Les Tigres renouent avec la victoire en s’imposant 2-0

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 19 août 2017.- Les Tigres de l’Université Autonome du Nuevo León (UANL) ont retrouvé le chemin de la victoire, et une place en zone de qualification à la Phase Finale du Tournoi d’Ouverture 2017, en s’imposant aux Pumas de l’Université Autonome de Mexico (UNAM) samedi soir.

Ce sont Eduardo Vargas et André-Pierre Gignac, qui a raté un penalty en première mi-temps, qui se sont chargés de marquer les buts permettant à leur formation de totaliser huit points au classement général.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le match débutait mollement, mais les Tigres prenaient peu à peu le jeu à leur compte grâce à plusieurs attaques par les ailes et au travail de Javier Aquino et Ismael Sosa.

À la 5e minute de jeu, c’est cependant le Puma Josecarlos van Rankin qui profitait d’un mauvais dégagement de la défense des Tigres pour tirer, mais sa frappe passait au-dessus du but de Nahuel Guzmán. À la 12e minute, c’est le Tigre Aquino qui entrait dans la surface de réparation et centrait, mais le gardien de Mexico Alfredo Saldívar intervenait sans problème.

Trois minutes plus tard, Sosa s’échappait sur l’aile droite et centrait à hauteur du point de penalty et à destination d’Eduardo Vargas, qui reprenait de la tête et envoyait le ballon au fond des filets des Pumas. Les Tigres menaient 1-0

Monterrey cherchait immédiatement à capitaliser sur le désarroi des visiteurs désormais menés au score et, deux minutes plus tard, le défenseur des Pumas Alan Mendoza sauvait sur la ligne un tir de Gignac.

À la 25e minute, le capitaine Tigre Juninho était contraient à quitter le terrain à cause d’une douleur musculaire et l’entraîneur de Monterrey Ricardo Ferretti en profitait pour réaliser un changement de position en défense : Alberto Acosta prenait à sa charge le côté gauche, tandis que Paco Meza et Hugo Ayala prenaient place en défense centrale.

Les Pumas tentaient de réagir sur des ballons lointains, mais le bon positionnement de Guzmán ou le manque de précision des attaquants adverses les empêchaient de représenter le moindre danger.

Les Tigres paraissaient même avoir une occasion en or d’alourdir le score quand une main commise par un défenseur de Mexico était sanctionnée par un penalty en faveur de Monterrey. Gignac tirait, mais le gardien de Mexico arrêtait et les deux équipes rentraient aux vestiaires sans changement au panneau d’affichage.

SECONDE PÉRIODE

Les Pumas revenaient sur le terrain déterminés à égaliser le plus vite possible et étaient sur le point d’y parvenir, mais la reprise du talon de Nicolás Castillo passait de peu à gauche des cages de Guzmán.

À la 51e minute de jeu, Acosta tentait sa chance sur un tir à mi-distance que le gardien de Mexico déviait en corner. Huit minutes plus tard, c’était au tour de Luis « Chaka » Rodríguez, qui centrait dans la surface à destination de Gignac, mais la défense des Pumas intervenait à temps.

Gignac se montrait de nouveau dangereux à la 65e minute, sur une reprise de la tête dans la surface, mais Saldívar commençait à s’affirmer comme le meilleur Puma de la soirée en déviant le ballon qui prenait pourtant le chemin de ses filets.

Monterrey profitait aussi des coups francs, comme à la 75e minute, lorsqu’Ayala reprenait dans la surface, mais Saldívar intervenait une fois de plus.

La récompense des efforts fournis par les Tigres arrivait finalement à la 79e minute : sur un dégagement Puma d’un ballon dans leur surface, Gignac reprenait instantanément de la droite et trompait Saldívar, causant la liesse dans les travées du Stade Universitaire de San Nicolás de los Garza.

Trois minutes plus tard, Vargas était sur le point de marquer un superbe but, en tentant un retourné sur une passe de Gignac dans la surface, mais le ballon passait au-dessus des cages adverses.

À la 83e minute, après qu’Enner Valencia soit entré sur le terrain en remplacement de Vargas, Jürgen Damm recevait le ballon du côté droit, mais son centre n’était pas exploité.

Jesús Dueñas avait lui aussi une chance de marquer le troisième but des Tigres à la 89e minute, quand Gignac mettait à sa disposition un ballon immobile face aux cages des Pumas, mais son tir terminait dans les gants de Saldívar.

Finalement, dans les arrêts de jeu, Valencia décochait un tir puissant à la 91e minute, mais celui-ci était repoussé par le gardien de Mexico.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Luis Rodríguez, Juninho (Alberto Acosta à la 25e minute), Hugo Ayala, Francisco Meza, Israel Jiménez, Jesús Dueñas, Javier Aquino, Ismael Sosa (Jürgen Damm à la 78e), Eduardo Vargas (Enner Valencia à la 83e) et André-Pierre Gignac.

UNAM : Alfredo Saldívar ; Josecarlos van Rankin, Luis Quintana, Alan Mendoza (Joffre Guerrón à la 65e minute), David Cabrera, Abraham González, Bryan Rabello, Brian Figueroa (Néstor Calderón à la 73e), Jesús Gallardo, José García et Nicolás Castillo.

BUTS INSCRITS

1-0   (15e minute) Ismael Sosa centre à droite, où Eduardo Vargas reprend de la tête pour ouvrir le score.

2-0   (78e minute) Sur un dégagement de la défense de Mexico, André-Pierre Gignac reprend le ballon du pied droit et trompe le gardien des Pumas.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Israel Jiménez (85e minute).

UNAM : Joffre Guerrón (85e minute) et José García (90e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Fernando Guerrero

PREMIER JUGE DE TOUCHE : Marcos Quintero

SECOND JUGE DE TOUCHE : Andrés Hernández

QUATRIÈME ARBITRE : Jorge A. Pérez