Les Tigres à la fête avec quatre buts à l’Uni

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 20 août 2016.- Le Stade Universitaire a vécu un authentique festival lors de la visite des Tuzos de Pachuca, champions sortants du football professionnel mexicain, grâce à une performance quasiment parfaite, ponctuée par quatre buts, deux d’André-Pierre Gignac et deux autres d’Ismael Sosa. Grâce à ce résultat, les Tigres demeurent invaincus et continuent à prendre des places au classement général, même si leurs propres filets ont finalement tremblé.

Il n’a manqué que sept minutes à un nouveau record d’inviolabilité des cages universitaires lors d’un tournoi court [semestriel]. Après 471 minutes sans but encaissé, les Tigres ont finalement cédé pour la première fois ce semestre, mais sont parvenus à combler leur désavantage et à marquer à quatre reprises, obtenant ainsi leur troisième victoire du tournoi d’Ouverture 2016, la seconde devant leur public.

Ils se concentreront à présent sur la Ligue des Champions de la CONCACAF, dans le cadre de laquelle ils recevront mercredi l’équipe panaméenne de Plaza Amador avant de faire de même samedi avec Veracruz dans le cadre de la 7e journée du Championnat Liga MX.

POSITIONNEMENT TACTIQUE INITIAL

Ricardo Ferretti avait décidé de réaliser une modification par rapport à l’alignement contre Toluca et d’envoyer Jorge Torres Nilo dans la position latérale gauche antérieurement occupée par Alberto Acosta du fait de l’absence de celui-ci.

Ainsi, Gignac se retrouvait seul en pointe, accompagné sur ses ailes par Javier Aquino et Ismael Sosa, sans oublier Lucas Zelarayán et José « Gringo » Torres en position centrale ouverte et Guido Pizarro chargé de récupérer et d’orchestrer les attaques de Monterrey.

Pour sa part, Pachuca se caractérisait par un positionnement solide et basé sur des attaques constantes par les ailes. A la différence de la majorité des équipes visitant le Stade Universitaire, la formation du centre du Mexique cherchait à prendre le jeu à son compte.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le match débutait à vive allure, avec un Pachuca déterminé à faire le jeu et des Tigres décidés à gagner une fois de plus sur leur pelouse. Très rapidement, les Tuzos mettaient à mal la défense féline : la vitesse de leurs passes et le passage par les ailes obligeait l’effectif local à s’employer au maximum dans cette zone du terrain.

L’insistance des Tuzos était telle qu’à peine sept minutes avant que les Tigres n’établissent un nouveau record d’inviolabilité de leur but, Pachuca ouvrait le score. Toutefois, une minute plus tard, Gignac obtenait l’égalisation.

Le match ne baissait pas en intensité, mais la domination était à présent universitaire, et Pachuca devait se replier en défense. Toutefois, les Tuzos ne pouvaient rien contre une longue passe de Zelarayán à Gignac qui faisait de nouveau parler la poudre sur une superbe action et donnait l’avantage aux Félins.

Ne baissant pas de régime, Pachuca se regroupait et se montrait très dangereux, avec notamment un tir sur le poteau, obligeant le goal des Tigres Nahuel Guzmán à s’employer plus que de coutume.

SECONDE MI-TEMPS

La seconde période de jeu débutait sur un changement de « Tuca » Ferretti, qui remplaçait Israel Jímenez par Jesús Dueñas. Le match ne perdait pas pour autant en vivacité, bien au contraire, et était marqué par les incessantes allées et venues des deux formations, même si les Tigres semblaient avoir l’ascendant stratégique sur leurs adversaires.

Monterrey utilisait d’ailleurs démarrages rapides et longues passes depuis sa zone défensive pour profiter du désordre régnant parmi les arrières de Pachuca, ce qui permettait à Sosa de tromper à deux nouvelles reprises le gardien des Tuzos, l’une d’entre elles sur une excellente combinaison avec Gignac.

Tout au long de la seconde mi-temps, les Tigres se montraient amplement supérieurs et bien plus dangereux, et auraient pu capitaliser sur de nombreuses autres occasions. Ils laissaient même le temps aux différents groupes de supporters d’organiser un concours d’encouragements entre eux.

#TIGRINFO

Comme lors du dernier Tigres-Pachuca, pour le compte du Tournoi d’Ouverture 2015, Gignac a marqué à deux reprises samedi soir, avant qu’Ismael Sosa ne marque deux fois à son tour.

BUTS :

Tigres :

1-1  (22e) But de Gignac : sur un ballon laissé sans protection près du gardien de Pachuca, le Français expédie son tir dans la lucarne pour vaincre Óscar Pérez et ramener son équipe à égalité.

2-1  (31e) Nouveau but de Gignac : sur un excellent ballon reçu dans le dos de la défense, l’avant pénètre dans la surface, dribble et trompe le gardien au ras du sol.

3-1  (50e) Ismael Sosa reçoit une passe millimétrée de Juninho depuis sa zona défensive, la contrôle parfaitement et, une fois face au gardien, parvient à le tromper à ras de terre.

4-2 (64e) Superbe but des Tigres sur une action orchestrée par Sosa et Gignac. A l’entrée de la surface, le Français fait une talonnette à l’Argentin, qui propulse le ballon dans la lucarne de Pachuca.

Pachuca :

0-1  (21e) Hirving Lozano profite d’un coup franc mal repoussé par la défense de Monterrey et d’une déviation pour envoyer le ballon au fond des filets depuis les abords de la surface de réparation.

3-2 (58e) But de la tête de Wilson Morelo sur coup franc repris au-dessus de la défense des Tigres.

COMPOSITION DES EQUIPES :

Tigres: Nahuel Guzmán; Israel Jiménez (Jesús Dueñas à la 46e), Hugo Ayala, Juninho et Jorge Torres Nilo; Guido Pizarro, José Torres, Javier Aquino et Lucas Zelarayán (Jürgen Damm à la 60e) ; Ismael Sosa (Luis Quiñones à la 80e) et André-Pierre Gignac

Pachuca : Óscar Pérez; John Medina, Omar González (Raúl López à la 54e), Óscar Murillo et Emmanuel García; Víctor Guzmán (Juan Calero à la 60e), Jorge Hernández (Erick Aguirre à la 74e) et Erick Gutiérrez; Jonathan Urretaviscaya, Hirving Lozano et Wilson Morelo

Arbitre : Fernando Hernández Gómez

JOUEURS AVERTIS :

Tigres : Jorge Torres Nilo à la 68e

Pachuca : Jorge Hernández à la 41e et Víctor Guzmán à la 59e

JOUEURS EXPULSES :

Aucun