Les Tigres se qualifient en puissance pour les quarts de finale de la Concacaf

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mardi 26 février 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont fait les choses en grand ce mardi soir sur leur pelouse et ont écrasé l’équipe costaricaine de Saprissa sur le score de 5-1 (score global, 5-2) pour accéder aux quarts de finale de la Ligue des Champions de la Concacaf.

C’est grâce à un triplé d’Enner Valencia et un but d’Eduardo Vargas, lesquels ont succédé à un but contre son camp d’un joueur d’Amérique Centrale, que les Universitaires ont signé une victoire enfin digne de leur catégorie.

Les Félins voyageront lundi à Houston, au Texas, où ils affronteront mardi soir l’équipe locale de Dynamo pour le compte du match aller de ce quart de finale du tournoi des meilleures équipes de la zone Amérique du Nord, Amérique Centrale et Caraïbes.

 PREMIÈRE MI-TEMPS

Les Tigres entamaient ce match retour déterminés à attaquer face à un Saprissa qui présentait un visage plus défensif, mais n’écartait pas la moindre occasion de mettre en échec Nahuel Guzmán.

Dès la 3e minute, Julián Quiñones tentait une reprise dans la surface de réparation de l’équipe costaricaine, mais la défense de Saprissa écartait le danger. Deux minutes plus tard, le Félin colombien récidivait et cherchait la reprise et le but sur passe de Javier Aquino, mais les arrières rivaux s’imposaient une fois encore.

La première riposte offensive de Saprissa avait lieu à la 11e minute de jeu, lorsque Juan Bustos recevait le ballon hors de la surface Féline et décochait une frappe à mi-distance que Guzmán repoussait.

Mais la pression offensive des Tigres sur le but adverse était telle qu’au quart d’heure de jeu, le défenseur costaricain Aubrey David finissait par remettre un ballon délicat à son gardien Aarón Cruz, qui entrait en collision avec sa défense tandis que le ballon finissait au fond de ses propres filets sous le regard d’Enner Valencia. Les Tigres menaient 1-0.

Les attaques Félines ne succédaient face à une équipe rivale qui commençait à durcir son jeu, au détriment de Javier Aquino et de Valencia lui-même.

Un peu plus tard, alors que l’on jouait la 24e minute, une excellente action de Jesús Dueñas dans la surface adverse permettait à celui-ci de tirer. Le gardien visiteur repoussait, Eduardo Vargas reprenait et Bustos, du Saprissa, déviait le ballon de la main. L’arbitre de la rencontre indiquait sans hésiter le point de penalty.

Valencia ne laissait pas passer l’occasion et, d’un tir frôlant le poteau gauche de Cruz, permettait aux siens  de mener 2-0, synonyme de qualification à ce moment du match pour des Félins qui s’étaient inclinés 1-0 à l’aller.

Tout juste deux minutes après, le Stade Universitaire entrait une fois de plus en éruption après que Dueñas, échappé sur l’aile droite, centre au premier poteau, où Valencia reprenait et marquait le troisième but Félin, provoquant l’allégresse des 40.000 « Incomparables » supporters de l’équipe.

Les visiteurs du soir ne baissaient pas pour autant les bras et, à la 31e minute, Guzmán avait droit à une ovation du public après avoir bloqué une reprise de Bustos dans la surface Universitaire.

Un peu plus tard, Vargas avait le quatrième but de son équipe au bout du pied quand il récupérait le ballon dans la surface rivale, mais il tardait à concrétiser et son tir était finalement capté par Cruz.

Le Chilien continuait à tenter sa chance et verrait sa persévérance récompensée à la 36e minute, après que Valencia, échappé sur l’aile droite, envoie une longue transversale en retrait qui permettait à Vargas de marquer d’un tir croisé et aux Tigres de mener 4-0.

À la 40e minute, Valencia avait la possibilité de marquer un cinquième but, lorsque Vargas contrôlait le ballon dans la surface et habilitait l’Équatorien, mais la défense contrait sa reprise.

Saprissa se montrait à son tour dangereux en cette fin de première mi-temps : à la 42e minute, Rubilio Castillo s’échappait du côté droit et tirait. Guzmán repoussait d’une main et donnait à Marvin Angulo l’occasion de reprendre. Mais Dueñas plongeait pour écarter le danger.

Les Tigres devaient cependant s’incliner lors de la dernière minute de jeu réglementaire, lorsque Mariano Torres tirait à mi-distance et trouvait la lucarne gauche de Guzmán pour ramener les siens à 4-1 au repos.

SECONDE PÉRIODE

Ricardo « Tuca » Ferretti, entraîneur des Félins, procédait à son premier changement de la soirée dès le retour des vestiaires. Israel Jiménez cédait sa place à Luis « Chaka » Rodríguez, chargé de protéger une zone où les Tigres avaient été quelque peu mis à mal en première mi-temps.

Sous l’impulsion de Tigres dominants sur la pelouse et au tableau d’affichage, le jeu baissait alors d’intensité.

Ceci n’empêchait toutefois pas qu’à la 57e minute, Quiñones ne cède à « Chaka » Rodríguez dans la surface adverse, lequel jouait l’individuelle et se défaisait d’un défenseur avant de passer à Vargas, qui ne parvenait pas à reprendre.

Quatre minutes après, Rafael de Souza « Carioca » se trompait et permettait à Angulo de récupérer, d’entrer dans la surface locale et de passer à Randall Leal, qui venait d’entrer en jeu, et dont le tir passait juste à gauche des cages de Guzmán.

Quelques secondes plus tard, Enner Valencia contrôlait un nouveau ballon dans la surface de Cruz et dominait un arrière adverse pour donner l’avantage 5-1 aux Tigres sur un tir puissant dans l’axe.

À la 64e minute de jeu, Vargas contrôlait le ballon à l’orée de la surface de Saprissa, mais son tir passait au-dessus de la transversale de Cruz.

Vargas avait une chance d’inscrire le sixième but des Tigres en cette soirée pleine à la 70e minute : Jürgen Damm, qui avait remplacé Valencia, centrait, et le ballon repoussé par la défense costaricaine parvenait au Chilien face au but rival, mais celui-ci n’avait pas le temps de se positionner pour frapper confortablement.

Quiñones avait une chance de marquer ce sixième but à la 79e minute de jeu, quand il recevait le ballon dans la surface rivale et tirait. Mais le gardien de Saprissa résistait parfaitement à cette action, ainsi qu’à la reprise consécutive de Vargas.

Le Colombien récidivait sept minutes plus tard : il contrôlait hors de la surface de réparation et se ménageait l’espace nécessaire pour frapper, mais son ballon passait juste à droite du but de Cruz.

Alors que le temps réglementaire expirait, Aquino avait lui aussi une occasion sur une passe à droite de Damm et alors que le gardien rival était battu. Mais son ballon filait à gauche du but adverse.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 2 Israel Jiménez (28 Luis « Chaka » Rodríguez à la 46e minute), 3 Carlos Salcedo, 5 Rafael de Souza (19 Guido Pizarro à la 74e), 6 Jorge Torres Nilo, 9 Eduardo Vargas, 13 Enner Valencia (25 Jürgen Damm à la 67e), 20 Javier Aquino, 21 Francisco Meza, 29 Jesús Dueñas et 33 Julián Quiñones

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

SAPRISSA : 13 Aarón Cruz ; 2 Christian Bolaños, 7 Johan Venegas (28 Jairo Arrieta à la 83e minute), 9 Rubilio Castillo (5 Alejandro Cabral à la 46e), 10 Marvin Angulo (8 Randall Leal à la 60e), 11 Michael Barrantes, 12 Ricardo Blanco, 20 Mariano Torres, 21 Juan Bustos, 29 Luis Hernández et 52 Aubrey David

Entraîneur : Walter Centeno

BUTS INSCRITS

1-0 (15e minute) Aubrey David rend un ballon difficile à son gardien de but, qui entre en collision avec ses défenseurs, et le ballon termine au fond des filets de Saprissa.

2-0 (25e) Sur penalty, Enner Valencia marque grâce à un tir qui rase le poteau gauche d’Aarón Cruz.

3-0 (27e) Jesús Dueñas s’échappe sur l’aile droite et centre, et Enner Valencia conclut au premier poteau.

4-0 (36e) Enner Valencia s’échappe sur l’aile droite et centre en retrait à l’intention d’Eduardo Vargas, qui marque d’un tir croisé.

4-1 (45e) Mariano Torres tire de loin et trouve la lucarne gauche de Nahuel Guzmán juste avant la fin de la première mi-temps.

5-1 (61e) Enner Valencia contrôle dans la surface de Saprissa, se défait d’un de ses défenseurs et marque son troisième but personnel de la soirée et le cinquième de son équipe.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Aucun

SAPRISSA :  Ricardo Blanco (18e minute) et Juan Bustos (24e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Joel Aguilar (Salvador)

Juge de touche nº1 : Juan Francisco Zumba (Salvador)

Juge de touche nº2 : Henry Pupiro (Nicaragua)

Quatrième arbitre : Trevester Richards (Saint-Kitts-et-Nevis)