Les Tigres font des débuts gagnants en Ligue des Champions

HEREDIA (COSTA RICA), Mercredi 17 août 2016.- Les Tigres ont souffert plus que de raison par moments pour vaincre le club Herediano sur sa pelouse, obtenir leurs trois premiers points en Ligue des Champions de la CONCACAF et prendre la tête du Groupe G de la compétition.

Damián Álvarez, capitaine des Félins, a terminé par être celui qui a ouvert les portes de la victoire à Monterrey, non seulement en marquant, mais aussi en dirigeant les Universitaires lorsque son expérience était le plus nécessaire.

Et même si sa composition inhabituelle a porté préjudice à sa cohésion, l’équipe a fini par marquer et à venir à bout des Costariciens sur leur pelouse synthétique, et se mesurera mercredi prochain sur son propre terrain contre le club Plaza Amador du Panama.

POSITIONNEMENT TACTIQUE INITIAL

Pour son entrée en Ligue des Champions, les Tigres avaient opté pour une équipe alternative, mais non dénuée de talent sous la direction d’Álvarez. A ses côtés, en attaque, se trouvaient le Paraguayen Fernando « Quesos » Fernández et Jürgen Damm.

Le milieu de terrain était confié par Ricardo Ferretti à Manuel Viniegra, Jesús Dueñas et Luis Silva, qui faisait à cette occasion son début sous le maillot des Tigres après avoir joué pour le Real Salt Lake de la MLS (Major League Soccer). José Rivas et Miguel Herrera étaient les arrières centraux retenus et la défense était complétée sur les ailes par Luis « Chaka » Rodríguez et Jorge Torres Nilo, sans oublier Enrique Palos dans les buts.

La particularité de cette équipe de Monterrey était la mobilité offensive, avec Álvarez et Damm échangeant fréquemment de zone et laissant Fernández seul en pointe, tandis que Silva cherchait à jouer le rôle d’intermédiaire avec les avants.

PREMIERE MI-TEMPS

Les Tigres, qui jouaient pour le première fois dans cette configuration, avaient du mal à s’adapter et laissaient parfois de larges espaces entre le milieu et l’attaque, Silva se consacrant principalement à la récupération.

Les Félins éprouvaient au cours de cette première mi-temps de grandes difficultés pour « se trouver » et, en dépit d’un contrôle dominant du ballon, ne parvenaient pas à jouer verticalement et à générer des actions dangereuses, et ce malgré les dédoublements à gauche et les courses ballon au pied vers le centre d’Álvarez, qui s’affirmait comme l’homme le plus déterminé à porter le danger vers le but adverse.

Mais les principales occasions étaient à mettre au crédit de l’Herediano, dont deux tirs s’écrasaient sur les poteaux des Tigres, l’un d’entre eux sur coup franc et l’autre sur une reprise de la tête qui terminait miraculeusement dans les gants de Palos.

SECONDE PERIODE

Ferretti procédait à un changement au retour des vestiaires, remplaçant Silva par Jonathan Espiricueta poste pour poste et donnant ainsi un regain de fraicheur à l’attaque. Mais, dès la reprise du jeu, une passe filtrée de Dueñas a Damm, permettait à celui-ci d’atteindre l’extrémité du terrain et de centrer le ballon, que « Quesos » Fernández n’avait plus qu’à pousser au fond des filets pour ouvrir le score.

Au moment où les Tigres jouaient le mieux, un long ballon des Costariciens qui pénétrait sans être touché jusqu’au au centre de la surface, leur permettait d’égaliser.

Le match entrait alors dans une phase attrayante, grâce â des tirs sur les poteaux de l’équipe d’Amérique Centrale, ainsi que des arrêts et des frappes déviées par les Mexicains.

Ferretti faisait alors sortir Damm et le remplaçait par Luis Quinoñes pour qu’un meilleur contrôle du ballon et plus de profondeur permettent aux Tigres de se montrer bien plus dangereux. Peu à Peu, les Universitaires prenaient le jeu à leur compte et parvenaient à remporter la victoire, malgré quelques frayeurs occasionnées par l’Herediano.

#TIGRINFO

Lors des trois matches disputés en Ligue des Champions face à l’Herediano, les Félins n’ont jamais perdu et totalisent deux matches nuls, ainsi que la victoire de ce mercredi, qui leur permet de prendre la tête du Groupe G, avec trois points.

BUTS :

Herediano :

1-1 (55e) Dès son entrée, Jesús Sánchez envoie son premier ballon au fond des filets grâce à un centre laissé libre dans la surface féline.

Tigres :

0-1 (46e) But de Fernando Fernández, qui n’a qu’à pousser un bon centre de Jürgen Damm depuis l’aile droite.

1-2 (77e) Damián Álvarez profite d’un ballon repoussé par la défense à l’entrée de la surface pour vaincre le gardien local.

1-3 (90e) Jonathan Espiricueta exploite une balle renvoyée par le goal adverse et son tir, armé depuis l’extérieur de la surface, trompe le gardien costaricien.

COMPOSITION DES EQUIPES

Herediano: Leonel Moreira; Pablo Salazar, Allan Miranda, Mauricio Núñez (José Sánchez à la 55e) et Leonardo González (Víctor Núñez à la 75e); Esteban Granados, Randall Azofeifa, José Cubero, Esteban Ramírez (Jonathan Hansen à la 46e); Elías Aguilar et Yendrick Ruiz

Tigres: Enrique Palos; Luis Rodríguez, Miguel Herrera, José Rivas et Jorge Torres Nilo; Manuel Viniegra, Jesús Dueñas et Luis Silva (Jonathan Espericueta à la 46e); Jürgen Damm (Luis Quiñones à la 76e), Fernando Fernández et Damián Álvarez (Julián Quiñones à la 83e).

Arbitre : Marlon Mejía (Salvador)

JOUEURS AVERTIS

Herediano: Allan Miranda (64e)

Tigres: Enrique Palos (67e), Damián Álvarez (82e)

EXPULSES

Aucun