Les Tigres condamnés à remonter à domicile

SAN JOSÉ (COSTA RICA), Mardi 19 février 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León ont enchaîné les occasions de but, mais se sont montrés incapables de conclure et ont dû s’incliner 1-0 sur le terrain de l’équipe costaricaine de Saprissa à l’issue du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions de la Concacaf.

Enner Valencia, Eduardo Vargas, Javier Aquino, Julián Quiñones et même Israel Jiménez ont eu au moins une demi-douzaine de chances de marquer, mais l’efficacité semblait être restée au Mexique. Quant à leur rival du soir, il a profité de l’une de ses rares occasions de but de la partie pour faire mouche.

 

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le match débutait assez mollement, avec des Tigres qui tardaient à trouver leurs marques sur le terrain. Mais ils commençaient assez rapidement à se montrer dangereux face à une équipe de Saprissa parfois hésitante.

À la 9e minute de jeu, Eduardo Vargas tentait sa chance sur un tir à mi-distance bien capté par le gardien adverse Aarón Cruz, qui réalisait là la première d’une série de bonnes actions à mettre à son actif.

Quatre minutes plus tard, c’est Javier Aquino qui se défaisait de deux rivaux et tirait, mais le gardien costaricain intervenait opportunément.

Saprissa répliquait à la 18e minute, sur un tir du pied droit de Manuel Torres que Nahuel Guzmán se voyait contraint à dévier en corner. Un peu plus tard, Torres s’essayait de nouveau à un tir, qui passait à droite du but de l’équipe mexicaine.

Saprissa était de nouveau à l’attaque quelques minutes plus tard et Johan Venegas reprenait de la tête à la 30e minute de jeu, directement dans les gants de Guzmán. Trois minutes plus tard, Julián Quiñones manquait une reprise de la tête à bout portant et le ballon filait à droite des buts locaux.

Vargas refaisait parler de lui à la 37e minute, avec une frappe qui passait au-dessus de la barre transversale rivale. Quiñones faisait de même à la 40e, mais son tir dans la surface était bien capté par Cruz.

Et, dans les tout derniers instants de cette première mi-temps, ce sont les Félin qui se sauvaient in extremis, quand le Hondurien Rubilio Castillo manquait son tir à bout portant dans la surface de Guzmán.

 

SECONDE MI-TEMPS

La dynamique de la seconde mi-temps ressemblerait à celle de la première période, avec des Tigres qui attaquaient et échouaient, et un Saprissa procédant par contre et cherchant sur coup de pied arrêté à prendre l’avantage.

À la 51e minute, Aquino dérobait superbement le ballon dans la surface de réparation costaricaine et s’engageait vers le but, mais son tir était bloqué et dévié par Cruz.

Un peu plus tard, à la 56e minute, Enner Valencia profitait du dérapage d’un arrière local pour s’échapper seul vers le but de Cruz, mais celui-ci parvenait une fois de plus à dévier la frappe Féline.

Vargas tentait une nouvelle fois sa chance lors de la minute de jeu suivante, cette fois-ci sur un tir à mi-distance qui passait à droite des cages locales. A l’heure de jeu, Aquino frappait et obligeait le gardien adverse à plonger et, cinq minutes plus tard, Valencia partait seul et cherchait à passer à Vargas. Mais la défense locale s’interposait.

Et c’est à la 73e minute, sur corner, que l’équipe locale ouvrait finalement le score, grâce à une reprise de la tête de Venegas qui faisait l’effet d’une douche froide aux Tigres.

Il restait assez de temps à jouer aux Tigres pour penser au moins à l’égalisation, mais une reprise de Luis Quiñones passait à gauche du but rival, avant que Valencia, et Vargas à la 90e minute de jeu, ne voient leurs tirs respectifs captés par le gardien local.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES

SAPRISSA : 13 Aarón Cruz ; 2 Christian Bolaños, 7 Johan Venegas, 9 Rubilio Castillo (8 Randall Leal à la 66e minute), 10 Marvin Angulo (5 Alejandro Cabral à la 85e), 11 Michael Barrantes, 12 Ricardo Blanco, 20 Mariano Torres, 21 Juan Bustos, 29 Luis Hernández et 52 Aubrey David

Entraîneur : Walter Centeno

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 2 Israel Jiménez, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 6 Jorge Torres Nilo, 9 Eduardo Vargas, 13 Enner Valencia, 20 Javier Aquino, 21 Francisco Meza, 29 Jesús Dueñas et 33 Julián Quiñones (26 Luis Quiñones à la  71e)

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

 

BUTS INSCRITS

  1. (71e minute) Johan Venegas reprend de la tête un corner du Saprissa et ouvre le score pour l’équipe locale.

JOUEURS AVERTIS

SAPRISSA : Aubrey David (44e minute) et Mariano Torres (62e)

TIGRES : Jesús Dueñas (22e minute)

 

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

 

ARBITRE : Jair Marrufo (USA)

Juge de touche nº1 : Frank Anderson (USA)

Juge de touche nº2 : Corey Rockwell (USA)