Les Tigres chutent à Pachuca

PACHUCA (MEXIQUE), Samedi 12 août 2017.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) sont revenus les mains vides du Stade Hidalgo de Pachuca, au centre du Mexique, après avoir chuté sur le score de 2 buts à 1 face aux Tuzos dans le cadre du Tournoi d’Ouverture 2017 du football mexicain, où ils totalisent à présent 5 points.

Bien qu’ils aient montré par moments un football attrayant et une certaine domination sur leurs rivaux du jour, les Félins n’ont pas réussi à s’imposer, et ce malgré leur égalisation sur penalty par André-Pierre Gignac

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le début des débats était marqué par la circonspection des deux camps. Mais c’étaient les Tuzos qui portaient la première estocade, grâce à une occasion à la 6e minute qui se terminait en tir à 6 mètres pour les Tigres.

Et c’est tout juste à l’occasion de leur seconde action offensive de la soirée que Pachuca ouvrait le score, sur un une-deux de Jonathan Urretaviscaya pour Angelo Sagal, qui se retrouvait face à Nahuel Guzmán, lequel sortait mais ne pouvait rien faire.

Ce but d’avance, qui aurait dû donner à l’équipe locale plus de confiance et de contrôle sur le jeu, voyait paradoxalement les Félins assurer la possession et la circulation du ballon et même tenter leur chance à mi-distance et de loin.

À la 14e minute, Lucas Zelarayán tentait sa chance depuis l’extérieur de la surface de Pachuca et son ballon passait au-dessus de la barre transversale d’Oscar Pérez. Dix minutes plus tard, c’était un ballon frappé de loin par Jesús Dueñas qui prenait le chemin des filets, mais que Pérez parvenait à dévier en corner.

Les Tigres menaçaient de plus en plus le but des Tuzos et, à la 25e minute de jeu, Eduardo Vargas était poussé dans la surface en tentant de récupérer un ballon aérien. L’arbitre de la rencontre indiquait alors le point de penalty.

André-Pierre Gignac demandait à tirer et ramenait les deux équipes à égalité, marquant du même coup son 60e but sous les couleurs or et bleu et devenant le quatrième meilleur marqueur de l’histoire des Tigres, devant Jerónimo Barbadillo.

Le Français se retrouvait en position de marquer de nouveau après s’être ouvert un espace suffisant à la 31e minute. Mais son tir terminait dans les gants du goal des Tuzos.

À la fin de la première période, Pachuca se montrait encore dangereux sur deux coups francs, tirés tous deux par le joueur uruguayen Urretaviscaya. Le premier passait au-dessus du but de Guzmán à la 42e et le deuxième s’échappait à droite des cages des Félins lors de la dernière minute du temps réglementaire.

SECONDE MI-TEMPS

La deuxième mi-temps débutait sur un rythme soutenu de Pachuca et, à la 46e minute, Juninho dégageait de justesse un ballon adverse dans la surface des Tigres alors que Guzmán était battu. Pour sa part, Gignac, qui répliquait une minute plus tard pour le compte des Universitaires, voyait son ballon passer à gauche des cages de Pachuca.

Deux minutes après, Javier Aquino se plaçait idéalement dans la surface et décochait à bout portant un tir que Pérez parvenait cependant à repousser.

À la 51e minute, Erick Gutiérrez, qui s’était ménagé un espace suffisant, voyait pourtant sa frappe passer au-dessus du but de Guzmán.

C’est à la 62e minute que l’entraîneur des Tigres Ricardo « Tuca » Ferretti procédait à son premier changement de la soirée : la substitution d’Ismael Sosa par Jürgen Damm. À peine une minute après son entrée sur le terrain, l’international mexicain centrait pour Gignac, dont la puissante reprise passait à droite du but de Pachuca.

Un peu plus tard, à la 73e minute, « Tuca » rafraichissait son attaque en remplaçant le Chilien Vargas par l’Équatorien Enner Valencia, dont le premier tir, une frappe à mi-distance à peine 50 secondes après son entrée, passait à droite du but adverse.

Mais les Tuzos parvenaient à surprendre la défense de Monterey à la 79e minute, grâce à une passe en profondeur qui parvenait à Erick Gutiérrez, lequel entrait seul dans la surface et parvenait à marquer le second but de la soirée, qui mettait les Tigres en grande difficulté.

Dix minutes plus tard, Gignac avait l’occasion de ramener une nouvelle fois les Félins á égalité, mais sa reprise de la tête passait quelques centimètres au-dessus de la transversale de Pachuca.

Lors de la dernière action de la soirée, disputée dans les arrêts de jeu, Guzmán rejoignait ses coéquipiers afin de tenter une reprise sur corner, mais l’occasion échouait alors que le centre passait loin du but adverse.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

PACHUCA : Oscar Pérez ; Víctor Guzmán, Raúl López, Angelo Sagal (Roberto de la Rosa à la 78e minute), Jonathan Urretaviscaya, Emmanuel García, Erick Aguirre (Edson Puch à la 66e), Erick Gutiérrez, Jorge Hernández, Oscar Murillo et Robert Herrera.

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Luis Rodríguez, Juninho, Hugo Ayala, Alberto Acosta, Jesús Dueñas, Lucas Zelarayán (Damián Torres à la 85e minute), Javier Aquino, Ismael Sosa (Jürgen Damm à la 62e), Eduardo Vargas (Enner Valencia à la 73e) et André-Pierre Gignac.

BUTS INSCRITS

1-0        (10e minute) Angelo Sagal remet pour Jonathan Urretaviscaya, qui se retrouve face à Nahuel Guzmán et marque.

1-1        (26e) Penalty pour une faute sur Eduardo Vargas transformé par André-Pierre Gignac.

2-1        (79e) Erick Gutiérrez reçoit dans la surface de réparation et Guzmán ne parvient pas à intercepter son tir croisé.

JOUEURS AVERTIS

PACHUCA : Angelo Sagal (60e minute) et Raúl López (61e).

TIGRES :  Alberto Acosta (40e minute) et Nahuel Guzmán (60e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : José Alfredo Peñaloza

PREMIER JUGE DE TOUCHE :  Mario López Carrillo

SECOND JUGE DE TOUCHE : José Martínez Chavarría

QUATRIÈME ARBITRE : León Barajas Anzures