Les Tigres sèchement freinés au Stade Aztèque

MEXICO (MEXIQUE), Samedi 30 mars 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont vu leur bonne série récente sèchement interrompue samedi soir, en s’inclinant 3-0 contre l’América de Mexico sur sa pelouse du Stade Aztèque à l’issue du match comptant pour la 12e Journée du Tournoi de Clôture 2019 de la Liga MX

Malgré ce résultat, les Félins se maintiennent en seconde place du classement général du championnat mexicain, à trois unités de l’équipe de León, qui s’est elle aussi imposée ce week-end.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Le match débutait de manière prometteuse pour les pupilles de Ricardo Ferretti : dès la 3e minute de jeu, Eduardo Vargas contrôlait un ballon dans la surface de réparation de l’América, mais la marque appuyée d’un défenseur locale l’empêchait de faire aboutir son occasion.

Pourtant, à peine trois minutes après, à la 5e minute de jeu, c’est l’América qui ouvrait le score, grâce à Bruno Valdez, qui semblait être en position de hors-jeu au moment du tir, mais dont l’utilisation de l’assistance vidéo à l’arbitrage confirmait la validité du but.

Dans les minutes suivantes, les Aigles de l’América paraissaient déterminés à accroître rapidement leur avance en faisant pression sur les Tigres dans leur propre moitié de terrain et en se jetant à l’attaque dès que l’occasion leur en était donnée.

Cependant, les Félins commençaient peu à peu à récupérer la contrôle de la balle et à faire tourner celle-ci dans tous les secteurs du terrain, comme à leur habitude, ce qui leur permettait de se rapprocher de plus en plus des cages gardées par Agustín Marchesín.

Ainsi, à la 18e minute, Enner Valencia décochait une frappe que la défense locale parvenait à contrer et, une minute après, le Félin équatorien recevait une passe aérienne de Javier Aquino dans la surface de l’América, mais sa reprise de la tête passait au-dessus de la barre transversale locale.

Aquino tentait lui aussi sa chance à la 21e minute de jeu, mais Marchesín parvenait de justesse à détourner en corner le tir puissant du Tigre originaire de l’état de Oaxaca.

Lors de la minute de jeu suivant, le même Aquino semblait être poussé par derrière alors qu’il pénétrait par le côté gauche dans la surface de l’América, mais l’arbitre de la rencontre décidait de laisser jouer.

Les Aigles répliquaient par un tir d’Andrés Uribe à la 24e minute, mais un superbe vol plané de Nahuel Guzmán lui permettait de dévier le ballon en corner.

Valencia faisait de nouveau parler de lui à la 32e minute, sur une tentative de reprise en retourné, mais son ballon filait à gauche du but de Marchesín.

SECONDE PÉRIODE

Les Tigres revenaient des vestiaires apparemment déterminés à revenir au score et débutaient le seconde mi-temps balle au pied et dominants en termes de récupération. Mais ils éprouvaient aussi des difficultés à s’imposer aux abords de la surface de réparation rivale.

Toutefois, à la 48e minute, Aquino tentait sa chance sur un tir à mi-distance, mais un arrière locale déviait en corner. Luis Quiñones exploitait les possibilités d’attaque par l’aile droite en collaboration avec Luis « Chaka » Rodríguez, mais ils ne parvenaient pas à menacer le but adverse.

L’América commençait pour sa part à utiliser l’arme de la contre-attaque pour augmenter son avance au tableau d’affichage, une initiative qui portait ses fruits à la 68e minute : Víctor Aguilera profitait d’un coup de pied arrêté pour tirer sous le mur défensif des Universitaires et envoyer son ballon au ras du poteau droite de Guzmán. Les Aigles menaient 2-0.

Nettement dominés au score, les Félines savaient qu’il leur serait très difficile de revenir, mais ils n’en baissaient pas pour autant les bras.

Ainsi, à la 73e minute de jeu, Luis Quiñones décochait une frappe, mais celle-ci ne posait aucun problème à Marchesín. Un peu plus tard, c’est Zelarayán, entré en remplacement de Vargas, qui tentait de réduire la marque sur coup de pied arrêté, mais voyait son tir s’écraser sur le mur défensif des Aigles.

Et dans les toutes dernières minutes de la rencontre, à la 87e, Nicolás Novaretti recevait le ballon aux abords de la surface des Universitaires et décochait un tir qui heurtait le poteau de Guzmán avant de terminer au fond des filets pour permettre à l’América de l’emporter 3-0.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

AMÉRICA : 1 Agustín Marchesín ; 3 Jorge Sánchez, 4 Edson Álvarez, 5 Guido Rodríguez, 8 Andrés Uribe (14 Nicolás Benedetti à la 62e minute), 11 Andrés Ibargüen, 15 Nicolás Castillo (21 Henry Martin à la 50e), 18 Bruno Valdez (2 Carlos Vargas à la 79e), 19 Víctor Aguilera, 22 Paul Aguilar et 30 Alex Ibarra

Entraîneur : Miguel Herrera

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 9 Eduardo Vargas (33 Julián Quiñones à la 62e minute), 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 20 Javier Aquino (8 Lucas Zelarayán à la 79e), 26 Luis Quiñones, 28 Luis Rodríguez et 29 Jesús Dueñas

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

BUTS INSCRITS

1-0 (5e minute) Bruno Valdez reprend dans la surface de réparation des Tigres et ouvre le score.

2-0 (68e) Víctor Aguilera marque sur coup de pied arrêté grâce à un ballon rasant le poteau droit de Nahuel Guzmán.

3-0   (87e) Nicolás Novaretti tire dans le poteau et son ballon termine au fond des filets pour donner à l’América son troisième but de la soirée.

JOUEURS AVERTIS

Aucun

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Jorge Antonio Pérez

Juge de touche nº1 : Michel Morales

Juge de touche nº2 : César Cerritos

Quatrième arbitre : Jonathan Hernández