Les Tigres chutent 2-1 sur le terrain de Cruz Azul

MEXICO (MEXIQUE), Mercredi 30 août 2017.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) voient s’éloigner notablement la possibilité de continuer à lutter pour la Coupe MX après avoir reçu deux buts en 10 minutes et s’être finalement inclinés 2-1 sur la pelouse du Cruz Azul de la capitale mexicaine mercredi soir.

Forcés d’aligner un milieu de terrain composés d’éléments issus de leur centre de formation du fait de l’absence de 10 de leurs joueurs titulaires, les Universitaires n‘ont pas su préserver le but d’avance acquis en première mi-temps grâce à André-Pierre Gignac.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le match débutait dans des conditions particulièrement difficiles pour les deux formations, les fortes pluies s’étant abattues quelques minutes avant le coup d’envoi ne leur permettant en effet pas de montrer leur meilleur football.

Mais le premier avertissement que la soirée ne se terminerait par sur un score nul et vierge intervenait après 48 secondes de jeu, lorsque Christian Giménez reprenait de la tête et voyait son ballon passer quelques centimètres à peine au-dessus des cages Tigres, gardées pour l’occasion par Enrique Palos.

Les Félins entraient à leur tour dans la danse et, à la 13e minute de jeu, Gignac, portant le brassard de capitaine, décochait un tir qui terminait dans les gants de Guillermo Allison, goal de Cruz Azul.

Deux minutes plus tard, Cruz Azul répliquait sur un tir de Rafael Baca que Palos n’avait guère de problème à contrôler.

À la 17e minute, Gignac cherchait à adresser une longue passe à Ismael Sosa, mais celui-ci n’arrivait pas à temps pour en profiter. La réplique de Mexico intervenait quelques secondes plus tard, sur un tir de Gimémez que Palos parvenait à dévier en corner.

Une nouvelle tentative de Cruz Azul marquait la 23e minute de jeu : Kevin Montaño, l’un des joueurs dangereux de Cruz Azul avec Giménez ce mercredi soir, frappait dans la surface, mais Palos plongeait et stoppait sans trop de difficulté.

Les conditions du terrain facilitaient les passes longues, et c’est d’ailleurs sur l’une d’entre elles qu’à la 24e minute, Luis Rodríguez faisait parvenir le ballon à Gignac ; celui-ci contrôlait dans la surface et son tir croisé trompait le gardien de Mexico, qui s’était avancé. Les Tigres menaient 1-0 à l’extérieur.

Sosa avait l’occasion d’alourdir le score quelques minutes plus tard : à la 31e, il pénétrait dans la surface et résistait alors qu’un adversaire le retenait par le maillot, mais son tir terminait dans les gants du gardien de Mexico.

Pour sa part, Cruz Azul commençait à faire pression de plus en plus haut sur les Tigres et à restreindre notablement les espaces, tant et si bien que l’équipe de Mexico passait les 10 dernières minutes de la première période arc-boutée sur les cages de Palos.

À la 35e minute, Montaño voyait son tir croisé passer tout juste à gauche des buts des Tigres. Trois minutes après, c’est un coup franc d’Adrián Aldrete qui obligeait Palos à plonger pour dévier en corner et, sur l’action suivante, c’est une reprise de la tête de Jordan Silva que le goal Tigre parvenait encore à détourner.

SECONDE PERIODE

Les deux équipes revenaient sur le terrain avec l’intention de bien se planter sur une pelouse toujours difficile et de se lancer dès que possible à l’attaque.

À la 57e minute de jeu, Martin Rodríguez manquait de peu l’égalisation. Bien positionné dans la surface de réparation, il frappait mais voyait son tir s’écraser sur la transversale de Palos. Les Tigres souffraient sous les assauts répétés d’un Cruz Azul déterminé à égaliser.

Les problèmes des Tigres débutaient à la 64e minute : Palos, blessé à la jambe droite, devait être remplacé par Miguel Ortega, troisième gardien des Félins.

À la 64e minute, Martín Cauteruccio mettait déjà Ortega à l’épreuve sur un tir qui passait légèrement à gauche des buts des Tigres. Ricardo « Tuca » Ferretti procédait à ce moment au remplacement d’Israel Jiménez par Rafael de Souza, nouvelle recrue brésilienne des Tigres.

Trois minutes plus tard, le défenseur Tigre Jair Díaz tentait de contrôler dans la surface un ballon qui lui rebondissait sur la jambe et, apparemment, sur la main. L’arbitre de la rencontre désignait alors le point de penalty. Giménez se chargeait de le frapper, mais c’est Ortega qui avait le dernier mot en arrêtant le tir.

A la 77e minute, Lucas Zelarayán bénéficiait d’une occasion sur coup franc, mais son tir était dévié en corner par le gardien de Cruz Azul.

Et c’est quatre minutes plus tard qu’aurait lieu l’égalisation tant attendue pour Cruz Azul : Cauteruccio recevait le ballon dans la surface et croisait son tir devant la sortie d’Ortega, ramenant Mexico au niveau de Monterrey.

Ortega prenait des risques à la 85e minute, en repoussant mal un ballon que Giménez pouvait exploiter. Mais la reprise du footballeur originaire du Chaco, en Argentine, passait à gauche du but des Tigres.

À la 89e minute de jeu, Damián Álvarez s’échappait sur l’aile gauche, entrait dans la surface adverse et cherchait Gignac, mais la défense de Mexico intervenait et déviait en corner.

Une minute plus tard, le même Álvarez filait de nouveau vers le but de Cruz Azul, se défaisait d’un arrière et voyait son tir passer tout juste à droite des cages rivales.

Et c’est dans les arrêts de jeu, sur corner, qu’une reprise de la tête de Felipe Mora lui permettait de vaincre Ortega et de donner une victoire définitive à Cruz Azul sur le score de 2-1.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

CRUZ AZUL : Guillermo Allison ; Omar Mendoza, Martín Cauteruccio, Martín Rodríguez, Adrián Aldrete, Alejandro Faurlin (Gabriel Peñalba à la 79e minute), Kevin Montaño (Felipe Mora à la 59e), Rafael Baca, Víctor Zúñiga (Edgar Méndez à la 52e), Jordan Silva et Christian Giménez

TIGRES : Enrique Palos (Miguel Ortega à la 60e minute) ; Luis Rodríguez, Jair Díaz, Juan Sánchez, Alberto Acosta, Damián Torres, Israel Jiménez (Rafael de Souza à la 65e), Lucas Zelarayán (José Francisco Torres à la 80e), Damián Álvarez, Ismael Sosa et André-Pierre Gignac

BUTS INSCRITS

0-1                (24e minute) Luis Rodríguez expédie un long ballon à destination d’André-Pierre Gignac, qui contrôle dans la surface de réparation et trompe le gardien qui s’avançait vers lui.

1-1                (81e) Martín Cauteruccio reçoit le ballon dans la surface et égalise sur tir croisé.

2-1                (92e) Sur corner, Felipe Mora reprend de la tête et donne l’avantage définitif à Cruz Azul.

JOUEURS AVERTIS

CRUZ AZUL : Kevin Montaño (24e minute), Alejandro Faurlin (66e) et Christian Giménez (75e).

TIGRES : Damián Álvarez (4e minute) et André-Pierre Gignac (70e).

JOUEURS EXPULSES

Aucun