Les Tigres chercheront à refaire leur retard et à entrer dans l’histoire

MEXICO (MEXIQUE), Mardi 26 avril 2016.- C’est maintenant ou jamais : les 90 dernières minutes de l’édition de cette année de la Ligue des Champions de la Concacaf débutent mercredi soir à 20:45 h. et les Tigres, qui tenteront de remonter un déficit de 2-0 contre les Aigles de l’América sur leur propre pelouse, se rendent à Mexico avec l’envie et l’espoir de tout donner sur le terrain pour conquérir le titre de champions de la zone.

Les félins auront besoin de gagner par au moins 2-0 pour pouvoir disputer les prolongations et, en cas de nécessité, les tirs au but décisifs. Toutefois, une victoire du club de Monterrey par deux buts de différence (4-2, 5-3, etc.) donnerait le triomphe aux hommes de Ricardo Ferretti, alors qu’un match nul ou une victoire des Aigles permettraient à ces derniers de soulever le trophée.

Malgré leur domination territoriale au match aller, les Tigres ont été contraints de lutter contre un positionnement très étudié de l’América, qui a opté pour une prise de risque minimale et a exploité à la perfection ses rares occasions face au but du gardien félin Nahuel Guzmán.

Les deux équipes se sont déjà affrontées à deux reprises depuis le début de l’année, d’abord lors de la huitième journée de l’actuel Tournoi de Clôture, avec une nette victoire 4-1 des Universitaires sur leur pelouse, puis il y quelques jours, à l’occasion de la finale aller de la Ligue de la Concacaf, remportée cette fois 2-0 par les joueurs d’Ignacio Ambriz.

Le match de mercredi marquera le premier affrontement de la saison entre les deux escouades au monumental Stade Aztèque. La dernière fois que les équipes s’y étaient mesurées, les Tigres avaient triomphé 1-0 grâce à André-Pierre Gignac. Le célèbre « coup de théâtre de l’Aztèque » du Tournoi d’Ouverture 2005, où les félins s’étaient qualifiés pour la demi-finale en gagnant 4-1 à Mexico après s’être inclinés 3-1 sur leur pelouse, est aussi resté dans les mémoires.

Au cours de leur histoire, Aigles et Tigres se sont rencontrés à 47 reprises à Mexico, avec 28 victoires pour l’América contre 11 pour Monterrey et 13 matches nuls. À noter que les duels au Stade Aztèque sont toujours spectaculaires, avec une moyenne de 2,6 buts marqués par match.

Signalons aussi que les 35 dernières rencontres entre Tigres et América dans quelque stade que ce soit ont donné lieu à des buts : le score le plus commun est de 1-0 (à neuf occasions), suivi de 1-1 (huit fois).

Tandis que l’América tentera de gagner son deuxième championnat de Concacaf consécutif, les Tigres chercheront à rapporter à Monterrey leur premier tire continental, qui leur permettrait non seulement de représenter leur zone géographique, mais aussi de défendre l’honneur de tout le Mexique lors du Mondial des Clubs du Japon.