Les Tigres concluent leur saison régulière sur une victoire

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 4 mai 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) sont fin prêts à affronter la phase finale du Tournoi de Clôture 2019 après leur victoire 2-1 à domicile contre les Chivas de Guadalajara, laquelle leur permet de terminer en seconde place du classement général avec un total de 37 points.

L’artisan de ce triomphe Universitaire est sans aucun doute Lucas Zelarayán, auteur d’un des deux buts et déterminant sur l’autre. Mais l’histoire retiendra probablement le nom d’André-Pierre Gignac, qui a marqué ce soir son 102e but sous les couleurs or et bleu, se rapprochant ainsi du record détenu par Tomás Boy, qui dirigeait d’ailleurs les Chivas samedi soir au Stade Universitaire de San Nicolás.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les Tigres alignaient au coup d’envoi une équipe remaniée à 50% afin de laisser au repos une partie de l’effectif titulaire en prévision du début des play-offs, dans quelques jours. De ce fait, ils éprouvaient en début de match quelques difficultés à s’organiser offensivement.

Déterminés à profiter de cette situation, les joueurs des Chivas misaient sur la possession de balle et sur des attaques aussi rapides que possible.

À la 4e minute de jeu, Isaac Brizuela tentait d’ailleurs sa chance sur un tir, mais le gardien Félin Nahuel Guzmán déviait en corner. Plus tard, à la 12e minute, Guzmán intervenait une nouvelle fois sur une action de Guadalajara qui semblait prometteuse mais ne donnait aucun résultat.

Soutenus toujours aussi inconditionnellement par leurs Incomparables supporters malgré leur défaite en finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF il y a quelques jours, les Tigres ripostaient à la 18e minute, sur une frappe puissante du Chilien Eduardo Vargas que le gardien adverse détournait en corner.

Lors de l’action suivante, Francisco Meza parvenait à reprendre le ballon de la tête, mais celui-ci terminait dans les gants du gardien de Guadalajara Miguel Jiménez.

Les pupilles de Ricardo Ferretti, contraint d’assister au match depuis les tribunes pour cause de suspension, semblaient capables de se montrer de plus en plus dangereux pour le gardien adverse.

À la 31e minute de jeu, Carlos Salcedo privaient les Chivas du ballon en se jetant les deux pieds devant pour dégager le ballon et faciliter la tâche de Guzmán.

Mais Guadalajara bénéficiait aussi de belles phases offensives et, à la 36e minute de jeu, Walter Sandoval tentait de lober Guzmán. Cependant l’Argentin ne se laissait pas piéger et évitait que les Tigres n’encaissent leur premier but de la soirée.

Une minute plus tard, dans la surface de réparation des Tigres, Gignac intervenait pour tirer son épingle de la mêlée qui s’était formée consécutivement à un corner et dégager son camp.

Et, tout juste 50 secondes plus tard, Lucas Zelarayán surgissait sur l’aile gauche et centrait dans la surface de Guadalajara où Gignac marquait de la tête le premier but des Tigres, sous les acclamations de leur public ravi.

Un peu plus tard, à la 43e minute, le Français se montrait une nouvelle fois dangereux sur une tentative de tir lointain, mais Jiménez parvenait à dévier en corner.

SECONDE PÉRIODE

Dès le début de la deuxième mi-temps, Ricardo Ferretti envoyait Guido Pizarro au repos et le remplaçait par Jesús Dueñas, chargé de maintenir le contrôle du milieu de terrain acquis lors de la première période.

Lors de la 47e minute de jeu, Gignac cherchait à profiter d’un long ballon pour pénétrer dans la surface rivale, mais le gardien de Guadalajara intervenait et récupérait le ballon.

Les Chivas tentaient de répliquer à la 51e minute. Toutefois, le tir d’Alan Pulido passait au-dessus de la barre transversale de Guzmán. Sur l’action suivante, Gignac expédiait lui aussi son tir au-dessus du but adverse.

Vargas avait le second but des Tigres au bout du pied à la 62e minute, lorsqu’il récupérait un ballon dans la surface rivale et tentait une action individuelle. Mais la défense intervenait opportunément.

Deux minutes plus tard, Javier López décochait un tir puissant qui passait à droite des cages de Guzmán et, quelques secondes après, Vargas cédait sa place sur le terrain à Luis Quiñones.

Gignac se montrait une nouvelle fois dangereux à la 66e minute, sur un tir à mi-distance que le gardien adverse éprouvait certaines difficultés à stopper.

Plus tard, Francisco Venegas tentait un centre qui semblait initialement raté, mais finissait par mettre quasiment en échec l’équipe adverse lorsque le ballon heurtait le poteau de Jiménez.

C’est à ce moment de la rencontre que Guadalajara commençait à se montrer le plus menaçant et insistant face au but gardé par Guzmán. Le gardien d’origine argentine devait d’ailleurs s’employer à fond aux 72e et 74e minute.

Mais les Tigres n’étaient pas eux non plus déterminés à en rester là en termes offensifs. À la 76e minute, Quiñones progressait dans l’axe et passait à l’intention de Zelarayán, qui se retournait et marquait le deuxième but des Félins d’un tir croisé.

 

Ayant déjà en tête les play-offs, Ferretti procédait alors à son troisième changement de la soirée et remplaçait Salcedo par Rafael de Souza afin de redonner une certaine fraîcheur à la récupération locale. Cependant, quelques minutes plus tard, à la 79e, Ernesto Vega décochait un tir puissant à mi-distance et réduisait le score pour Guadalajara.

Deux minutes après, les Tigres paraissaient sur le point d’inscrire leur troisième but de la soirée : Quiñones cédait à l’intention de Zelarayán, qui se défaisait d’un défenseur et passait à Jürgen Damm démarqué mais rapidement contré par la défense adverse.

Lors de la 83e minute de jeu, c’est Guadalajara qui avait une excellente possibilité d’égaliser, lorsque López pénétrait profondément dans la surface des Universitaires et croisait son tir devant la sortie de Guzmán. Mais le ballon filait à droite des buts Félins.

Durant la minute de jeu suivante, Gignac répliquait en filant sur l’aile droite avant de centrer. Mais Jiménez déviait en corner.

Les Chivas avaient une dernière occasion à la 92e minute de la rencontre, mais Guzmán sauvait son but et préservait la victoire des siens en contrant, les bras en croix, une nouvelle frappe de López.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 2 Israel Jiménez, 3 Carlos Salcedo (5 Rafael de Souza à la 79e minute), 6 Jorge Torres Nilo, 8 Lucas Zelarayán, 9 Eduardo Vargas (26 Luis Quiñones à la 65e), 10 André-Pierre Gignac, 15 Francisco Venegas, 19 Guido Pizarro (29 Jesús Dueñas à la 46e), 21 Francisco Meza et 25 Jürgen Damm

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

CHIVAS : 34 Miguel Jiménez ; 2 José Carlos Van Rankin, 4 Jair Pereira, 9 Alan Pulido, 10 Javier López, 11 Isaac Brizuela, 13 Walter Sandoval (7 Ernesto Vega à la 71e minute), 16 Miguel Ponce (27 Carlos Villanueva à la 57e), 20 Jesús Molina, 21 Hiram Mier et 25 Michael Pérez (6 Dieter Villalpando à la 65e)

Entraîneur : Tomás Boy

BUTS INSCRITS

1-0 (38e minute) Lucas Zelarayán centre sur l’aile gauche et André-Pierre Gignac reprend de la tête pour marquer le premier but des Tigres.

2-0 (76e) Luis Quiñones progresse dans l’axe et passe à Lucas Zelarayán, qui se retourne avant de marque le second but local sur un tir croisé.

2-1 (79e) Sur un tir à mi-distance rasant le poteau gauche signé Ernesto Vega, Nahuel Guzmán doit s’avouer battu et les Chivas réduisent la marque.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Francisco Venegas (62e minute)

CHIVAS : Alan Pulido (42e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Jorge Antonio Pérez

Juge de touche nº1 : Enrique Bustos

Juge de touche nº2 : José de Jesús Baños

Quatrième arbitre : Guillermo Pacheco