Les Tigres ‘déroulent’ et gardent la tête de la Liga MX

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 2 mars 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont confirmé leur place en tête du classement général du Tournoi de Clôture 2019 de la Liga MX en battant largement les Tuzos de Pachuca sur la pelouse du Stade Universitaire ce samedi soir.

Deux buts marqués contre son camp par Stiven Barreiro et une superbe action de Guido Pizarro, tous trois en première mi-temps, ont permis aux Félins d’atteindre 22 points au général, dont ils contrôlent fermement la première place.

 

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les Tigres vivaient un début de match prometteur malgré des Tuzos qui, dans les toutes premières minutes de jeu, se montraient ambitieux. Mais Enner Valencia faisait retentir la première alerte dans le camp des visiteurs dès la 3e minute de jeu, sur une reprise qui passait au-dessus de la barre transversale adverse.

Les Tuzos tentaient alors de faire pression très haut sur les Félins, ce qui leur permettait de se ménager plusieurs actions potentiellement dangereuses pour les cages gardées par Nahuel Guzmán.

Malgré cela, Luis Quiñones, qui avait reçu le ballon de Luis « Chaka » Rodríguez, tirait au-dessus du but de Pachuca, gardé par Alfonso Blanco, à la 5e minute. Trois minutes plus tard, Jesús Dueñas passait à destination d’ André-Pierre Gignac, dont la tête dans la surface de réparation adverse passait au-dessus du but de Pachuca.

 

Guzmán faisait parler de lui à la 10e minute de jeu, lorsqu’il était contraint d’intervenir en quasi duel qui l’opposait Edwin Cardona, dont le ballon heurtait le bas-ventre du gardien de but argentin des Universitaires.

Quatre minutes plus tard, Valencia essayait de reprendre sur un retourné aux abords de la surface, mais son ballon se contentait de survoler le but rival. Et, deux minutes plus tard, Hugo Ayala devait s’employer à fond et plonger les deux pieds devant pour éviter le premier but des Tuzos et dévier en corner.

Gignac tentait une nouvelle fois sa chance à la 17e minute, sur un tir trop peu puissant pour inquiéter Blanco, qui récupérait ; Pachuca répliquait à la 24e minute, avec un tir de Franco Jara qui ne posait pas plus de problème à Guzmán.

C’est à la minute de jeu suivante que le Stade Universitaire se déchaînait : Enner Valencia envoyait au second poteau depuis le secteur doit, où l’attendait Gignac. Mais avant que le ballon ne parvienne au Français, le Tuzo d’origine colombienne Stiven Barreiro se jetait pour intercepter et, ce faisant, l’envoyait au fond de ses propres filets. Les Tigres menaient 1-0 à domicile après 25 minutes de jeu.

Le but permettait aux pupilles de Ricardo « Tuca » Ferretti d’asseoir leur domination : à la 29e minute de jeu, Gignac voyait son ballon capté par Blanco, avant que Barreiro ne marque une nouvelle fois contre contre son camp, cette fois-ci sur une passe de « Chaka » Rodríguez reprise par Gignac et encore déviée dans la cages des siens par Barreiro.

Comptant deux buts d’avance au tableau d’affichage, les Tigres évoluaient nettement plus à leur aise sur le terrain et commençaient à accumuler les attaques contre le but adverse, où Blanco devait intervenir énergiquement à plusieurs reprises afin d’éviter que le score ne s’alourdisse encore en cette première période.

 

Il ne pouvait cependant rien faire à la 41e minute de jeu, lorsque le Félin Guido Pizarro récupérait le ballon au milieu du terrain, se faufilait entre deux joueurs adverses, s’échappait et, après avoir pénétré dans la surface rivale, lobait le gardien Tuzo qui s’était avancé, offrant ainsi un troisième but aux siens, pour le plus grand plaisir d’un Stade Universitaire aux anges.

SECONDE MI-TEMPS

Au retour des vestiaires, et face à un Pachuca obligé à aller de l’avant pour espérer réduire la marque, les Tigres optaient pour  temporises et attaquer par les ailes.

À la 55e minute de jeu, Luis Quiñones avait le quatrième but des siens au bout du pied lorsque, sur une action qui semblait hors-jeu, un défenseur Tuzo l’habilitait et, face au gardien, lui permettait de décocher un tir qui heurtait cependant le montant droit de Blanco.

Quelques minutes plus tard, à la 59e, Gignac s’ouvrait l’espace nécessaire pour tenter quelque chose aux abords de la surface adverse, mais la défense rivale s’imposait à lui et déviait en corner avant qu’il n’ait eu le temps de démontrer ses talents de buteur.

À la 62e minute, c’est Luis Quiñones qui centrait à l’intention du Français dans la surface, mais la défense s’interposait une fois de plus.

Lors de la minute de jeu suivante, « Chaka » Rodríguez centrait au second poteau de Pachuca depuis le secteur droit. Julián Quiñones reprenait de la tête, mais son ballon passait à droite des cages de Blanco.

Pachuca répliquait par l’entremise d’un tir d’Erick Aguirre dans la surface des Tigres alors que l’on jouait la 70e minute. Mais Guzmán réagissait de manière spectaculaire et parvenait à maintenir son but inviolé.

Julián Quiñones avait une nouvelle chance de marquer le quatrième but Universitaire à la 72e minute, quand il dominait un rival et pénétrait dans la surface de Blanco pour se retrouver face à lui. Mais son tir passait au-dessus. Les Tigres semblaient déterminés à ne pas en rester là.

Ferretti commençait alors à faire tourner son effectif à la 74e minute : Julián Quiñones cédait sa place sur le terrain à Jürgen Damm, chargé de redonner une certaine fraîcheur à l’attaque Universitaire sur son aile gauche.

Luis Quiñones se montrait une fois de plus dangereux à la 78e, quand Dueñas débordait par la gauche et cédait à Gignac, lequel passait dans son dos au Colombien, dont la frappe sortait non loin du poteau droit de Blanco.

À la 87e minute de jeu, les Tuzos avaient une nouvelle occasion de but, mais Guzmán résistait bien au premier tir de Pachuca, ainsi qu’à la reprise qui succédait à celui-ci.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza (6 Jorge Torres Nilo à la 87e minute), 10 André-Pierre Gignac, 13 Enner Valencia (9 Eduardo Vargas à la 87e), 19 Guido Pizarro, 26 Luis Quiñones, 28 Luis Rodríguez, 29 Jesús Dueñas et 33 Julián Quiñones (25 Jürgen Damm à la 74e)

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

PACHUCA : 13 Alfonso Blanco ; 2 Stiven Barreiro, 5 Víctor Guzmán (11 José Ulloa à la 66e minute), 6 Raúl López, 10 Edwin Cardona (26 Víctor Dávila à la 66e), 14 Erick Aguirre, 15 Edwin Hernández, 16 Jorge Hernández (24 Pablo López à la 77e), 23 Oscar Murillo, 29 Franco Jara et 33 Ismael Sosa

Entraîneur : Martín Palermo

 

BUTS INSCRITS

  1. (24e minute) Enner Valencia déborde sur l’aile droite et centre, Stiven Barreiro intercepte le ballon et le dévie dans son propre but.
  2. (32e) Sur une action menée sur l’aile droite, Luis Rodríguez centre pour André-Pierre Gignac reprend au ras du sol, mais Barreiro intercepte et pousse une nouvelle fois le ballon au fond des filets de son équipe.
  3. (43e) Guido Pizarro récupère le ballon au milieu de terrain, s’en va seul jusque dans la surface de réparation adverse et trompe le gardien des Tuzos, Alfonso Blanco.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : André-Pierre Gignac (15e minute) et Rafael de Souza (56e)

PACHUCA : Víctor Guzmán (10e minute), Erick Aguirre (73e) et Oscar Murillo (77e)

 JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

                 

ARBITRE : Marco A. Ortíz

Juge de touche nº1 : Michel Morales

Juge de touche nº2 : Enrique Martínez

Quatrième arbitre : Mario Vargas