Les Félins débutent en fanfare en s’imposant 4-2 

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 20 juillet 2019.- Les Tigres de l’UANL ont disputé une première mi-temps quasiment parfaite et ont dominé les Monarques de Morelia sur le score final de 4-2 ce samedi soir en match inaugural du Tournoi d’Ouverture 2019 de la Liga MX.

Nahuel Guzmán, gardien de but des Félins, a atteint les 100 matches consécutifs disputés avec les Tigres en phase régulière et en phase finale de la Liga MX à l’occasion de cette reprise du championnat national mexicain. Mais le nombre total de buts marqué par l’attaquant Universitaire André-Pierre Gignac s’est lui maintenu à 104. Il pourrait finalement attendre le record historique à l’occasion de la prochaine rencontre des Universitaires, qui les mènera sur le terrain de l’équipe américaine de Salt Lake City.

Ce sont Javier Aquino, auteur de deux buts, ainsi que Rafael de Souza et Luis Rodríguez qui ont marqué à l’occasion d’un match où Luis Quiñones aura produit une excellente performance avant d’être évacué du terrain de jeu pour blessure.

PREMIERE MI-TEMPS

La partie débutait assez mollement mais les Tigres prenaient peu à peu le contrôle du jeu et accéléraient leur déploiement offensif, notamment sur l’aile droite, où Luis Quiñones commençait à faire souffrir ses vis-à-vis.

Malgré cette tendance, la première alerte sérieuse des Tigres en attaque n’intervenait qu’à la 14e minute, sur un tir de Rafael de Souza qui passait à gauche des cages adverses. 

Deux minutes plus tard, l’avant André-Pierre Gignac avait au bout du pied le but qui aurait fait de lui le plus grand marqueur de l’histoire des Tigres en dépassant Tomas Boy. Mais, malgré le but resté grand ouvert, le ballon du Français passait au-dessus de la barre transversale, et les choses en restaient là.

Cependant, les Tigres commençaient à accentuer leur pression à l’avant et, alors que l’on jouait la 19e minute, Luis Rodríguez réussissait une action impressionnante au cours de laquelle il se défaisait de deux défenseurs et battait le gardien adverse d’un tir dans la lucarne gauche. Les Félins menaient 1-0 grâce à ce superbe but.

Plus tard, à la 28e minute de jeu, Luis Quiñones commencerait à voir se refléter sur le tableau d’affichage sa domination sur l’aile droite, lorsqu’il pénétrait dans la surface de réparation pour céder à Rafael de Souza, qui positionnait précisément le ballon à ras du poteau gauche pour permettre aux Universitaires de mener 2-0

 
Les « Incomparables » réunis au Stade Universitaire ne cachaient pas leur joie, d’autant plus que les Félins maintenaient le contrôle du ballon. D’ailleurs, à la 34e minute de jeu, les Félins inscrivaient le troisième but lorsque Quiñones s’échappait une nouvelle fois sur la droite et centrait au premier poteau où Aquino reprenait de la tête pour marquer.


La folie était totale au Stade Universitaire et, dans les arrêts de jeu, l’arbitre révisait une action de penalty apparent en faveur des Tigres, mais décidait finalement de ne pas accorder le tir au but à l’équipe locale.


SECONDE MI-TEMPS

Les Monarques revenaient des vestiaires décidés à ne rien céder de plus et à remonter leur retard. Et c’est ce qui se produisait dès la 46e minute, lorsque Luis Mendoza, qui venait de faire son entrée, réduisait la marque.


Trois minutes plus tard, Lucas Zelarayán tentait une action individuelle mais était stoppé aux abords de la surface par une faute adverse. À la 50e minute c’est une reprise de Morelia qui passait à gauche du montant de Nahuel Guzmán.


Sept minutes plus tard, Rodriguez cédait pour Gignac, dont le tir terminait dans les gants du gardien adverse. Et quatre minutes après, c’est Guzmán qui se montrait héroïque en résistant à l’attaque de Miguel Sansores et en le dominant à l’issue de leur face-à-face.


Gignac se montrait de nouveau dangereux à la 67e minute, sur une reprise de la tête dans la surface adverse, mais le gardien visiteur avait le dernier mot.


Les Félins continuaient à insister et, plus tard, Enner Valencia arrivait dans l’axe. Mais, au moment de tirer, un hors-jeu était décrété à son encontre et l’option en restait là.


Gignac bénéficiait d’une nouvelle option à la 75e minute : il entrait dans la surface adverse démarqué, mais était sifflé hors-jeu.

Morelia ne baissait pas les bras et parvenait à inscrire son second but à la 88e minute, en récupérant le ballon au milieu du terrain. Mendoza progressait alors vers le but et centrait dans la surface, où Gastón Lezcano marquait de la tête. Les monarques n’étaient plus menés que 3-2.


Mais les Universitaires n’avaient pas dit leur dernier mot et, alors que leurs rivaux du jour avaient en tête l’égalisation, Aquino surgissait à la 94e minute et mettait fin au suspense, donnant la victoire finale 4-2 aux siens.

COMPOSITION DES EQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 8 Lucas Zelarayán (6 Jorge Torres Nilo à la 91e minute), 10 André-Pierre Gignac, 19 Guido Pizarro, 20 Javier Aquino, 23 Luis Quiñones (13 Enner Valencia à la 36e), 27 Jair Díaz (29 Jesús Dueñas à la 67e) et 28 Luis Rodríguez.

ENTRAINEUR : Ricardo « Tuca » Ferretti      

MORELIA : 13 Carlos Sosa ; 2 Efraín Velarde, 6 Sebastián Vegas, 8 Mario Osuna, 10 Edison Flores (15 Cándido Ramírez à la 72e minute), 20 Rodrigo Millar (9 Fernando Aristeguieta à la 46e), 23 José Martínez, 24 Gabriel Achiller, 26 Aldo Rocha, 27 Miguel Sansores (21 Luis Mendoza à la 46e) et 31 Gastón Lezcano.

ENTRAINEUR : Javier Torrente

BUTS INSCRITS

1-0  (19e minute) Luis Rodríguez se ménage l’espace nécessaire sur l’aile droite et expédie du pied gauche le ballon dans la lucarne.

2-0 (28e) Luis Quiñones se présente sur l’aile droite et cède à l’intention de Rafael de Souza, qui inscrit le deuxième but local.

3-0 (34e) Luis Quinones expédie un nouveau centre venu de la droite, cette fois à l’intention de Javier Aquino, qui reprend de la tête et marque.

3-1 (46e) Luis Mendoza reprend un centre de son équipe et trompe Nahuel Guzmán.

3-2 (88e) Gastón Lezcano reprend de la tête face à un Guzmán déjà vaincu et permet aux Monarques de se rapprocher.

4-2 (94e) Javier Aquino se ménage l’espace nécessaire et parachève la victoire Féline d’une frappe du pied droit.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Luis Rodríguez (66e minute)

MORELIA : Aucun

JOUEURS EXPULSES

Aucun

ARBITRE : Roberto García Orozco

Juge de touche n°1 : José Alfredo López

Juge de touche n°2 : José de Jesús Baños

Quatrième arbitre : Juan Andrés Esquivel