Les Tigres ont un pied en finale de CONCACAF

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 3 avril 2019.- À l’issue d’une soirée faste, les Tigres de l’Université Autonome du Nuevo León (UANL) ont d’ores et déjà un pied en finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF grâce à leur victoire 3-0 à domicile contre l’équipe Santos Laguna de Torreón (nord-est du Mexique) en demi-finale aller de la compétition continentale.

Ce sont Eduardo Vargas puis, à deux reprises, Enner Valencia, qui auront été les auteurs des buts du match, tous inscrits lors des 45 premières minutes de jeu.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Comme son entraîneur le lui avait demandé, l’équipe Féline débutait le match de manière intense, assurant le contrôle et la circulation du ballon. De fait, Eduardo Vargas ouvrait le score dès la 5e minute de jeu, mais le but était annulé pour une position de hors-jeu.

Cependant, trois minutes plus tard, le Chilien ne manquait pas la nouvelle occasion qui s’offrait à lui : bien planté dans la surface de réparation de Jonathan Orozco, gardien de but de Santos, il reprenait victorieusement un tir de Julian Quiñones initialement repoussé par celui-ci, pour la plus grande joie des spectateurs du Stade Universitaire.

Le premier but des Tigres semblait faire quelque peu réagir leurs rivaux du soir, qui récupéraient de plus en plus de ballons et se jetaient à l’attaque, mais se heurtaient à un Nahuel Guzmán inspiré. Exemple à la 23e minute, où l’Argentin repoussait un tir à bout portant de Julio Furch.

Deux minutes plus tard, c’est une frappe de Matheus Doria que le gardien Universitaire détournait en corner.

Mais les pupilles de Ricardo « Tuca » Ferretti étaient loin d’être rassasiés et, à la 27e minute, Luis « Chaka » Rodríguez contrôlait sur l’aile droite et centrait en plein cœur de la surface de Santos, où Enner Valencia s’élevait plus haut que tout le monde et creusait l’avance des siens de la tête.

L’Équatorien s’avérait de plus en plus inspiré à mesure que se déroulait la première mi-temps : à la demi-heure de jeu, il menaçait de nouveau le but d’Orozco, mais était privé du ballon par la défense rivale dans sa surface.

Celle-ci ne pourrait toutefois rien six minutes plus tard : Luis Quiñones contrôlait et s’échappait sur l’aile droite avant de centrer au premier poteau, où Valencia reprenait et marquait le troisième but des Tigres, confirmation de l’excellente soirée Féline.

Quelques minutes après, à la 40e, Vargas voyait son ballon s’écraser sur le mur adverse sur un coup franc indirect. Il parvenait à reprendre, mais la défense rivale arrivait cette fois-ci à dévier en corner.

SECONDE PÉRIODE

Les Tigres émergeaient des vestiaires déterminés à maintenir leur rythme de jeu de la première mi-temps face à un rival qui tentait, lui, de réagir et de se rapprocher au tableau d’affichage. Mais, à la 56e minute, c’est le Tigre Julián Quiñones qui se profilait sur l’aile gauche et centrait, un ballon finalement repoussé par la défense de Torreón alors que Valencia s’apprêtait à conclure une fois de plus.

Deux minutes après, l’Équatorien avait une nouvelle occasion de but : il frappait dans la surface rivale, mais Orozco repoussait superbement.

Les Tigres semaient une nouvelle fois la panique dans le camp adverse à la 64e minute, quand Valencia filait du côté droit et centrait en retrait à l’intention de Vargas. Le Chilien frappait, Orozco repoussait et Julián Quiñones, qui avait suivi et reprenait, voyait son ballon dévié en corner par la défense de Santos.

« Tuca » Ferretti décidait de procéder à son premier changement à la 71e minute de jeu : Luis Quiñones cédait sa place à Javier Aquino, qui avait dû sortir du terrain sur blessure samedi dernier, mais semblait avoir parfaitement récupéré mercredi soir.

Rafael de Souza « Carioca » tentait lui aussi sa chance  à la 75e minute sur coup franc direct, mais son tir passait juste à droite du but adverse.

Pour sa part, Guzmán intervenait une nouvelle fois avec succès à la 77e minute de jeu, lorsque Marlos Moreno décochait une frappe puissante quasiment à bout portant. Mais le portier Félin écartait le danger en deux temps.

Et alors que le temps réglementaire expirait, Jesús Dueñas bénéficiait lui aussi d’une occasion de marquer le quatrième but de son équipe : sur une petite remise de Vargas, il se retrouvait face au but d’Orozco, qui intervenait opportunément, tout comme il le faisait peu après, sur un tir de Valencia qui semblait pourtant prendre le chemin de sa lucarne gauche.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES:  1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 9 Eduardo Vargas, 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 26 Luis Quiñones (20 Javier Aquino à la 71e minute), 28 Luis Rodríguez, 29 Jesús Dueñas et 33 Julián Quiñones

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

SANTOS : 1 Jonathan Orozco ; 2 Javier Abella, 4 Jesús Angulo, 5 Hugo Nervo, 9 Julio Furch, 10 Diego Valdés, 11 Marlos Moreno, 16 Ulises Rivas (24 Javier Correa à la 46e minute), 18 Ayrton Preciado (15 Brian Lozano à la 74e), 21 Matheus Doria et 23 Juan Vázquez

Entraîneur : Salvador Reyes Jr.

BUTS INSCRITS

1-0 (8e minute) Eduardo Vargas reprenait un ballon repoussé par le gardien de Santos Jonathan Orozco et ouvre le score en faveur des Tigres.

2-0 (27e) Enner Valencia reprend de la tête un centre venu de Luis Rodríguez, sur le côté droit, et marque le seconde but,

3-0 (36e) Luis Quiñones centre depuis l’aile droite au premier poteau, où Enner Valencia conclut et inscrit le troisième but Félin.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Guido Pizarro (51e minute)

SANTOS : Javier Correa (25e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Ismall Elfath (USA)

Juge de touche nº1 : Corey Parker (USA)

Juge de touche nº2 : Kyle Atkins (USA)

Quatrième arbitre : Armando Villareal (USA)