Les Tigres manquent le quatrième titre de Champion des Champions

CARSON (Etats-Unis), Dimanche 14 juillet 2019.- La série de victoires enregistrée par les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) dans le cadre des matches pour le titre de Champion des Champions est parvenue à son terme ce dimanche soir après que les Universitaires aient chuté à l’issue d’une longe série de penalty face à l’América de Mexico, auquel ils avaient tenu tête en temps réglementaire (0-0).

Incapables de se départager après 95 minutes de matches, les adversaires du jour ont eu recours aux tirs au but. Malheureusement, Rafael de Souza, Hugo Ayala, Guido Pizarro et Javier Aquino manquaient leur chance, tandis que le gardien Félin Nahuel Guzman bloquait les tentatives de Paul Aguilar et Francisco Córdova et que le tir de Bruno Valdez passait lui au-dessus de la cage Universitaire.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le début de la rencontre donnait lieu à une domination de l’équipe de Mexico, qui se montrait très rapidement dangereuse et forçait Guzmán à faire la démonstration de ses qualités après cinq minutes de jeu. Peu à peu, cependant, les Tigres gagnaient du terrain.


À la 12e minute, Aquino s’échappait d’ailleurs sur l’aile gauche, se défaisait d’un arrière adverse et centrait à l’intention de Lucas Zelarayán, mais la défense s’interposait.


Quatre minutes plus tard, l’Américaniste Renato Ibarra tentait sa chance sur une frappe depuis l’extérieur de la surface de réparation des Tigres, mais le ballon sortait du terrain sous le regard vigilant de Guzmán


C’est alors Zelarayán, un autre Tigre d’origine argentine, qui pénétrait dans la surface adverse mais se voyait dépossédé du ballon par un défenseur adverse, le privant d’une occasion qui aurait pu faire mouche.

Alors que l’on jouait la 35e minute, Mateus Uribe, reprenait de la tête et voyait son ballon passer de justesse au-dessus de la barre transversale des Tigres, manquant de peu la plus belle occasion du match.

Finalement, peu avant le repos, à la 43e minute Rafael de Souza Carioca expédiait un long ballon à destination de Zelarayán, qui freinait de la poitrine et essayait de contrôler, mais dont le tir filait au-dessus de la transversale.


SECONDE PÉRIODE 

Les Félins revenaient des vestiaires armés de plus d’intentions offensives et, dès la 47e minute, Luis Quinones pénétrait dans la surface de réparation adverse, mais la défense déviait en corner. Sur l’action suivante, le tir Universitaire s’écrasait sur le poteau droit du but d’Agustín Marchesín, gardien de l’América, qui se sauvait in extremis d’encaisser le premier but de la rencontre.


Alors que l’on jouait la 50e minute, Uribe reprenait sans résultat un ballon repoussé par Hugo Ayala et, trois minutes plus tard, André-Pierre Gignac, qui commençait à faire parler de lui, exécutait une reprise croisée de la tête qui passait de très peu à droite des cages des Aigles de Mexico.

Guzmán n’était pas en reste et repoussait de manière spectaculaire le ballon sur une reprise de la tête dans la surface Universitaire d’Henry Marti à la 57e minute.


C’est à ce moment du match que Ricardo « Tuca » Ferretti, entraîneur des Félins, décidait de procéder à son premier changement en remplaçant Zelarayán par le Chilien Eduardo Vargas afin de renforcer la solidité de l’attaque Universitaire.


Pour sa part, Nicolás Castillo offrait à Guzmán une occasion de montrer l’étendue de ses talents en écartant d’une seule main un tir de l’Américaniste à la 74e minute, peu après l’entrée en jeu de celui-ci.

Gignac tentait une nouvelle fois sa chance à la 81e minute de jeu, afin d’éviter aux siens l’épreuve des tirs au but, mais la défense rivale détournait son ballon en corner.

Dans les toutes dernières minutes de jeu, Guzmán faisait de nouveau une apparition remarquée en déviant en deux temps un ballon qui prenait le chemin de son but.

Après une première série de tirs au but qui ne permettait pas de départager les formations, c’est à la mort subite et grâce à un tir de son propre gardien de but Marchesín que l’América privait les Tigres d’un quatrième titre consécutif de Champion des Champions.

 

COMPOSITON DES EQUIPES

AMÉRICA : Agustín Marchesín ; Jorge Sánchez, Mateus Urine, Andrés Ibargüen (Roger Martínez à la 69e minute), Sebastián Córdova, Bruno Valdez, Emanuel Aguilera, Henry Martín (Nicolás Castillo à la 63e), Paul Aguilar, Fernando González et Renato Ibarra.

ENTRAINEUR : Miguel Herrera

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Jesús Dueñas, Hugo Ayala, Jorge Torres Nilo, Luis Rodríguez, Rafael de Souza, Guido Pizarro, Javier Aquino, Lucas Zelarayán (Eduardo Vargas à la 58e minute), Luis Quiñones (Jürgen Damm à la 76e)  et André-Pierre Gignac.

ENTRAINEUR : Ricardo « Tuca » Ferretti