Les Tigres gagnent 1-0 à l’extérieur

TOLUCA (MEXIQUE), Dimanche 27 janvier 2019.- Un but aérien inscrit en fin de première mi-temps par Luis Quiñones a suffi aux Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) pour triompher à l’extérieur des Diables Rouges de Toluca (centre du Mexique) à l’issue du match comptant pour la quatrième journée du Tournoi de Clôture 2019 de la Liga MX.

Alors que l’on jouait la 43e minute, Quinones recevait le ballon de Javier Aquino, qui rejouait pour la première fois depuis sa blessure, et n’hésitait pas à tirer : son ballon heurtait l’équerre droite du but gardé par Gabriel Talavera et rebondissait derrière la ligne avant d’en ressortir.

Les Félins totalisent 7 points au classement général, fruits de leurs matches loin de Monterrey, puisqu’ils avaient déjà gagné à Tijuana et fait match nul à León.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les 45 premières minutes de jeu étaient très ouvertes, même si Toluca dominait en termes de possession de balle et d’occasions dangereuses. La première de ces possibilités d’ouvrir le score se présentait d’ailleurs dès la première minute de jeu pour la formation locale, mais le tir des Diables sortait dévié.

Les Tigres ne perdaient que peu de temps pour riposter et, à la 3e minute, Javier Aquino réalisait depuis l’aile gauche un centre qui obligeait la défense locale à s’employer à fond pour écarter le danger.

Eduardo Vargas déclenchait une nouvelle alerte trois minutes plus tard, sur un tir à mi-distance qui passait à droite des cages locales. Les Tigres commençaient à se montrer de plus en plus dangereux.

Nahuel Guzmán lui aussi devait user de toutes ses qualités à la 12e minute, repoussant un tir de Rodrigo Salinas qui était entré dans la surface de réparation des Félins. La reprise des Diables Rouges manquait, elle, de précision.

Le gardien de but argentin de Monterrey faisait de nouveau parler de lui à la 17e minute, en bloquant une reprise de la tête d’Enrique Triverio qui semblait prendre le chemin de ses filets.

Dix minutes plus tard, Toluca se montrait une fois de plus menaçant, quand une tête de Santiago García dans la surface Universitaire passait juste à droite des cages de Guzmán, marquant le début d’une intense phase de pression des Diables Rouges.

Alors que l’on disputait la 30e minute de jeu du match, Guido Pizarro tentait d’orchestrer une remise avec Luis Quiñones, mais la défense locale déviait en corner. À la 37e, c’est Toluca qui répliquait sur une reprise dans la surface de Luis Mendoza, que Guzmán déviait de justesse en corner.

Et alors que l’insistance des Diables atteignait son paroxysme, Aquino surgissait sur l’aile gauche et, sans être inquiété par la défense locale, remettait pour Quiñones, qui lobait le gardien de Toluca et inscrivait un but dans la lucarne dont la validité était confirmée quelques instants plus tard par l’assistance vidéo à l’arbitrage.

 SECONDE PÉRIODE

Au retour des vestiaires, Ricardo « Tuca » Ferretti positionnait sa ligne offensive un peu plus haut et le match devenait un duel entre stratèges. L’entraîneur Félin remplaçait Vargas par Jorge Torres Nilo, cinquième élément de la défense Universitaire mais, sous la pression adverse, optait aussi pour profiter des ailes en envoyant Julián Quiñones et Jürgen Damm sur le terrain.

À la 51e minute de jeu, les Diables Rouges plaçaient dans la surface de réparation de Guzmán une balle qui flirtait avec le ligne de but mais que personne ne reprenait. Trois minutes plus tard, Mendoza dérobait le ballon à Rafael de Souza « Carioca », mais son tir se contentait de survoler la barre transversale Féline.

Toluca commençait à se montrer dangereux sur coup de pied arrêté, mais les Tigres fournissaient une bonne prestation défensive et ne cédaient pas.

À la 74e minute de jeu, le Français André-Pierre Gignac contrôlait parfaitement un long ballon de Luis Quiñones, mais sa frappe passait à côté du but gardé par Talavera.

Deux minutes après, Guzmán arrêtait un nouveau tir, cette fois signé Emmanuel Gigliotti. Il en faisait de même huit minutes plus tard, sur une frappe de Felipe Pardo, puis, à la 85e, sur une tentative de Triverio.

Malgré le contrôle de la balle et l’incessante présence des Diables Rouges dans la surface de Monterrey en fin de match – ainsi que les cinq minutes d’arrêts de jeu décrétés par l’arbitre de la rencontre, au cours desquelles Toluca frappait au-dessus de la barre transversale à la 91e minute et une dernière occasion locale était repoussée par Guzmán à la 95e – Toluca devait concéder la défaite.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TOLUCA : 1 Alfredo Talavera ; 2 Fernando Tobio, 3 Santiago García, 7 Luis Mendoza, 8 William Da Silva (20 Federico Mancuello à la 67e minute), 15 Antonio Ríos, 19 Felipe Pardo, 21 Enrique Triverio, 29 Rodrigo Salinas, 33 Jonatan Maidana et 89 Diego Abella (9 Emmanuel Gigliotti à la 46e)

Entraîneur : Hernán Cristante

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 9 Eduardo Vargas (6 Jorge Torres Nilo à la 64e minute), 10 André-Pierre Gignac, 19 Guido Pizarro, 20 Javier Aquino (33 Julián Quiñones à la 65e), 21 Francisco Meza, 26 Luis Quiñones (25 Jürgen Damm à la 81e), 28 Luis Rodríguez et 29 Jesús Dueñas

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

BUTS INSCRITS

0-1 (43e minute) Luis Quiñones tire à mi-distance et loge son ballon dans la lucarne droite d’Alfredo Talavera.

 

JOUEURS AVERTIS

TOLUCA : Antonio Ríos (43e minute) et Felipe Pardo (46e).

TIGRES : Luis Quiñones (43e minute), Jesús Dueñas (46e), André-Pierre Gignac (66e), Nahuel Guzmán (86e) et Luis Rodríguez (88e).

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Jorge Isaac Rojas

Juge de touche nº1 : Miguel A. Chua

Juge de touche nº2 : Marco Bisguerra

Quatrième arbitre : León Barajas