La concurrence interne des Tigres est importante.- Jürgen Damm

ZUAZUA (MEXIQUE), Mercredi 10 août 2016.- Le niveau élevé de concurrence qui règne entre les joueurs des Tigres du fait de la qualité de chacun d’entre eux oblige l’ensemble de l’effectif à s’employer à fond sur le terrain pour faire partie de l’équipe titulaire, selon le milieu de terrain Jürgen Damm :

« Le niveau de l’équipe est allé croissant et je crois qu’elle joue maintenant très bien (…). On a joué sans Guido, avec Lucas Zelarayán, sans André-Pierre, et l’équipe s’est maintenue, ce qui signifie que l’on joue très bien, que le joueur qui entre ou que celui qui sort est prêt à jouer, et c’est quelque chose d’important.

« La concurrence qui existe actuellement au sein de l’équipe va être très importante, il y a beaucoup d’ailiers, et c’est pourquoi je cherche à travailler le double, pour pouvoir obtenir une place et redevenir titulaire comme j’ai pu le faire toute l’année dernière avec le ‘professeur’ Tuca et, évidemment, cela te donne l’avantage de pouvoir intégrer la Sélection nationale et de disputer des matches importants », a indiqué Damm.

L’origine de la force des Tigres

« Je crois qu’elle ne vient pas seulement du travail de la défense, les 11 joueurs travaillent pour qu’on ne nous mette pas de but et pour en mettre nous. Depuis les ailes jusqu’à l’avant-centre, c’est à dire André, on a la responsabilité de marquer, d’aider en défense et, bien sûr, de mettre des buts, alors le fait de marquer des buts et de n’en avoir encaissé aucun en cinq matches (en comptant le match de Champion des Champions) est très important ».

La Concacaf, un souvenir douloureux

« Oui, je crois que pour nous tous ça a été très douloureux de ne pas pouvoir participer au Mondial des Clubs, de perdre une finale contre l’América, mais nous avons une nouvelle occasion qui s’offre à nous et nous devons en profiter.

« Des équipes mexicaines très importantes participent cette année, Monterrey, Pachuca, et ça va être un bon tournoi. On sait aussi que la pression des équipes américaines est de plus en plus forte, alors on va essayer de faire les choses bien pour être en phase finale et tenter d’arriver de nouveau en finale de nouveau de Concacaf et de championnat, pour que les Tigres puissent participer pour la première fois à un tournoi de l’importance du Mondial des Clubs ».

Le travail pour retrouver son niveau physique et de football

« Je suis reconnaissant des occasions que j’ai eues de faire partie des Tigres parce que j’ai joué avec ceux qui sont pour moi les deux meilleurs entraîneurs de l’histoire, le ‘professeur’ Meza et Tuca. J’ai la chance que mon travail ait toujours été bien noté par eux et c’est quelque chose dont je les remercie beaucoup, mais bien sûr qu’il y a toujours des blessures au football et c’est quelque chose dont il faut tirer les leçons ».

Sa vision de Toluca

« Je crois que Toluca a toujours eu un très bon système de jeu. Maintenant que Cristante est là, c’est un symbole de l’équipe, on sait qu’il a joué de nombreuses années là-bas et qu’il connaît les joueurs à la perfection. Je crois que les joueurs sont très engagés auprès de l’entraineur et veulent gagner tous leurs matches et on sait que ça va être un match compliqué du fait de l’horaire, midi, surtout dans le stade où on va jouer, contre un rival aussi difficile ».