarder le but des « Tigresses », entre autres par le biais de Brenda Viramontes, dont le tir à la 51e minute passait à droite du but, et de María Sánchez, qui voyait une de ses frappes heurter la barre transversale de Monterrey à la 62e minute.

Et alors que Guadalajara semblait baisser quelque peu d’intensité, un tir de la « Chiva » Norma Duarte depuis l’extérieur de la surface de réparation des Tigres obligeait Paz à un superbe plongeon afin de dévier le ballon en corner.

Mercado, de Monterrey, bénéficiait d’une nouvelle option de but sur coup franc à la 75e minute. Mais son ballon s’écrasait sur la transversale et évitait à Guadalajara d’encaisser son troisième but de la soirée.

Ce troisième but aurait d’ailleurs bien pu être inscrit à la 80e minute de jeu, par Rangel, sur une reprise de la tête au second poteau de la joueuse des Tigres. Mais la gardienne, fusillée à bout portant, parvenait à bloquer le ballon.

Le coup de sifflet final permettait aux joueuses des Tigres de savourer comme il se doit leur premier triomphe en Liga MX Féminine et, en cette soirée historique, l’affection des milliers de supporters réunis en leur honneur.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : Ana Gaby Paz ; Akemi Yokoyama (Julissa Dávila à la 82e minute), Jazmín Enrigue, Nancy Antonio, Liliana Mercado, Carolina Jaramillo (Selene Cortez à la 60e), Nayeli Rangel, Karen Luna, Jackeline Ovalle, Natalia Villarreal et Blanca Solís (Evelyn González à la 77e).

GUADALAJARA : Karen Gómez (Ana Ruvalcaba à la 10e minute) ; Guadalupe Sánchez, Arlet Tovar, Susan Bejarano, Victoria Acevedo, Brenda Viramontes, Tania Morales (Zellyka Arce à la 63e), Norma Duarte, Daniela Pulido, María Sánchez et Valeria Meza (Anette Vázquez à la 46e).