Les Tigres accèdent à la demi-finale

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 11 mai 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) sont parvenus laborieusement à se qualifier pour la demi-finale du Tournoi de Clôture 2019 en faisant match nul à domicile 1-1 (score global 2-2), un résultat favorisant les Félins du fait de leur meilleure place au classement général final de la Liga MX.

André-Pierre Gignac, qui n’est plus séparé que par un but du record de meilleur marqueur de l’histoire des Universitaires actuellement détenu par Tomás Boy, a repris de la tête un ballon dans la surface de réparation adverse pour permettre à son équipe d’égaliser, peu après que Pachuca ait ouvert le score à la 80e minute grâce à un but d’Ángelo Sagal.

 

PREMIÈRE MI-TEMPS

La première mi-temps était marquée par une faible intensité de jeu, même si l’équipe locale tendait à contrôler la balle et l’initiative offensive face à un rival qui ne semblait pas particulièrement pressé de mettre en danger le gardien Félin Nahuel Guzmán.

À la 11e minute de jeu, Enner Valencia menait la première attaque véritablement dangereuse des Universitaires en reprenant le ballon de la tête dans la surface adverse sur corner. Cependant, celui-ci passait au-dessus de la barre transversale d’Alfonso Blanco, portier de Pachuca.

Trois minutes plus tard à la 14e, André Pierre Gignac recevait le ballon sur la gauche et frappait de manière immédiate en direction de la lucarne gauche de l’équipe adverse, mais le ballon passait une nouvelle fois au-dessus.

Les Tigres insistaient et il semblait que l’ouverture du score ne soit qu’une question de temps et de patience. Cependant, les rivaux commençaient eux aussi à faire pression sur les pupilles de Ricardo Ferretti.

À la 17e minute de jeu, c’était Luis « Chaka » Rodríguez qui tentait sa chance sur un tir à mi-distance qui passait au-dessus du but adverse. Pachuca ripostait six minutes plus tard, sur un tir d’Erick Aguirre qui obligeait Guzmán à détourner en corner.

À partir de ce moment et jusqu’à la fin de la première mi-temps, l’action se déroulait principalement au milieu de terrain, où les deux équipes se mesuraient sans qu’aucune ne parvienne à tirer son épingle du jeu.

 

SECONDE PÉRIODE

Au retour des vestiaires, la dynamique du match semblait demeurer sans changement, du moins jusqu’à ce que les Félins ne commencent à aller de l’avant et à s’imposer en termes de récupération de balle.

À la 51e minute de jeu, Valencia s’échappait, pénétrait dans la surface adverse et parvenait à centrer. Mais la défense rivale le devançait et parvenait à dévier le ballon en corner. Quelques minutes plus tard, c’était Luis Quiñones qui surgissait sur l’aile droite, entraînait deux défenseurs dans sa course, mais voyait finalement sa frappe passer à gauche des cages de Blanco.

Tout juste cinq minutes plus tard, le Colombien filait de nouveau seul et, alors qu’il paraissait être en position de centrer, choisissait de frapper et expédiait son ballon directement dans les mains du gardien de but.

Gignac avait le premier but des siens au bout du pied à la 59e minute de jeu, quand il dérobait le ballon, dribblait un adversaire et se retrouvait seul face au gardien adverse. Mais Blanco bloquait le tir du Français. Cependant, les Tigres commençaient à s’imposer plus nettement sur leur terrain.

L’attaquant Universitaire avait une nouvelle occasion sur coup de pied arrêté à la 65e minute, mais sa frappe passait très largement au-dessus de la transversale de Pachuca.

Et il bénéficiait d’une nouvelle possibilité quatre minutes plus tard, lorsque Valencia lui passait le ballon dans la surface adverse. Mais la reprise de la tête était contrôlée tant bien que mal par Blanco.

C’est à ce moment de la rencontre que « Tuca » Ferretti décidait de procéder à son premier changement du match. Il remplaçait Quiñones par Lucas Zelarayán à la 70e minute de jeu, sans doute afin de renforcer la mobilité de ses milieux de terrain.

Dix minutes plus tard, Guzmán devait s’y reprendre à deux fois à fin de contrôler un tir d’Ángelo Sagal qui venait de faire son entrée sur la pelouse.

Et, lors de la minute de jeu suivante, le même joueur de Pachuca cueillait à froid le Stade Universitaire en reprenant le ballon dans la surface des Félins pour marquer un but qui éliminait provisoirement l’équipe locale de la phase finale du Tournoi.

Mais c’était sans compter sur Gignac qui, à la 83e minute, reprenait de la tête dans la surface adverse et permettait aux siens de revenir dans la partie grâce à un match nul provisoire été global synonyme de qualification pour les Universitaires.

À deux minutes de la fin du temps réglementaire, « Tuca » Ferretti décidait de réaliser son second changement et faisait sortir Javier Aquino, qui cédait sa place à un Jorge Torres Nilo chargé de limiter autant que possible toute riposte de l’équipe rivale.

Finalement, lors de la 89e minute de jeu, Zelarayán se défaisait d’un défenseur adverse et décochait un tir croisé que le gardien rival repoussait avec le plus grand mal.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 10 André-Pierre Gignac, 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 20 Javier Aquino (6 Jorge Torres Nilo à la 88e minute), 26 Luis Quiñones (8 Lucas Zelarayán à la 70e), 28 Luis Rodríguez et 29 Jesús Dueñas

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

PACHUCA : 13 Alfonso Blanco ; 2 Stiven Barreiro, 5 Víctor Guzmán, 6 Raúl López, 10 Edwin Cardona, 11 José Ulloa (7 Ángelo Sagal à la 75e minute), 12 Emmanuel García (32 Nahuel Bustos à la 68e), 14 Erick Aguirre, 16 Jorge Hernández, 23 Oscar Murillo et 33 Ismael Sosa

Entraîneur : Martín Palermo

 

BUTS INSCRITS

0-1   (80e minute) Ángelo Sagal reprend dans la surface de réparation et marque consécutivement à un corner de Pachuca.

1-1 (83e) André-Pierre Gignac surgit dans la surface pour reprendre de la tête et ramener les Tigres à égalité.

 

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Carlos Salcedo (29e minute), Jesús Dueñas (36e) et Javier Aquino (66e)

PACHUCA : Emmanuel García (26e minute), Raúl López (77e) et Edwin Cardona (88e)

 

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Jorge Antonio Pérez

Juge de touche nº1 : Andrés Hernández

Juge de touche nº2 : Telly Salvador Saldívar

Quatrième arbitre : Fernando Hernández