Les Tigres font preuve d’autorité à l’extérieur

TIJUANA (MEXIQUE), Samedi 12 janvier 2019.- Les Tigres de l’Université Autonome du Nuevo León (UANL) ont démontré l’étendue de leurs aspirations dans le cadre de ce Tournoi de Clôture 2019 en allant triompher des Xolos de Tijuana sur leur propre terrain, demeurant au passage l’une des rares équipes encore invaincues en Liga MX.

Grâce à un but contre son camp de Luis Fuentes, et à deux concrétisations respectivement signées André-Pierre Gignac et Eduardo Vargas, les Félins comptent quatre points en deux matches et pointent aux avant-postes du classement général du Championnat professionnel mexicain.

PREMIÈRE PÉRIODE

Les 45 premières minutes de jeu donnaient l’impression que n’importe laquelle des deux équipes pouvait ouvrir le score à tout instant, chacune d’entre elles bénéficiant à tour de rôle de bonnes occasions. Mais le manque de précision et d’efficacité des attaquants maintenait le score nul et vierge au repos.

Les Tigres, qui se montraient plus offensifs qu’à l’occasion de leur premier match de la saison, la semaine dernière, menaçaient les cages gardées par Manuel Lajud à la 21eminute. Mais le tir Félin passait juste au-dessus de la barre transversale et les spectateurs locaux en étaient quittes pour une simple frayeur.

Un peu plus tard, André-Pierre Gignac avait lui aussi l’occasion de donner l’avantage aux siens sur un centre de Guido Pizarro, mais sa reprise du pied droit passait juste à côté du poteau gauche.

Et tout juste deux minutes plus tard, c’était Luis Quiñones qui se retrouvait seul dans la surface locale. Malheureusement, son tir passait au-dessus du but des Xolos et les choses en restaient là.

L’équipe du nord-ouest du Mexique inquiétait elle aussi les « Incomparables » supporters Félins durant cette première période, mais manquait à chaque fois de la précision suffisante pour mettre réellement en danger Nahuel Guzmán.

SECONDE MI-TEMPS

Dès la reprise du match, l’entraîneur Félin Ricardo « Tuca » Ferretti remplaçait Jair Díaz par Jesús Dueñas à l’arrière gauche, permettant aux Tigres de renforcer leur confiance en matière de récupération et de relance.

Julián Quiñones était sur le point d’ouvrir le score à la 48eminute de la tête, dans la surface de réparation adverse, mais la défense locale déviait de justesse en corner. Sur l`’action suivante, Pizarro reprenait le ballon, mais son tir à mi-distance passait à droite du but de Lajud.

Les Universitaires commençaient à se montrer de plus en plus insistants en attaque, notamment grâce au labeur de Luis Dueñas et Luis Quiñones sur l’aile gauche et de Julián Quiñones et Luis « Chaka » Rodríguez à droite, exploitant même les corners que leur concédaient les Xolos.

Et c’est précisément sur l’un de ces coups de pied de coin, tiré à la 59eminute, et sous une pression Universitaire de plus en plus intense, que Luis Fuentes déviait dans son propre but, donnant l’avantage aux pupilles de Ferretti.

Dix minutes plus tard, Julián Quiñones avait l’occasion d’aggraver le score, lorsqu’Enner Valencia pénétrait dans la surface de Tijuana depuis le secteur gauche et cédait à l’intention de Gignac et du Colombien. C’est finalement ce dernier qui tirait, mais la défense locale bloquait de justesse.

Mais ce n’était que partie remise : cinq minutes plus tard, Gignac surgissait sur l’aile gauche, partait seul, se ménageait l’espace nécessaire pour tirer et logeait sa frappe croisée dans la lucarne de Lajud. Les Tigres menaient 2-0 et leur première victoire à l’extérieur de la saison prenait forme.

« Tuca » Ferretti procédait alors à son second changement de la soirée : Luis Quiñones sortait et cédait sa place à Jürgen Damm. Un peu plus tard, c’est Gignac qui serait remplacé par Eduardo Vargas, maintenant les intentions clairement offensives de la formation de Monterrey.

Celles-ci portaient du reste une nouvelle fois leurs fruits à la 86eminute de jeu : sur un nouveau corner concédé par l’équipe locale, la défense repoussait le ballon, mais Vargas le récupérait aux abords de la surface et, d’une frappe puissante, parachevait le triomphe sans conteste des Tigres.

Et alors que l’on jouait les toutes dernières secondes du match, Vargas avait une nouvelle occasion de marquer, mais son tir heurtait le montant droit du but de Lajud.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIJUANA: 25 Manuel Lajud ; 2 Julián Velázquez, 3 Luis Fuentes, 7 Diego González, 8 José Rivero, 9 Juan Lucero, 15 Diego Rodríguez (20 Jesús Angulo à la 78eminute), 16 Diego Braghieri, 19 Erick Torres (14 Joe Corona à la 56e), 23 Miler Bolaños et 24 Luis Chávez (11 Eryc Castillo à la 65e)

Entraîneur : Óscar Pareja

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 10 André-Pierre Gignac (9 Eduardo Vargas à la 81eminute), 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 21 Francisco Meza, 23 Jair Díaz (29 Jesús Dueñas à la 46e), 26 Luis Quiñones (25 Jürgen Damm à la 78e), 28 Luis Rodríguez et 33 Julián Quiñones

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

BUTS INSRITS

0-1       (59eminute) Luis Fuentes marque le premier but du match contre son camp sur un corner des Tigres.

0-2       (74e) André-Pierre Gignac part seul, se ménage l’espace nécessaire pour tirer et expédie sa frappe croisée dans la lucarne de Tijuana.

0-3       (86e) Eduardo Vargas tente sa chance depuis l’extérieur de la surface de réparation des Xolos et marque le troisième but des Félins.

JOUEURS AVERTIS

TIJUANA : Julián Velázquez (30e minute) et Diego González (54e)

TIGRES: Jair Díaz (39eminute)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE: Oscar Macías Romo

Juge de touche nº1 : Israel Valenciano

Juge de touche nº2 : Eduardo Acosta

Quatrième arbitre : Guillermo Pacheco