Les Félines chutent devant l’Atlas de Guadalajara

GUADALAJARA (MEXIQUE), Samedi 9 mars 2019.- Les Félines de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont laissé filer les trois points mis en jeu pour le compte de la 12e Journée de Liga MX Féminine en s’inclinant 2-1 sur le terrain des joueuses de l’Atlas de Guadalajara.

Le match, disputé sur une pelouse où les Universitaires n’avaient jamais connu la défaite, débutait intensément de part et d’autre, les deux formations en présence tentant de contrôler le ballon et de prendre le plus rapidement possible l’avantage au tableau d’affichage.

Le travail défensif des Tigresses, mené sous le commandement de leur entraîneur Ramón Villa Zevallos, donnait de très bons résultats et frisait parfois avec le génie, comme le démontrait la couverture de Jazmín Enrigue, qui sprintait et laissait dans son sillage toute l’attaque de l’Atlas à la 10e minute de jeu.

Quatre minutes plus tard, les Félines avaient le premier but de la rencontre au bout du pied, sur une tentative de Jaquelín Garcia qui concluait une action individuelle, où elle s’était défaite de plusieurs rivales, par un tir puissant qui passait à côté du but gardé par Ana Gabriela Paz. Lors de la minute de jeu suivante, Belén Cruz ponctuait sans succès une action illustrant l’étendue de son talent par une pichenette du talon droit.

Mais les choses étaient de plus en plus serrées entre les deux équipes au milieu du terrain, et tout paraissait indiquer que les choses en resteraient là à la mi-temps. Cependant, sur une grande action défensive d’Ofelia Solís destinée à priver Alison González du ballon et à relancer, la gardienne Féline se mettait à la faute et l’arbitre de la rencontre indiquait le point de penalty, donnant l’occasion à Fabiola Ibarra d’ouvrir le score pour les joueuses locales, qui menaient 1-0 à la 40e minute.

Tout juste deux minutes plus tard, l’équipe de Guadalajara doublait la mise : alors que le ballon rebondissait dans la surface de réparation de Monterrey, l’ex Féline Alison González reprenait et marquait, envoyant les Universitaires aux vestiaires avec deux buts de désavantage.