L’équipe s’est adaptée aux exigences.- Jorge Torres Nilo

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Lundi 28 janvier 2019.- Le triomphe obtenu dimanche après-midi par les Tigres sur la pelouse de Toluca est dû en partie au fait que l’équipe Universitaire ait su s’adapter aux exigences, selon Jorge Torres Nilo, qui a fait sa réapparition ce week-end en match officiel après avoir été victime de trois blessures consécutives :

« L’équipe a été capable de comprendre quelles étaient les circonstances de la rencontre, on a été au niveau, on s’est adaptés aux exigences, on a eu des occasions de but. Peut-être que le jeu n’a pas été si spectaculaire que ça en seconde mi-temps du point de vue du public, mais on a fait un bon résultat, surtout sur un terrain aussi compliqué que celui-là », a exprimé le défenseur surnommé « Pechu ».

Torres Nilo n’avait plus joué depuis la 12e Journée du Tournoi antérieur, à l’occasion de laquelle il avait enregistré sa première blessure, avant d’être de nouveau atteint en match amical, puis au cours de la préparation de la saison actuelle.

À ce sujet, l’arrière gauche Félin a profité de sa conférence de presse avec les médias pour indiquer qu’il se sentait de mieux en mieux :

« Je vais mieux, Dieu soit loué, on a fait un bon résultat, c’est bien ; moi, je me sens de mieux en mieux pour apporter mon aide à l’équipe, et c’est bien qu’on ait ramené une victoire d’un match à l’extérieur ».

Gagner maintenant à domicile…

« Bien évidemment, les gens d’ici nous soutiennent, tout comme ils sont présents quand on joue à l’extérieur. Et on veut vraiment leur donner ce genre de joie match après match. Maintenant, c’est au tour de Santos, un match important où il faut qu’on donne au public d’ici la joie dont il a besoin ».

Toutes les méthodes sont valables…

« Je crois que toutes les équipes, que tous les joueurs, tous les entraîneurs et les dirigeants cherchent à plaire aux gens en jouant bien et en gagnant, parce qu’en fin de compte, ce dont les gens se souviennent, ce sont les victoires.

« C’est nécessaire de bien jouer, on ne joue jamais pour protéger un résultat ou essayer de faire match nul, un résultat pratique. Cette équipe entre systématiquement sur le terrain en ayant la priorité de bien jouer, c’est ça la priorité, bien jouer, parce qu’on sait que c’est comme ça qu’on aura le plus de probabilité de gagner ; les besoins imposés par chaque match sont différents, mais c’est ce qui est le plus important parce que, nous, on sait que le plus important pour le public, c’est qu’on gagne ».

Est-ce qu’on joue plus avec le cœur ?

« Il y a des fois où on peut dire que c’est vraiment comme ça, oui, du fait des émotions que génère le match, on gagne avec le cœur, mais il n’y a pas de doute que l’équipe a une mentalité de gagnante, on ne joue peut-être toujours pas comme on voudrait le faire, mais on laisse toujours tout sur le terrain. Le cœur peut parfois être trompeur ».

À propos de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR)…

« Quoi qu’il arrive, le football est toujours un très beau sport. Il est certain que la technologie est utile, mais elle ne doit pas être déterminante. En fin de compte, les arbitres sont humains et peuvent commettre des erreurs. Il faut accepter et se soumettre aux décisions des autorités »

Toujours des rêves d’équipe nationale…

« Cette idée fixe ne va pas s’en aller toute seule, c’est une bénédiction de représenter notre pays. Je donne toujours tout ce que j’ai aux Tigres quand j’ai l’occasion de démontrer ce que je vaux sur le terrain et c’est une chose que je ne veux pas seulement faire pour les Tigres, mais aussi pour l’équipe nationale du Mexique ».