Les Tigres résistent au Clásico et conservent la tête

GUADALUPE (MEXIQUE), Samedi 9 mars 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont fait valoir leurs qualités de leaders de la Liga MX en allant chercher sur la pelouse des Rayados, l’autre équipe de la ville de Monterrey, un match nul 1-1 qui leur permet de totaliser 23 points au classement général du Tournoi de Clôture 2019. Les Félins ne pourraient plus être détrônés ce week-end que par les Émeraudes de León (centre du Mexique), qui les domineraient à la différence de buts en cas de victoire.

C’est Luis Quiñones qui a permis aux siens de revenir au score dans ce 118e clásico (derby) de Monterrey après que l’Argentin Rogelio Funes Mori ait ouvert la marque pour les Rayados en cours de première mi-temps.

PREMIÈRE PÉRIODE

Les Félins tardaient quelque peu à trouver leurs repères sur la pelouse du Stade BBVA Bancomer, et les Rayados, qui jouaient devant leur public, en profitaient pour prendre à leur compte la possession de balle, sans pour autant menacer le but gardé par Nahuel Guzmán, si ce n’est sur une frappe de Miguel Layún qui passait au-dessus de la transversale Féline à la 4e minute de jeu.

Les Universitaires commençaient alors à avoir le ballon, à récupérer de mieux en mieux et à faire tourner dans les différents secteurs du terrain.

De fait, à la 13e minute de jeu, Eduardo Vargas bénéficiait d’une superbe occasion d’ouvrir le score, mais son tir, consécutif à une passe de Luis Quiñones, passait au-dessus de la barre transversale du but gardé par Marcelo Barovero, alors que le Chilien était seul dans la surface adverse.

Malgré cette opportunité manquée, les pupilles de Ricardo « Tuca » Ferretti continuaient à aller de l’avant : à la 16e minute de jeu, Julián Quiñones frappait de loin, mais le gardien local sortait opportunément et récupérait le ballon.

Deux minutes plus tard, les Rayados faisaient sonner une première alerte dans le camp Félin : Rogelio Funes Mori contrôlait dans la surface des Universitaires, se défaisait de Carlos Salcedo et frappait. Mais Guzmán exécutait une superbe parade.

Lors de la minute de jeu suivante, Julián Quiñones pénétrait par la droite dans la surface des Rayados et voyait son tir croisé passer à droite du poteau gauche local, alors que Barovero était battu.

À la 21e minute, le Rayado Jesús Gallardo s’échappait sur l’aile gauche et centrait à destination de Funes Mori. Mais Guzmán intervenait avec autorité et les choses en restaient là.

 

Peu après, Julián Quiñones dominait la défense rivale sur l’aile droite et parvenait à décocher un tir croisé, mais celui-ci passait une nouvelle fois à droite du but des blancs et bleus.

Ceux-ci finissaient cependant par ouvrir la marque : à la 34e minute, Gallardo centrait depuis le secteur gauche à l’intention de Funes Mori qui poussait du talon le ballon au fond du but de Guzmán. Les Rayados menaient 1-0 à domicile.

Dominés au tableau d’affichage en cette fin de première mi-temps, les Tigres sortaient leurs griffes et se ménageaient quelques occasions avant le repos, mais sans parvenir à concrétiser. Pour sa part, Funes Mori avait une occasion d’alourdir le score, mais son tir était cette fois dévié en corner par Salcedo.

 

SECONDE MI-TEMPS

Au retour des vestiaires, « Tuca » Ferretti ajustait le positionnement de son équipe en remplaçant Francisco Meza par Hugo Ayala, chargé de parer plus efficacement aux offensives de l’équipe rivale.

Celle-ci continuait en effet de se jeter à l’attaque dès la reprise du jeu : à la 46e minute, Layún réalisait un centre potentiellement dangereux depuis l’aile droite, mais aucun Rayado n’était au rendez-vous et c’est Luis « Chaka » Rodríguez qui déviait en corner.

 

Julián Quiñones répliquait à la 49e minute pour le compte des Universitaires sur une reprise de la tête dans la surface de réparation des Rayados, mais celle-ci passait bien au-dessus de la transversale de Barovero. Et, deux minutes plus tard, c’est un tir du Rayado Celso Ortíz qui passait à côté des cages de Guzmán.

Plus tard, à la 55e minute de jeu, « Chaka » Rodríguez recevait sur l’aile droite, progressait et voyait finalement son centre intercepté par Barovero. Lors de la minute de jeu suivante, Vargas tentait sa chance sur un tir à mi-distance qu’un arrière local bloquait.

Vargas se montrait de nouveau dangereux à la 62e minute, sur une remise de Julián Quiñones dans la surface qui permettait au Chilien de s’avancer et de réaliser un centre-tir que personne n’était là pour reprendre.

Luis Quiñones avait lui aussi le but de l’égalisation su bout du pied à la 69e minute, mais son tir dans la surface des Rayados était stoppé en deux temps par Barovero.

Une minute plus tard, Enner Valencia recevait un long ballon, s’imposait à un défenseur et s’échappait avant d’être victime d’une faute aux abords de la surface des blancs et bleus. L’Équatorien tirait le coup franc consécutif, mais heurtait le mur.

Huit minutes après, Valencia tentait de nouveau sa chance sur un tir à mi-distance, mais la défense locale déviait en corner. À la 79e, « Chaka » Rodríguez décochait une frappe puissante que Barovero parvenait à dévier en corner.

Et, dans les secondes suivantes, Rafael de Souza « Carioca » tirait à mi-distance et voyait son ballon passer à droite du but adverse. Les Félins étaient plus insistants que jamais.

Tant et si bien qu’à la 81e minute, Luis Quiñones finissait par battre Barovero sur un centre-tir que le gardien Rayado déviait dans ses propres filets. Les Tigres égalisaient sous les acclamations des milliers de supporters « Incomparables » qui avaient traversé la ville pour soutenir leur équipe.

Funes Mori cherchait à redonner l’avantage aux siens à 84e minute, mais son tir à mi-distance passait au-dessus de la barre transversale de Guzmán.

À la 87e, Jesús Dueñas cherchait lui aussi à donner un avantage synonyme de victoire aux siens, mais son tir aux abords de la surface adverse passait au-dessus du but de Barovero. Deux minutes plus tard, un autre tir, cette fois signé Valencia, sortait assez loin du but Rayado.

Et, dans les toutes dernières secondes de jeu règlementaire, Avilés Hurtado reprenait sans succès une tête dans la surface de Nahuel Guzmán.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES

MONTERREY : 1 Marcelo Barovero ; 3 César Montes, 4 Nicolás Sánchez, 7 Rogelio Funes Mori, 8 Dorlan Pabón (23 Johan Vázquez à la 75e minute), 11 Leonel Vangioni (9 Adam Bareiro à la 82e), 16 Celso Ortíz, 17 Jesús Gallardo, 21 Miguel Layún, 29 Carlos Rodríguez et 32 Maximiliano Meza (18 Avilés Hurtado à la 66e).

Entraîneur : Diego Alonso

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 5 Rafael de Souza, 9 Eduardo Vargas, 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 21 Francisco Meza (4 Hugo Ayala à la 46e minute), 26 Luis Quiñones, 28 Luis Rodríguez, 29 Jesús Dueñas et 33 Julián Quiñones

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

 

BUTS INSCRITS

1-0 (34e minute) Rogelio Funes Mori reçoit dans la surface de réparation des Tigres, reprend et marque.

1-1 (81e) Luis Quiñones s’échappe du côté gauche, et domine Marcelo Barovero d’un tir-centre que le gardien détourne dans son but.

JOUEURS AVERTIS

MONTERREY : Dorlan Pabón (18e minute), César Montes (70e), Rogelio Funes Mori (79e) et Nicolás Sánchez (85e)

TIGRES :  Francisco Meza (22e minute), Guido Pizarro (44e) et Luis Quiñones (82e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

 

ARBITRE : César Ramos

Juge de touche nº1 : Pablo Hernández

Juge de touche nº2 : Enrique Bustos

Quatrième arbitre : Roberto Ríos