Les Tigres chutent à domicile, mais la finale reste ouverte

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mardi 23 avril 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) se sont inclinés à domicile sur le score de 1-0 face aux Rayados, l’autre équipe de Monterrey, à l’issue du match aller de finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF disputé ce mardi soir, mais le duel entre les deux formations locales reste ouvert et les Félins devront à présent aller chercher la victoire finale sur le terrain de leurs adversaires de la « Sultane du Nord », comme ils l’ont fait en finale du championnat national mexicain de Liga MX en décembre 2017.

C’est un but de Nicolás Sánchez en fin de première mi-temps qui a provisoirement envoyé dans les cordes des Universitaires obligés par l’absence pour suspension de Luis Rodríguez à faire jouer Carlos Salcedo et Jesús Dueñas en position de défenseurs latéraux.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les Tigres vivaient une première mi-temps difficile, dominés en termes de marquage et quelque peu hésitants au moment de se déployer en attaque, ce qui leur causait de nombreux problèmes pour s’approcher du but adverse.

Dès la 3e minute de jeu, Enner Valencia dérobait un ballon à Marcelo Barovero, gardien des Rayados, mais utilisait la main pour ce faire et était sifflé par l’arbitre. Un peu plus tard, les Rayados centraient bien par l’intermédiaire de Dorlan Pabón, mais Nahuel Guzmán veillait au grain et s’interposait à temps.

À la 18e minute du match, Avilés Hurtado reprenait de la tête directement dans les gants de Guzmán et, trois minutes après, le gardien argentin des Félins réalisait une action spectaculaire pour sauver ses buts alors que tout semblait perdu.

Rogelio Funes Mori tentait lui aussi sa chance à la 23e minute, mais Guzmán intervenait une nouvelle fois. Les Rayados se montraient de plus en plus dangereux, tandis que les Tigres avaient le plus grand mal du monde à atteindre la surface de réparation de leurs rivaux du soir.

Les Félins essayaient néanmoins de réagir à la 27e minute sur un centre dans la surface de Rafael de Souza « Carioca », mais la défense bleue et blanche intervenait opportunément.

Jesús Dueñas bénéficiait lui aussi d’une occasion à la demi-heure de jeu, mais aucun de ses coéquipiers n’était là pour reprendre son centre.

Quelques minutes plus tard, à la 38e, les Rayados se montraient de nouveau menaçants, d’abord sur un tir de Pabón que captait Guzmán, puis sur une frappe de Nicolás Sánchez, qui s’était ménagé un espace suffisant mais dont la frappe heurtait le montant gauche des Tigres. L’équipe locale avait eu très chaud.

Et sa situation empirait encore un peu plus alors que la première mi-temps semblait ne plus devoir réserver de surprise : à la 43e minute de jeu, sur corner, Pabón centrait dans la surface Universitaire, où Sánchez reprenait de la tête pour ouvrir le score en faveur des visiteurs, renvoyant les Tigres sonnés, mais pas encore vaincus, aux vestiaires.

SECONDE PÉRIODE

Les Félins revenaient du repos nettement plus déterminés à prendre l’initiative, avec de nombreuses actions orchestrées sur les ailes et une présence de plus en plus envahissante dans la surface de réparation de Barovero.

À la 49e minute, Carlos Salcedo tentait un une-deux avec Eduardo Vargas, mais le ballon sortait des limites du terrain.

Six minutes plus tard, à la 55e minute, « Carioca » reprenait puissamment un ballon, mais Barovero ne bronchait pas. Les Tigres commençaient toutefois à se montrer eux aussi menaçants.

À l’heure de jeu, Valencia cherchait le poteau gauche sur coup de pied arrêté, mais Barovero s’imposait une nouvelle fois.

C’est le moment du match que Ricardo « Tuca » Ferretti, entraîneur des Tigres, choisissait pour procéder à deux de ses changements autorisés : André-Pierre Gignac et Jürgen Damm prenaient leur place sur le terrain, où ils commençaient à renforcer le front offensif des ors et bleus.

À la 63e minute, Valencia remettait à l’intention de Dueñas, qui entrait dans la surface de réparation depuis le secteur gauche et décochait un tir qui obligeait Barovero à s’employer à fond pour écarter une nouvelle fois le danger de ses cages.

Les Rayados ne restaient pas les bras croisés et tentaient de creuser l’écart par le biais d’Avilés Hurtado sur coup franc. Mais le tir terminait dans les gants de Guzmán, qui relançait immédiatement le jeu pour les Félins.

Plus tard, alors que l’on jouait la 75e minute, Luis Quiñones entrait dans la surface rivale en position avantageuse, mais le ballon qui lui était destiné était un peu long et le portier des Rayados s’en saisissait, mettant un terme à l’action.

Peu après, Gignac tentait sa chance sur une frappe à mi-distance qui, elle aussi, était bien captée par Barovero. Les Tigres continuaient inlassablement à tout faire pour recoller à leurs rivaux.

Guido Pizarro bénéficiait à son tour d’une belle occasion à la 85e minute, lorsque Damm centrait dans la surface des Rayados. Mais la tête du capitaine Universitaire passait à droite des cages du portier argentin des Rayados.

Les dernières actions offensives des Tigres contre un but adverse bien défendu et occasionnellement chanceux ne changeraient plus rien au score et les Félins devaient s’incliner.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 9 Eduardo Vargas (10 André-Pierre Gignac à la 59e minute), 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 20 Javier Aquino (25 Jürgen Damm à la 59e), 21 Francisco Meza, 26 Luis Quiñones et 29 Jesús Dueñas

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

RAYADOS : 1 Marcelo Barovero ; 4 Nicolás Sánchez, 7 Rogelio Funes Mori, 8 Dorlan Pabón (11 Leonel Vangioni à la 88e minute), 16 Celso Ortiz, 17 Jesús Gallardo, 18 Aviles Hurtado (32 Maximiliano Meza à la 72e), 20 Rodolfo Pizarro, 21 Miguel Layún, 29 Carlos Rodríguez (35 Eric Cantú à la 88e) et 33 Stefan Medina

Entraîneur : Diego Alonso

BUTS INSCRITS

0-1 (43’) Sur corner en faveur des Rayados, Dorlan Pabón centre et Nicolás Sánchez reprend de la tête pour marquer le seul but de la rencontre.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Hugo Ayala (17e minute)

RAYADOS : Nicolás Sánchez (15e minute), Avilés Hurtado (36e), Celso Ortíz (58e) et Jesús Gallardo (89e)

ARBITRE : John Pitti (Panama)

Juge de touche nº1 : Christián Ramírez (Honduras)

Juge de touche nº2 : Alejandro Camarena (Panama)

Quatrième arbitre : Said Martínez (Honduras)