Le président Félin revient sur le recrutement de Jarlan Barrera

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 19 décembre 2018.- Miguel Ángel Garza, président de l’équipe des Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León), s’est exprimé ce mercredi midi à propos du processus de recrutement du joueur colombien Jarlan Barrera :

« Eux (les représentants du joueur) nous ont remis les documents officiels signés par eux-mêmes et par le joueur, et notre équipe administrative est en train d’étudier tout ça » , a indiqué Garza, abordé par la presse à l’extérieur du Stade Universitaire de San Nicolás.

Quand le joueur doit-il être présenté ?

« Son contrat avec le Junior (de Barranquilla, Colombie) vient à expiration le 31 décembre. C’est ce que l’on nous a dit, alors on va attendre. La semaine prochaine, eux vont être en Colombie pour voir un peu de quoi tout ce petit bazar retourne ».

Est-ce que vous avez été en contact ou en communication avec le club argentin Rosario Central [qui, selon les rumeurs, serait lui aussi intéressé par Barrera] ?

« Non, il semblerait qu’il y ait eu un contact avec cette équipe et on leur a envoyé la confirmation de la signature du joueur, et c’est une chose que les représentants sont en train de voir directement avec ce club argentin ».

Est-ce que vous, vous avez parlé directement avec le joueur ?

« Non, la vérité c’est qu’on va attendre la fin de son contrat avec l’équipe de Junior. Son représentant, lui, peut le faire selon les termes de son contrat et nous, on va attendre la semaine prochaine ».

Il existe une lettre dans laquelle le joueur dit se sentir traqué par les envoyés du club Tigres. Est-ce que c’est un thème que vous avez abordé avec les représentants de Jarlan ?

« Personnellement, je n’ai vu aucune lettre, mais je sais que d’autres personnes sont impliquées, des gens proches de lui, et des gens qui se mêlent de la transaction; c’est quelque chose qui est normal dans ce genre de thème de football. Mais bon, nous, on va continuer à faire les choses de manière normale, comme on le fait toujours, avec les gens qui le représentent, et ce sont eux qui nous ont apporté les lettres, les documents signés, alors on va continuer avec le processus normal ».

Au cas où le joueur ne voudrait pas venir, est-ce que vous seriez prêts à stopper la négociation ?

« Je crois que ce serait dans un second temps. La première chose, c’est que ses représentants doivent le rejoindre la semaine prochaine. C’est comme ça que ça a été décidé. Ils sont arrivés d’Italie ici, et ils repartent pour la Colombie pour régler cette situation ».

Et le cas d’Enner Valencia… ?

« En ce moment il s’entraîne. J’espère que les équipes (qu’il intéresse) vont faire rapidement ce qu’il faut pour se pencher sur son cas. Moi, il me semble que l’équipe est complète et il est en train de s’entraîner avec nous ».

Il y a une grande possibilité qu’il quitte les Tigres ?

« C’est, encore une fois, la même chose : s’il existe une alternative qui soit bonne pour n’importe quel joueur ou pour nous, on est prêts à s’asseoir et à en discuter ».

Est-ce vous avez reçu des propositions concrètes en ce qui concerne Valencia ?

« Des propositions concrètes, non, mais des gens ont posé des questions à propos du joueur, oui ».